La CNDP plaide pour une digitalisation réfléchie    Loi de Finances: Les doléances de la FMF    Conseil de la concurrence: 50% des décisions et avis portent sur les concentrations    Yamed Capital livre les premières villas du projet Terre Océane    Paris: Le défilé du 14 juillet tenu en format réduit    Covid19: Plus de 16.000 cas au Maroc    Covid-19: Ait Taleb prévient contre le relâchement    ENCG, ENSA, médecine... encore plus de places à prendre!    Maroc: report des festivités de la fête du Trône    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Ibrahim Aboubakr Harakat    Driss Lachguar se réunit avec les jeunesses de partis politiques    Netflix dévoile les coulisses du tournage de "The Old Guard" à Marrakech    Nouveau programme de diffusion de longs métrages marocains sur le site web du CCM    La famille Travolta en deuil    Retour sur six années de procédure    Les canoë-kayaks reprennent de plus belle au Bouregreg    Stage de l'EN de futsal au Complexe Mohammed VI de football    La demande intérieure devrait baisser de 4% cette année    La santé numérique, une solution pertinente aux défis du système de soins    Mohamed Benabdelkader : L'ouverture de la profession d'adoul à la gente féminine consacre le choix démocratique du Royaume    Le Maroc reconduit à la vice-présidence du comité exécutif du Centre Nord-Sud    Tenue de 362 procès à distance en moins d'une semaine    La Turquie et le monde arabe    Le WWF appelle les pays méditerranéens à lutter effectivement contre la pêche illégale des requins et des raies    Du sang neuf à SG Maroc    Le café maure de la Kasbah des Oudayas rasé    Serie A: l'Inter Milan se positionne derrière la Juventus    Premier League: Manchester United cale face à Southampton    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    Ouverture partielle des frontières : la croix et la bannière pour les MRE    L'émergence du cinéma digital    US Round Up du mardi 14 juillet – Déficit budgétaire, Angelina Jolie, Tyler Goodspeed, Ecoles, US coronavirus    Amnesty. Première gifle de Tel Aviv    Le SG du PPS reçoit les dirigeants des Jeunesses des partis politiques représentés au parlement    Wachma chante « Tay Tay » avec Madara    Vague de chaleur à partir de mercredi au Maroc: les villes concernées (Alerte météo)    Présidentielles Polonaises: Réélection d'Andrzej Duda    Cyclisme : Les coureurs retrouveront bientôt le peloton    Nouvelle rencontre réussie du président de l'ANME avec le ministre Othmane El Ferdaous    Air Arabia Maroc lance son programme de vols spéciaux    Remaniement ministériel en Tunisie    Madame Erdogan et son sac à 50.000 dollars    Foot. Le Real se rapproche du titre    Tanger en état d'alerte    Impact Covid-19 – Tourisme : Le plan de relance en Conseil de gouvernement    Premières élections régionales en Espagne depuis la pandémie    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    Un artiste charismatique s'en va    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ne dissimulez pas des profits warning!
Publié dans L'Economiste le 25 - 05 - 2020

La crise du Covid-19 a été aussi soudaine que violente pour les entreprises. Les incertitudes sur son ampleur et sa durée rendent aléatoires les prévisions et compliquent la communication financière. Les sociétés cotées ont encore jusqu'au 31 mai pour publier les résultats du 1er trimestre.
L'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) rappelle quelques règles de conduite notamment la présentation d'indicateurs d'activité et financiers clairs. Comprenez: ils doivent refléter toute l'étendue des conséquences de la pandémie sur les résultats financiers immédiats et prévisionnels. Les émetteurs doivent aussi veiller à la clarté et à la lisibilité du contenu du communiqué de presse.
Seule une entreprise a émis une alerte sur ses résultats 2020
Certains secteurs comme l'hôtellerie et le tourisme sont fortement exposés. Et toutes les entreprises de ce secteur ne sortiraient pas indemnes de la crise du coronavirus. Même après la réouverture des frontières, les appréhensions des voyageurs pourraient limiter sensiblement les déplacements. En outre, la récession sévère dans les principaux pays émetteurs n'est pas de mesure à favoriser les voyages.
Par ailleurs, les entreprises de biens de consommation durables pourraient aussi souffrir des arbitrages des ménages dans un contexte de hausse du chômage. En revanche, les entreprises de la grande distribution, des télécoms ou encore de l'agroalimentaire font partie des principaux bénéficiaires de la conjoncture. Dans l'une ou l'autre catégorie, les investisseurs ont besoin d'une information fiable et claire pour mieux appréhender la situation financière et les perspectives de l'entreprise.
«Les émetteurs doivent rendre publiques, aussitôt qu'ils en ont pris connaissance, les informations fiables dont ils disposent concernant les impacts de la pandémie sur leurs activités et situations financières», prévient l'Autorité marocaine du marché des capitaux. Ce rappel sonne comme un avertissement contre les profits warning tardifs et pour certains, bidons. Pour l'heure, seule une entreprise a émis une alerte sur ses résultats 2020.
*Etonnant. Dans un avis du 29 avril, le Conseil national de la comptabilité explicite les incidences comptables de la pandémie de Covid-19. Il précise les modalités de prise en compte des impacts de la pandémie sur les états financiers, ainsi que les informations spécifiques à inclure dans l'Etat des informations complémentaires (ETIC).
En outre, une directive du Conseil national de l'Ordre des experts-comptables précise les diligences des commissaires aux comptes pour une communication financière appropriée.
F.Fa


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.