Une rentrée politique qui promet des remous, et le PJD toujours dans ses petits calculs    Les autorités publiques dénonce les contrevérités de « Human Rights Watch »    Premier League : Liverpool arrête Arsenal    El Guerrab interpelle l'AEFE sur les dysfonctionnements des écoles française    Un Marocain produit une machine de désinfection à ultraviolets    Combien coûte le test PCR dans le privé ?    Importation : les transitaires se plaignent des bureaux de contrôle    Chami présente ses recommandations pour une intégration régionale réussie du Maroc en Afrique    Real Madrid: Eden Hazard indisponible au moins 15 jours    HCP: le PIB recule au 2ème trimestre 2020    INWI : El Mountassir Billah remplace Nadia Fassi-Fehri à la présidence    Immobilier marocain : la formule gagnante pour conquérir des capitaux institutionnels internationaux    L'affaire Naïma. Les parents racontent toute l'histoire derrière l'abominable meurtre de leur fillette (reportage vidéo)    ONDE: Mobilisation générale contre les violeurs et les agresseurs d'enfants (vidéo)    Tanger : réouverture des salles de sport à partir de...    Marrakech : «Hikayat Shahrazad», l'art au service des nobles causes    Une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan    Le FC Barcelone tient son nouveau défenseur !    Le HUSA assure son maintien, le CAYB menacé    Vahid Halilhodzic tiendra une conférence de presse    Roland-Garros: Serena Williams déclare forfait    Communiqué du bureau politique du PPS    Cour des Comptes : L'encours à la dette a plus que doublé durant la dernière décennie    Le «nœud»    Hong Kong: Arrestation de Joshua Wong    TikTok : La bataille juridique s'achèvera-t-elle ?    L'Algérie a besoin d'un prix du baril de pétrole à 157,2 dollars pour équilibrer son budget    Années 30. Comment vivaient les Juifs du Maroc    «Les Gnawa de Lalla Mimouna», de M'bark El Haouzi et Erwan Delon aux Editions l'Harmattan    Rentrée scolaire: quid de l'enseignement de l'amazighe?    La Chikha est avant tout une guerrière    Technologie de stérilisation des matelas : SteriMat, une innovation signée dolidol    Imam Mahmoud Dicko: dans les situations difficiles, le Maroc "est le premier pays qui vient au secours du Mali"    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Marsa Maroc : CA de 1 454 MDH au 30 juin    Des Marocains bloqués à Melilia bientôt rapatriés    CNSS : nouveau soutien au profit des entreprises [Document]    Le nouvel Émir du Koweït prête serment    Présidentielle américaine : le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden sombre dans la confusion générale    Colère en Inde après la mort d'une jeune femme à la suite d'un viol collectif    Restitutions d'œuvres d'art : la gestion française du dossier laisse à désirer    Subventions accordées aux artistes: le coup de gueule de Latifa Raafat (VIDEO)    Covid-19 au Maroc: triste bilan des décès    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La CGEM renouvelle ses instances de gouvernance
Publié dans L'Economiste le 13 - 02 - 2020

Deux semaines après l'élection de Chakib Alj à la tête de la Confédération patronale, la CGEM a tenu son premier conseil d'administration, le 10 février. La rencontre aura permis de compléter les instances de gouvernance de la centrale patronale.
En effet, le conseil d'admi­nistration a permis de voter la résolution portant sur l'approbation de la liste des commissions permanentes pour le mandat 2020-2023. Les commissions sont, rappe­lons-le, des instances permanentes censées jouer le rôle de force de propositions et de réflexion sur les principaux sujets portant sur la compétitivité du milieu des affaires et de la vie des entreprises.
Finalement, le conseil a validé une liste restreinte de 16 commissions per­manentes au lieu des 26 durant le man­dat Mezouar. Le premier CA du mandat Chakib Alj-Mehdi Tazi a également voté la résolution portant sur la nomination des présidents des commissions.
Selon la CGEM, la nouvelle équipe des présidents élus se veut «pluridisciplinaire, inclusive et représentative des entreprises toutes tailles, secteurs et régions confondus». Les tout nouveaux présidents de commissions devront présenter leurs vice-présidents lors du prochain conseil d'administration de la centrale patronale.
Parmi les nouveautés des instances de gouvernance approu­vées, la mise en place de la Commission des Marocains Entrepreneurs du Monde (MeM), qui représente la 13e région de la CGEM. La présidence des Marocains du monde revient à Karim Amor. Par ailleurs, Mohamed Bachiri, qui assurait depuis la démission de Mezouar la présidence de la Confédération par intérim, pilote désormais la Commission «Innovation et développement industriel».
Une instance transversale puisqu'elle devra assurer la cohérence, les synergies ou encore la convergence entre les différents secteurs industriels (automobile, aéronautique, off­shoring, BTP, agro-alimentaire...) dans une logique d'innovation et de développement pour anticiper les mutations des secteurs secondaire et tertiaire.
Pour rappel, Bachiri avait en charge la présidence de la Com­mission «Solutions sectorielles» lors du mandat Mezouar. Désormais, Bachiri (DG de Somaca) devra aussi travailler en étroite collaboration avec la Commission en charge de l'accompagnement des secteurs et entreprises en besoin de restructuration, dont la présidence revient à Abdeslam Bennani.
Autres noms, autres instances, Badr Alioua pilote la «Commission internatio­nale». L'e-gouvernement revient à Ab­delkader Boukhriss, l'intelligence écono­mique sera représentée par Driss Benomar, l'Economie verte relève de Saïd El Hadi, Ghita Lahlou Yaakoubi prend en charge le «capital humain»...
Par ailleurs, l'ancien candidat à la présidence de la CGEM (Ha­kim Marrakchi) revient en force. Il a pour mission de gérer la Fiscalité et la Douane. Le contexte actuel de régionalisation avancée plaide en faveur de nombreux chantiers et de partenariats public-privé sur le plan territorial. La CGEM est appe­lée à enclencher une nouvelle dynamique à l'échelle des territoires. Cette mission revient à Abdelkrim Mehdi (Commission Dynamique régionale et PPP).
La com­pétitivité logistique et énergétique est un challenge pour l'entreprise marocaine. La commission éponyme est présidée par Med Hicham Mellakh. La TPE et PME, qui était entre les mains de Zakaria Fahim, passe désormais chez Mohamed Talal.
Plus encore, le périmètre de l'environnement des affaires est dans le giron de Karim Tazi. Quant aux relations avec les parte­naires sociaux «Commission sociale», elle est présidée par Hicham Zouanat. Enfin les start-up et la transformation digitale restent entre les mains de Meriem Zairi.
Moralité de cette architecture plus ramassée, plusieurs noms de présidents de commissions de l'équipe sortante ont disparu de la nouvelle liste. Parmi les noms écartés, figurent Zakaria Fahim (Commis­sion TPE-PME, GE-PME), Mostapha Mellouk (Commission communication), Mohamed Hdid (Fiscalité), Jaouad Hamri (Ethique et bonne gouvernance), Mehdi Kettani (Digital), Mehdi Alaoui (Economie numérique), Ghizlane Elmanjra (Entre­preneuriat social), ou encore Chakib Ben El Khadir (Commission Services aux membres), Hamid El Otmani (Commis­sion Talents, Formation et Employabilité)... D'aucuns estiment que la nouvelle équipe à la tête de la CGEM a tenu à enclencher une rupture dans la configuration de ses instances de gouvernance. Visiblement, tous les amis, sympathisants et proches de l'ex-président démissionnaire ont été écartés.
Ceci étant dit, un travail de fond attend les nouvelles instances de gouvernance. Plus important encore, les fédérations sectorielles qui couvrent l'ensemble des activités de l'économie du pays devront plancher sur leurs feuilles de route respec­tives pour enclencher une nouvelle dyna­mique en cohérence avec la vision et le programme de l'actuelle équipe à la tête de la confédération patronale. Au total, la CGEM compte 33 fédérations sectorielles (automobile, aéronautique, nouvelles tech­nologies, tourisme, immobilier, agro-ali­mentaire, BTP, banques-assurances...).
Les «hommes» du président...
Depuis l'élection sans surprise du binôme Chakib Alj-Mehdi Tazi, un nouveau bureau siège au conseil d'administration de la CGEM. En plus du président et vice-président général, le CA compte 7 vice-présidents: Mohammed Fikrat, Hakim Marrakchi, Mohamed Bachiri, Abdelkrim Mehdi, Ghita Lahlou Yaakoubi, Saâdia Slaoui Bennani et Mohamed Talal. Le poste de trésorier revient à Nouzha Taârji Marrakchi. Pour sa part, Assia Benhida Ayouch est trésorière-adjointe.
A.R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.