CDM reporte les échéances des crédits pour les clients impactés    Coronavirus : plus de 700.000 bénéficiaires de l'indemnité forfaitaire    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Les éboueurs, des soldats nocturnes qui veillent à la propreté    Covid-19: l'Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie    Confinement : que regardent les téléspectateurs marocains?    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Covid-19: le Maroc enregistre un 40ème décès    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Adieu Si Fadel    Dette : Quel geste politique demandé au Maroc ?    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Balance commerciale : Le déficit s'aggrave à 2%    Commerce extérieur : Les indices reculent au quatrième trimestre 2019    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Brèves Internationales    Les réserves des centrales syndicales    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    L'ONEE prend des dispositions spéciales pour préserver son personnel    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Le ministère de la Santé étoffe sa communication    Des patients guéris du coronavirus livrent leurs témoignages    Des sans-abris hébergés par des ONG de Tanger    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    Le Maroc n'y échappera pas    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    Le Gadem pense fort aux socio-économiquement isolés ou plus vulnérables    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Meknès se rêve une destination city break
Publié dans L'Economiste le 20 - 01 - 2020

Actuellement, la durée moyenne de séjour (DMS) à Meknès ne dépasse pas un jour et demi. Pourtant, ses attractions touristiques historiques et culturelles, dont Bab Mansour, Moulay Driss Zerhoun et Volubilis, sont à même de lui assurer de meilleures performances
Meknès a, elle aussi, une riche histoire à raconter et un patrimoine à découvrir. C'est l'avis des professionnels du tourisme qui organisent, ce week-end, une opération promotionnelle pour la capitale ismaïlienne. En effet, une centaine de journalistes, influenceurs et blogueurs de voyage professionnels sont conviés à un week-end presse.
Initiée par le Conseil préfectoral du tourisme (CPT) de Meknès, en partenariat avec le ministère du Tourisme, cette manifestation vise à promouvoir les merveilles du patrimoine historique de l'ancienne médina de Meknès, à communiquer autour des atouts de la destination et renforcer sa notoriété. Il est également question de faire découvrir l'offre touristique, le patrimoine en cours de restauration, ainsi que les innombrables attractions de la cité impériale.
Trois jours durant (du 17 au 19 janvier), les représentants de supports nationaux et internationaux exploreront les multiples facettes de la ville «patrimoine universel de l'Unesco».
«Baptisé Media Impact Days, ce voyage sera l'occasion d'explorer le patrimoine matériel et immatériel de Meknès, son histoire impériale enracinée, son arrière-pays diversifié, sa richesse artisanale et ses produits du terroir», indique Adil Terrab, président du CPT. Les médias prendront, également, connaissance des efforts déployés par les professionnels du tourisme pour la promotion de la destination, et des nouveaux outils de communication du CPT.
Les travaux de restauration de la médina de Meknès, lancés en octobre 2018, sont estimés à 800 millions de DH. Sont prévus, la valorisation des monuments historiques, l'amélioration de l'accessibilité ainsi que le renforcement de l'attractivité touristique de la ville. Les études pour la réalisation de ces projets ont déjà été entamées et les premiers chantiers sont déjà lancés.
Le patrimoine historique, matériel et immatériel, de la cité ismaïlienne, son arrière-pays, ses multiples sites, dont celui de Volubilis, sa civilisation millénaire…, sont autant d'atouts. Comparable aux produits culturels de Paris, Londres, Rome et Florence, l'offre de la capitale ismaïlienne peut se positionner sur les mêmes objectifs que ceux des villes mondiales.
Meknès devrait au moins doubler ses nuitées d'ici 2023 (230.000 nuitées en 2019). D'ici là, élus, autorités locales, services extérieurs, professionnels et acteurs associatifs, doivent conjuguer leurs efforts pour faire de Meknès «une destination à part entière».
Avec sa sœur jumelle Fès, celle-ci peut constituer une véritable force de frappe. Initiés en collaboration avec la préfecture de Meknès et la Fédération internationale des journalistes et écrivains du tourisme (Fijet), les Media Impact Days seront marqués par la tenue d'une séance plénière le samedi 18 janvier et des débats animés par des chercheurs et spécialistes du monde du tourisme.
Le volet animation sera également au rendez-vous durant un dîner de gala prévu samedi soir. Le programme prévoit une visite de la cité impériale et une escapade au site archéologique de Volubilis, à la cité sainte Moulay Driss Zerhoun et enfin au siège historique du CPT Meknès.
«A travers ce voyage, le CPT espère être un trait d'union entre la presse nationale et internationale, les professionnels du tourisme de Meknès et sa préfecture, pour promouvoir un échange de qualité autour d'une destination touristique en pleine renaissance», conclut Terrab.
Un potentiel sous exploité
La région Fès-Meknès dispose d'un riche capital naturel, culturel et historique susceptible de constituer un levier de développement du tourisme. On peut distinguer trois principales zones: les montagnes, les stations thermales, les villes traditionnelles et les sites historiques. La région de Fès-Meknès dispose de 335 établissements d'hébergement touristique classés, dont la capacité litière totale s'élève à 19.044 lits. Cela dit, le tourisme doit pallier le manque d'animation, promotion et connexions directes avec les principaux marchés émetteurs, outre l'Afrique. En attendant, grâce à l'impulsion royale donnée aux programmes de réhabilitation des médinas des deux villes impériales, les opérateurs croient dur comme fer en l'avenir du secteur. Avec Fès, à 40 minutes de route, Meknès pourrait offrir un produit complémentaire et développer une véritable destination «city break».
De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.