Programme Intelaka: Mieux couvrir le périurbain et le rural    Cuir: «La menace turque ne fait pas peur!»    Wikileaks: Les enjeux du procès de Julian Assange    Brèves Internationales    Coronavirus/Maroc: les dernières précisions du ministère    Les notaires se disent "ouverts" à un dialogue avec le gouvernement sur les honoraires    Insolite : Défi original    Mohamed Benabdelkader : Aucun nouveau cas de spoliation foncière n'a été enregistré    Colloque à la Chambre des représentants sur le thème de "La démocratie participative entre problématiques actuelles et perspectives de développement"    Rabat et Mexico conviennent de créer une plateforme de coopération parlementaire    Moubarak, l'autocrate déchu à l'image corrompue    Sous le feu de ses rivaux démocrates Sanders se pose en rempart à Trump    La détention de l'éditeur suédois Gui Minhai perturbe les relations entre la Chine et la Suède    En vidéo: Les obsèques de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak    Tunisie : vote de confiance attendu pour le nouveau gouvernement    Soufiane El Bakkali vise l'or aux JO de Tokyo    Rabat se prépare à la 13ème édition de la Course féminine de la victoire    Le MAT et l'OCS accrochés El Guisser voit rouge    Les syndicats en mal de syndiqués    Le coronavirus se répand dans le monde mais tue moins en Chine    Manger gras et sucré dérègle le cerveau en à peine une semaine    Le calvaire des mères célibataires    "Chi wqat", nouveau titre de Khaoula Moujahid    Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale    Nouvelle édition du Salon régional du livre et de l'édition à Laâyoune    Coronavirus : l'Iran accuse les Etats-Unis de répandre « la peur »    Virgin Galactic : près de 8.000 personnes sur la liste d'attente des voyages dans l'espace    Maria Sharapova annonce sa retraite    Champions League: le Wydad et le Raja dans une mauvaise passe    Cinq boxeurs marocains en demi-finales du Tournoi pré-olympique de Dakar    5ème Festival du livre de Marrakech : Leïla Slimani invitée d'honneur    «Chi wqat» : Nouveau titre de Khaoula Moujahid et Abdelilah Arraf    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    «30 Melyoun» cartonne au cinéma    Basket-ball : La NBA s'invite en Afrique    Zouhair Feddal sur le point de rejoindre ce club    Abdelouahed Radi: “J'étais un disciple de Mehdi Ben Barka” (VIDEO)    Volvo Cars appelle à lutter contre les inégalités en matière de sécurité routière    Agadir, ce n'est pas si mauvais que cela!    La JS tire la sonnette d'alarme sur l'approfondissement de la perte de confiance    Les notaires « ouverts » à un dialogue avec le gouvernement sur leurs honoraires    Matinées de l'industrie : M. Elalamy met le cap sur la production décarbonée    Salé sous le choc après un parricide    Coronavirus : Tanger Med muscle les contrôles    Suite aux mouvements de grève annoncés pour mars prochain : Le ministère de l'éducation suspend le dialogue avec les enseignants    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre la torture mis en relief à Genève    3e édition de l'Afrique du Rire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Contrebande: La bataille n'est pas gagnée
Publié dans L'Economiste le 14 - 01 - 2020

Les points d'entrée de la contrebande au niveau de Baba Sebta ont été fermés. Les colporteurs devraient être accompagnés via des projets (Ph. L'Economiste)
Bonne nouvelle de la part des opérateurs en particulier ceux des métiers de la distribution des produits de grande consommation. Les mesures mises en place pour contrer la contrebande commencent à produire des effets. Mais rien n'est gagné car une partie du trafic s'est déportée vers de nouveaux circuits.
A la réunion entre l'Administration des douanes et des impôts indirects et Tijara 2020(1), les opérateurs n'ont pas caché leur satisfaction. Le thermomètre, qui n'est autre que leur chiffre d'affaires, s'est amélioré. «La contrebande n'est pas complètement éradiquée, mais certains indicateurs ne trompent pas», souligne Nabyl Lakhdar, directeur général de la douane. Le point d'entrée de Melilla où les opérations commerciales ont été interdites depuis juillet 2018, l'effet s'est fait sentir au port de Bni Nsar.
«Ce port était en quasi chômage technique. Depuis l'interdiction des opérations commerciales, il revit. Nous avons réussi à mettre en place des lignes et quand un bateau ramène 200 conteneurs, 150 sont débarqués à Nador et le reste à Melilla», explique le patron de la douane. Or, auparavant, tout le trafic destiné au pays était débarqué à Melilla et une bonne partie entrait en contrebande.
Un autre indicateur, celui des demandes de transfert pour les besoins de scolarité qui ont augmenté. Aucune statistique n'est fournie, mais le patron de la douane affirme qu'une grande partie des colporteurs reviennent à leurs régions d'origine. Certains «gros» opérateurs de la contrebande seraient prêts à se reconvertir.
«A Bab Sebta, le couloir dédié aux colporteurs, la contrebande ouvrière, est fermé depuis plusieurs mois. Nous avons presque gagné cette bataille parce que les contrebandiers, les gros, contre lesquels nous luttons ont senti que l'Etat fait preuve de fermeté», poursuit Lakhdar.
En tout cas, cette dynamique contre la contrebande devrait être maintenue et la douane n'a pas manqué de rappeler aux opérateurs qu'ils ont également un rôle à jouer. Avec l'Etat, la société civile et les autorités locales, les opérateurs devraient essayer de trouver des solutions. Par rapport à Guergarate, tout un chantier de normalisation des importations est en cours. L'idée est de réduire progressivement les opérations non-conformes qui transitent par ce poste.
Les bons comptes de la douane
L'Administration des douanes et des impôts indirects (ADII) vient de marquer un nouveau record. Les recettes douanières ont atteint 103,6 milliards de DH en 2019, contre 100,8 milliards l'année précédente. Cette augmentation intervient dans un contexte marqué par une relative baisse des importations par rapport aux prévisions.
Sur ces recettes, 97 milliards de DH sont affectés au Budget général, 5,8 milliards aux comptes spéciaux du Trésor et 715 millions ont été transférés à d'autres organismes.
Les recettes générées par les droits d'importation ont atteint 9,5 milliards de DH et la TVA à l'import 56,07 milliards. Celle-ci a augmenté de 2,6% pour un taux de réalisation des prévisions de la loi de finances 2019 de 97%. Cela s'explique par la baisse de la TVA sur les produits énergétiques en raison du recul du cours du pétrole: une moyenne de 63 dollars le baril, un niveau inférieur aux projections de la loi de finances 2019. La TVA sur les autres produits a progressé de 3,3%, s'établissant 46,2 milliards de DH.
Pour sa part, la taxe intérieure de consommation a assuré 29,9 milliards de DH de recettes au Trésor. La TIC sur les produits énergétiques a augmenté de 5,6% et celle sur les tabacs manufacturés a pris 4,8%. L'année dernière les redevances du gazoduc ont baissé de 34,2%, s'établissant ainsi à 1 milliard de DH.
La douane poursuit aussi la lutte contre la sous-facturation et la minoration de la valeur à l'import.
K. M.
---------------------------------------------------------------
(1) Voir aussi L'Economiste n°5672 de jeudi 9 janvier


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.