Voici le temps qu'il fera ce lundi    Pour les joueurs, un été intense avant une année dense    Idiotorial : L'ovalie a son virus    "Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance    L'Oriental fashion show, une édition digitale inédite    Les Instituts Cervantès au Maroc lancent la seconde partie du cycle du cinéma en ligne "Clásicos contigo"    L'ambassadeur de Chine à Rabat salue l'initiative Royale en faveur des pays africains    La responsabilité de l'Algérie dans les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf établie à l'ONU    Le WAC et le Raja pas du tout tentés pas des matches au stade Père Jégo    Les marchands non financiers anticipent une diminution de leur activité    Rapatriement de 290 Marocains bloqués au Canada    Le Maroc accueillera le premier Canopy by Hilton en Afrique du Nord    Le Parlement et le HCP renforcent leur coopération    L'Algérie veut que se tienne des élections en Libye    Safi en quarantaine : Le spectre du reconfinement plane sur d'autres cités    Coronavirus dans le monde : zones reconfinées en Espagne, le Maroc enregistre son bilan le plus lourd depuis mars    Macron s'exprimera à l'occasion du 14 juillet, une première    Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil dans le meilleur des PJD    Fraude aux cotisations sociales : la scandaleuse vidéo d'Amekraz qui aggrave son cas    Chelsea, Manchester United et Arsenal victorieux    Rapatriement des Marocains bloqués en Turquie : 2 nouveaux vols et 230 citoyens transportés samedi    Castex et Macron mettent les «bouchées doubles»    Hong Kong: c entre Londres et Pékin    NordinAmrabat testé positif au Coronavirus !    Raja Jeddaoui, la star du 7e art arabe n'est plus    Phraséologie humaniste, Horreur impérialiste    Grosse chaleur du dimanche à mardi dans plusieurs provinces du Royaume    Coronavirus : la région de Marrakech-Safi est la plus touchée ce dimanche    Serie A: large succès de la Juventus et de l'AC Milan    Tarik Haddi, nouveau président de l'AMIC    Des ministres gaffeurs!    Nabil Benabdallah: «Se départir des velléités colonialistes»    L'ANP et l'AFD pour un développement durable et compétitif des ports    Casablanca: placé en garde à vue, il meurt après un malaise    La Fédération appelle à des assises nationales sur la presse et les médias    Covid-19 : l'actrice égyptienne Raja Al Jadawi n'est plus    Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien dans les camps de Tindouf    Message du roi Mohammed VI au président de l'Algérie    Radouane Amine : « Nous défendons la thèse mettant l'humain au centre de tout modèle de développement »    Comment Royal Air Maroc se prépare à l'austérité    Ragaa El-Guiddawi emportée par le Coronavirus    Un organisme de l'ONU pointe la responsabilité du régime algérien dans les violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf    PJD: le communiqué de la honte    Patriotisme fiscal : l'urgence d'un élan patriotique dans le domaine de l'impôt    Le trauma colonial algérien encore vivace, le président Tebboune réclame des excuses françaises    Fête de l'indépendance des USA: Le Roi Mohammed VI félicite le président Trump    Danemark : La Petite Sirène de Copenhague vandalisée et accusée de racisme    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deux décrets réorganisent: les établissements universitaires
Publié dans L'Economiste le 17 - 05 - 2020

Les réunions du conseil de gou­vernement commencent à sortir pro­gressivement de la panoplie des textes relatifs à l'état d'urgence sanitaire. Est-ce le signe précurseur d'un retour à la normalité qui s'annonce? Per­sonne n'est en mesure de le confirmer officiellement.
En tout cas, le chef du gouverne­ment est attendu aujourd'hui lundi au Parlement, en présence des parle­mentaires des deux Chambres pour apporter un éclairage sur les déve­loppements de la gestion du confine­ment pour l'après 20 mai. En atten­dant «les révélations de Saâdeddine El Othmani», le conseil de jeudi a approuvé deux projets de décret qui portent sur l'enseignement supérieur et présentés par le ministre de l'Edu­cation nationale. L'un est relatif aux établissements universitaires.
Selon son promoteur Saaid Amzazi, égale­ment porte-parole du gouvernement, ce texte s'inscrit dans le cadre de la stratégie du ministère dont l'objectif est de rapprocher les étudiants des éta­blissements, d'élargir et de diversifier l'offre de formation universitaire selon les besoins et du marché du travail. Car, l'un des reproches faits jusqu'ici à l'université est de dispenser des formations qui sont souvent loin des attentes de l'entreprise et du monde des affaires.
Ce décret vise également l'amélioration des conditions d'enca­drement pédagogique et administratif dans les établissements universitaires. L'idée est d'augmenter leurs capacités d'accueil pour une meilleure confor­mité de la carte universitaire avec l'actuelle répartition régionale.
Dans la pratique, cela va se concrétiser par la création de nouvelles structures. Il s'agit de la création de trois écoles supérieures de technologie à Nador, à Ouarzazate et à Dakhla qui dépendent l'une de l'Université Mohammed 1er d'Oujda et les deux autres de l'Uni­versité Ibn Zouheir d'Agadir.
A cela s'ajoute la mise en place de la faculté d'économie et de gestion à Guelmim, qui sera affiliée à l'Université d'Aga­dir. En plus, le ministère ouvre un Ins­titut des métiers du sport, qui relève de l'Université d'Ibn Toufail de Kénitra.
■ Changement de dénomina­tions
Certains établissements univer­sitaires vont changer de nom. Ainsi, l'Ecole supérieure d'enseignement technique, dépendant de l'Univer­sité Mohammed V de Rabat devient l'Ecole nationale supérieure des arts et métiers. Idem pour l'Ecole supé­rieure des arts appliqués, qui relève de l'Université Hassan II de Casablanca. Elle se transforme en Ecole nationale supérieure des arts et du design. Der­nier changement de dénomination: la faculté des sciences la charia de l'Uni­versité Ibn Zouheir d'Agadir devient la faculté multidisciplinaire.
■ Facultés fractionnées pour une meilleure visibilité
Le décret prévoit également de scinder des établissements universi­taires pour en créer d'autres, dans une vision harmonisée. C'est le cas de la faculté des lettres et des sciences humaines de Kénitra qui sera divi­sée en deux: la faculté des langues, des lettres et des arts et la faculté des sciences humaines et sociales. Idem pour la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de la même université: la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales et la faculté d'économie et de gestion. La dernière séparation concerne la faculté des sciences juridiques, écono­miques et sociales de l'Univer­sité Hassan 1er de Settat: la faculté des sciences juridiques et politiques et la faculté d'éco­nomie et de gestion.
■ Accès ouvert ou fermé aux établissements universi­taires? L'autre décret approuvé fixe les spécialités des facultés, les filières d'études supérieures et les diplômes nationaux. L'idée est de les intégrer dans la liste des éta­blissements à accès ouvert pour les étudiants. Cette condition concerne notamment les facultés des lettres, des sciences humaines, juridiques et politiques, les facultés d'économie et de gestion, celles des sciences appli­quées. Ensuite, il s'agit de rajouter à la liste des établissements à accès limité, les écoles supérieures d'éduca­tion-formation, les écoles nationales supérieures de chimie et les instituts des métiers du sport. Puis, le décret modifie le nom de l'Ecole supé­rieure des arts appliqués pour devenir l'Ecole nationale supérieure de l'art et du design. Enfin, le texte appelle à mentionner la spécialité en langues des facultés multidisciplinaires.
M.C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.