Abderrahmane Youssoufi personnifiait l'histoire du Maroc    CGEM : le plan de relance loué par Benchaâboun    Covid-19 : deux nouvelles régions dépassent la barre de 1.000 contaminations    Coronavirus : 54 nouveaux cas, 7.697 au total, vendredi 29 mai à 10h    Réouverture des mosquées: Le ministère de Habous dément    Article 1062580    Un salon virtuel pour les recrutements    Faut-il distribuer des dividendes en période de crise?    Sebta: Les binationaux continuent de souffrir    Conseil national de la presse: Le règlement intérieur au BO    Mort de Guy Bedos    Grosse menace sur l'entreprise et l'emploi en France    Un Casque bleu marocain honoré par les Nations unies    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    Réunion du Bureau politique de l'USFP    Tarik El Malki : Il convient de mettre de côté la doxa libérale pour un temps    Le CNDH lance un appel au respect des droits des travailleurs    L'INDH s'investit dans la formation à distance à Khénifra    Début des tests de dépistage du Covid-19 à Errachidia    7000 saisonnières marocaines bloquées à Huelva début juin    Relaxé, Rafiq Boubker présente ses excuses    L'auteur de la saga Harry Potter met en ligne un conte pour les enfants confinés    La sélection 2020 du Festival de Cannes bientôt dévoilée    Coronavirus : 42 nouveaux cas, 7643 au total, jeudi 28 mai à 18h    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    La Serie A ouvre ses portes à Mazraoui    Nabil Benabdallah: «le rôle de l'Etat est capital dans la gestion de la prochaine étape»    La marocanité du Sahara, une «réalité appuyée par des preuves historiques solides»     Des experts africains reconnaissants à SM le Roi    Covid-19: le CNDH lance un appel pour le respect des droits humains des travailleurs    L'ennemi n° 1    HCP: Le Maroc se retrouve très proche de la zone de succès    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    «Un roman qui prend son temps, mais sans manquer de vitesse»    L'ONCF annonce un retour progressif à partir du 1er juin    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Le Maroc se classe en tête des pays africains les plus intégrés sur le plan macroéconomique    Hakimi a-t-il dit adieu au titre de champion?    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    L'engagement documentaire    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oriental: Une batterie de mesures pour sauver la saison agricole
Publié dans L'Economiste le 11 - 02 - 2020

Les dernières pluies sont arrivées à temps pour redonner espoir en une saison agricole qui n'est pas encore sauvée
Pour atténuer les effets négatifs de la faiblesse des précipitations au cours de l'actuelle saison agricole et assurer une meilleure répartition des réserves en eau, la direction régionale de l'agriculture de l'Oriental mène plusieurs actions en faveur des agriculteurs et éleveurs de bétail.
Neuf axes d'intervention ont été répertoriés pour sauver l'actuelle saison agricole. Le premier se rapporte à la stratégie nationale d'économie en eau d'irrigation. Il s'agit de l'achèvement du programme régional de reconversion de 51.200 hectares au système d'irrigation goutte-à-goutte, avec une enveloppe budgétaire de 2,8 milliards de DH.
Jusqu'à fin décembre 2019, 33.000 ha sont passés de l'irrigation gravitaire à l'irrigation localisée. Idem dans le périmètre irrigué du Guaret (provinces de Nador et Driouch) où 15.300 ha ont été concernés par la modernisation de l'irrigation, nécessitant un budget de 461 millions DH.
Le deuxième axe concernera l'expansion des périmètres irrigués avec valorisation des ressources mobilisées pour l'irrigation via la création de nouveaux périmètres à Tafrata (province de Taourirt: 1.330 ha pour 420 millions de DH), Oued Isly (province d'Oujda : 1300 ha pour 72,5 MDH) et dans la province de Jerada (3.000 ha pour 302 MDH).
Quant aux 3e, 4e et 5e axes, ils cibleront la mise à niveau des installations hydroagricoles avec récupération de 15.000 ha supplémentaires pour la petite et moyenne hydraulique (plus de 245 millions de DH). Idem pour la réalisation d'une nouvelle station de pompage pour assurer des eaux supplémentaires aux périmètres irrigués de Sabra, Bouarg et Garet dans la province de Nador (100 millions DH). Les travaux de réalisation de ce projet prendront fin en 2020 et irrigueront 29.600 hectares.
Pour abreuver le cheptel, il faudrait mettre en place d'autres points de rétention des eaux de ruissellement (Ph A.K)
En parallèle à ces interventions qui se rapportent exclusivement à l'amélioration de la production agricole, la sauvegarde du cheptel et les espaces pastoraux bénéficient d'une attention particulière. Quatre axes d'intervention leur sont dédiés. En raison de la succession des années de sécheresse et de la faiblesse des ressources en eau, la DRA, le Conseil régional de l'Oriental et le département de l'eau ont lancé un vaste programme de récupération des eaux pluviales et de crues.
108 points d'eau et bassins de rétention pour les eaux de ruissellement ont été réalisés entre 2016 et 2019. 38 autres points d'abreuvement doivent être créés, équipés ou rééquipés en 2020 au niveau des provinces de Figuig, Jerada, Guercif et Taourirt. In fine, assurer le breuvage permanent à plus de 1,5 million de caprins, bovins et camelins.
Les eaux mobilisées contribueront, par ailleurs, au développement des pâturages, la préservation des eaux souterraines, la protection contre les inondations et la lutte contre la désertification. Pour les mêmes raisons, la DRA réserve annuellement 2 millions de DH pour assurer la maintenance du réseau hydraulique de l'oasis de Figuig. 20 autres millions de DH seront injectés en cas de besoin.
Sauver les ressources hydriques
Pour rappel, dans le cadre de la mise en œuvre du programme national d'approvisionnement en eau potable et en eau d'irrigation 2020-2027, il est prévu la modernisation de 31.000 hectares supplémentaires avec un système d'irrigation localisée pour un investissement de 1,37 milliard de DH. Ce nouveau programme économisera entre 30% et 50% du volume d'eau, améliorera la productivité, valorisera le mètre cube d'eau d'irrigation et contribuera à l'adaptation aux changements climatiques et la faiblesse des précipitations. Cela permettra d'économiser 28 millions m3/an tout en améliorant la productivité de 30%.
De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.