«Géopolitique d'un Roi»: Les liaisons incestueuses entre le Polisario et le terrorisme    Tourisme: Tanger consolide sa croissance grâce au TGV    Volkswagen offre 830 millions d'euros au profit de 400.000 clients    Bourse de Casa: la performance hebdomadaire (10-14 janvier) dans le vert    Botola Pro : classement et résultats de la 16ème journée    Fédération royale marocaine de basket-ball : une étape cruciale du plan d'urgence    La Tunisie dévoile son nouveau gouvernement    France: la ministre de la Santé a démissionné    Voici les prévisions météo pour la journée du lundi 17 février 2020    Coupe Mohammed VI : Al Ismaily bat le Raja    Safi : 12 individus arrêtés pour hooliganisme en marge du match OCS-Ittihad Jeddah    Les Tangérois Next Kids remportent la compétition nationale de robotique "First Lego League"    SIEL 2020 : le CNDH discute de la situation carcérale au Maroc    Le RCA affronte l'égyptien Al Ismaïli pour la demi-finale de la Coupe arabe Mohammed VI    Mohammed VI félicite le président lituanien    Le Roi Mohammed VI félicite le président lituanien à l'occasion de la fête nationale de son pays    Japon : le nombre de cas atteints de coronavirus sur le paquebot Diamond Princess grimpe à 355    Des roquettes s'abattent près de l'ambassade américaine à Bagdad    De rupture en échec    On n'arrête plus Youssef El Arabi (vidéo)    Marché des changes (février): le dirham s'apprécie face à l'euro    Raviver le potentiel du Souss Massa!    Pourquoi Ziyech est parfait pour Chelsea?    Coupe arabe Mohammed VI des clubs : L'Olympic de Safi quitte la compétition    Investissements : une mission d'affaires de Valence en prospection au Maroc, du 16 au 19 février    SM le Roi lance la nouvelle stratégie de développement agricole et forestier    Italie: le Sénat autorise le renvoi de Salvini devant la justice…    Algérie : une mobilisation populaire massive se prépare avant le 1er anniversaire du « Hirak »    Faiblesse du taux de la production éditoriale marocaine en langue amazighe!    Météo: les températures prévues au Maroc ce dimanche (villes)    Rabat nommée capitale africaine de la culture    Le Maroc isole le polisario sur les scènes africaine et internationale    Tunisie: Ennahdha a pris une décision    Afrique : Rabat désignée capitale africaine de la culture    Coronavirus: premier décès en France    Le Lac des Cygnes, un monument de danse classique à Rabat    La Cour européenne des droits de l'Homme disculpe Madrid    Fès intègre le réseau mondial des villes les plus engagées contre le sida    Divers    Mohamed Benabdelkader : La communication publique, une exigence démocratique et un impératif de bonne gestion    Driss Lachguar en visite au SIEL    Jennifer Lopez: La renaissance d'une icône    Sharon Stone évoque son expérience avec les sites de rencontres    Britney Spears en danger ?    Dans son nouveau recueil : La nouvelle, tout un art chez Abdellah Baïda    L'IRCAM et l'Académie de la langue arabe absorbée par le CNLCM    SIEL 2020 : Le CESE présente son rapport sur la promotion de la lecture au Maroc    Salvini, le chef de l'extrême droite italienne, touché mais pas coulé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Développement humain: Le Maroc derrière… l'Irak et la Palestine!
Publié dans L'Economiste le 12 - 12 - 2019

Le rapport 2019 du Pnud sur le développement humain risque de faire du grabuge. Le Maroc a amélioré sa position de deux rangs, se hissant à la 121 e rang. Mais il reste englué dans les profondeurs du classement. Le Maroc est cantonné dans la catégorie des pays à développement humain moyen.
Ce classement est basé sur plusieurs paramètres comme les discriminations basées sur le sexe, la lutte contre les inégalités, la pauvreté, etc. Il évalue 189 pays à travers leur indice de développement humain. Le Maroc se retrouve juste derrière l'Irak, la Palestine et le Vietnam. Il est devancé par des pays comme l'Egypte, la Libye (en pleine guerre civile depuis 8 ans!) et la Tunisie qui se retrouvent dans la catégorie des pays à indice de développement humain élevé!
Selon les auteurs du rapport, «les inégalités ont fortement diminué en Algérie, où les revenus des 40% les plus pauvres ont augmenté de 33 points de pourcentage de plus que la moyenne, et en Tunisie, où les revenus des 40% les plus pauvres ont progressé de 54 points de pourcentage de plus que la moyenne».
La valeur de l'indice de développement humain du Maroc, qui mesure le niveau moyen atteint dans trois dimensions fondamentales (espérance de vie et santé, connaissances et niveau de vie décent) atteint 0,676 en amélioration par rapport à l'année dernière. Néanmoins, les progrès n'ont pas permis de réaliser un saut important dans le classement.
Dans son rapport 2019, le Pnud avertit qu'en ce début des années 2020, une nouvelle panoplie de capabilités devient indispensable pour la vie au 21 siècle. Les inégalités de capabilités plus avancées se creusent notamment par rapport à l'accès aux connaissances et aux technologies plus sophistiquées.
La proportion de la population adulte ayant fait des études supérieures progresse plus de six fois plus vite dans les pays à développement humain très élevé que dans les pays à développement humain faible. De même, les abonnements au haut débit fixe vont 15 fois plus vite.
Dans certains domaines, les inégalités se réduisent lentement dans la majorité des pays, mais il reste encore fort à faire. Une réduction des inégalités dans les différents groupes de développement humain est notée sur l'espérance de vie à la naissance, le pourcentage de la population ayant fait des études primaires et le nombre d'abonnements de téléphonie mobile.
La baisse des taux de mortalité des enfants dans les pays en développement s'est traduite par le gain d'espérance de vie à la naissance entre 2005 et 2015. Les pays à développement humain faible rattrapent les autres en matière d'accès à l'enseignement primaire et à la téléphonie mobile.
Pour autant, le pari de l'élimination des privations extrêmes de santé et d'éducation à l'horizon 2030 n'est pas gagné. Le Pnud estime à 3 millions le nombre d'enfants qui mourront chaque année avant d'atteindre leur 5e anniversaire (soit au moins 850.000 de plus que la cible de l'objectif de développement durable).
Et près de 225 millions d'enfants ne seront probablement pas scolarisés. «Les écarts se resserrent en partie parce que ceux au sommet de l'échelle n'ont plus beaucoup de marge de progression vers le haut», note l'institution internationale.
Inégalités politiques
«Les inégalités de revenus et de richesses se traduisent souvent en des inégalités politiques, notamment parce qu'elles inhibent la participation politique». Selon le Pnud, cette situation laisse à des groupes particuliers une plus grande marge d'influence sur les décisions qui servent leurs intérêts. «Les asymétries entraînent parfois même des dysfonctionnements institutionnels qui nuisent à l'efficacité des politiques publiques». Plus encore, quand les plus nantis exercent une mainmise sur les institutions, les citoyens sont moins disposés à participer aux «contrats sociaux».
Khadija MASMOUDI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.