Libération de dix humanitaires au Niger après deux semaines de captivité    Le roi Mohammed VI a écrit au président biélorusse    Facebook : Les Arabes se déchaînent sur les homosexuels    US Round Up du vendredi 3 juillet – Bill de Blasio, Shana Moakler, Mike Pence, CBO, Miami    Votre e-magazine Challenge N°750 du vendredi 03 juillet 2020    France: Jean Castex Premier ministre à la place d'Edouard Philippe    Coronavirus : nouveau paquet européen d'assistance pour soutenir les groupes vulnérables en Afrique du Nord    Bac à Casablanca: la belle initiative du caïd de Sbata (VIDEO)    La finale de la Coupe du Portugal de football n'aura pas lieu à Lisbonne    A la demande du gouvernement, RAM devra céder 20 appareils et donc réduire ses effectifs du tiers    ONCF: 350.000 voyageurs depuis l'annonce du déconfinement    Compétences numériques : Microsoft et LinkedIn soutiennent le retour à l'emploi    Bac au Maroc: l'épreuve d'arabe a fuité sur Facebook    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 246 nouveaux cas, 13.215 au total    Casablanca : Les épreuves du Bac sous haute sécurité sanitaire    Ouvertures des frontières: L'Espagne reste fermée aux Marocains, Algériens et Chinois    Laâyoune : Près de 12 tonnes de drogue incinérées    Fès: drame évité de justesse à l'ancienne médina    Tawtik.ma : Plus de 400.000 opérations gérées annuellement sur la plateforme    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Interview – NoboxLab: Une startup tangéroise qui promeut la formation à distance    Forum Sino-Arabe : une alliance stratégique renforcée    Devises vs Dirham: les cours de change de ce vendredi 3 juillet    Mohamed Ziane écope d'une année de suspension d'exercice de la fonction    Musées: Le ministère de la Culture appuie la FNM    Et si Casablanca retrouvait son statut de «ville monde»?    Le Maroc réitère sa demande à Amnesty international    Plan israélien d'annexion : le groupe arabe auprès de l'Unesco, présidé par le Maroc, vent debout contre le projet    Installation à Lima du groupe d'amitié parlementaire Pérou-Maroc    Le CSPJ plaide pour la préservation de l'indépendance de la justice    Aymane Mourid signe à Leganés jusqu'en 2024    Championnat national virtuel de muai-thaï    L'appel de la Palestine à la communauté internationale pour contrecarrer l'arbitraire israélien    Le WAC se prépare à défendre son titre    Après l'allégement des mesures de confinement, la reprise des tournages fait face à une série de difficultés    Nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma    Cinq œuvres de réalisateurs marocains subventionnées par Doha Film Institute    Les allégations des adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume mises à nu    Lions de l'Atlas. Chadli pour succéder à Revel ?    Driss Lachguar préside vendredi et samedi trois réunions régionales    Détournement de l'aide par le polisario et l'Algérie: le Parlement européen se saisit officiellement de l'affaire    Officiel: Achraf Hakimi rejoint l'Inter    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    Liga: un Marocain signe à Leganés    Visite de soutien et de solidarité du Premier secrétaire à l'Ambassadeur de Palestine à Rabat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Erdogan joue avec le feu…»!
Publié dans L'Economiste le 04 - 03 - 2020

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé lundi que «des millions» de migrants se rendraient en Europe après l'ouverture des frontières. Ce qui risque d'accentuer la pression sur l'Occident. La Turquie accueille sur son sol plus de quatre millions de réfugiés et migrants, en majorité des Syriens.
A la frontière entre la Turquie et la Grèce, plusieurs migrants continuaient d'affluer dans l'espoir de traverser, en dépit des mesures draconiennes prises par Athènes, dont les forces tirent des grenades lacrymogènes et utilisent des canons à eau, rapportent les médias étrangers. Samedi soir, l'ONU avait compté 13.000 personnes à la frontière gréco-turque.
Une situation préoccupante pour l'Europe. «…Erdogan joue, hélas, avec le feu…», a déploré le ministre français des Finances, Bruno Le Maire. Selon les autorités grecques, 1.300 demandeurs d'asile ont réussi à gagner les îles égéennes entre dimanche et lundi. Un petit garçon est mort hier au large de Lesbos lors du naufrage d'une embarcation chargée d'une cinquantaine de migrants.
Face à cette situation et pour montrer leur solidarité, les dirigeants des institutions européennes vont se rendre mardi 3 mars dans la zone frontalière côté grec, a annoncé la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Et la chancelière allemande a indiqué qu'elle «attendait que l'accord soit respecté». Angela Merkel avait piloté, côté européen, les négociations qui avaient abouti en mars 2016 à un accord migratoire controversé. Ankara s'y était engagée notamment à lutter contre les traversées illégales vers la Grèce en échange d'une aide financière.
Le chef de l'Etat turc devait recevoir hier lundi le Premier ministre bulgare Boïko Borissov, dont le pays est frontalier de la Turquie. Ankara a aussi justifié l'ouverture des frontières avec l'Europe par son incapacité à faire face à une nouvelle vague migratoire. Ceci au moment où plusieurs personnes déplacées par une offensive du régime syrien à Idleb sont massées à la frontière turque.
Alors que la Turquie multiplie depuis plusieurs jours les frappes de drones dans la région d'Idleb (Nord-Ouest), Erdogan a dit qu'il espérait arracher une trêve lors de discussions à Moscou jeudi prochain avec le président russe Vladimir Poutine. Après des semaines d'escalade, Ankara a annoncé qu'elle avait lancé une offensive d'envergure baptisée «Bouclier du Printemps» contre le régime de Bachar al-Assad, soutenu par Moscou.
De son côté, le régime syrien a affirmé sa détermination à repousser l'offensive menée par Ankara, qui sera au cœur de la rencontre entre Erdogan et Poutine jeudi à Moscou. Le Kremlin a souligné pour sa part la «grande importance de la coopération entre Ankara et Moscou en Syrie, où le conflit a fait plus de 380.000 morts depuis 2011».
Un défi européen
«Le défi auquel la Grèce est confrontée face à l'afflux de réfugiés est un défi européen», a déclaré la présidente de la Commission européenne qui va se rendre aujourd'hui mardi à la frontière gréco-turque avec les présidents du Conseil et du Parlement européens, Charles Michel et David Sassoli. Ursula von der Leyen a reconnu que la Turquie était «dans une situation difficile en ce qui concerne les réfugiés et les migrants…». «…Mais il y a un accord en place, auquel nous nous tenons…», a ajouté la responsable européenne évoquant le pacte migratoire conclu en 2016 avec la Turquie. La Grèce s'est placée dimanche en état d'alerte maximale pour protéger ses frontières et a annoncé que toute nouvelle demande d'asile serait suspendue pour ceux y entrant illégalement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.