Maroc : il écope d'une amende de 750 DH pour « refus du port du masque »    Coronavirus : 1.018 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 30.662 cas cumulés vendredi 7 août à 18 heures    Dette souveraine : le Maroc veut lever 2 milliards $ sur les marchés    Tourisme national : un secteur d'avenir    Prime exceptionnelle pour les professionnels de santé: C'est pour bientôt !    Nouveau modèle du développement : La population carcérale participe au processus de réflexion    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Rentrée scolaire: ce qui va changer au primaire l'année prochaine    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Pacte pour la relance économique et l'emploi : Près d'une vingtaine d'engagements pris par le Patronat    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Greenvillage.ma : Une plateforme ultra moderne pour le Bio voit le jour    Bisazza ouvre sa première vitrine virtuelle au Maroc    Botola Pro D1 : Le Wydad rate le coche à Berkane    Change: les devises étrangères contre le dirham marocain    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    HCP: le sous-emploi en hausse au Maroc    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    OMS: Six vaccins en phase III des essais cliniques    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    La fondation Mohammed V entame l'envoi d'aides alimentaires au Liban    Casablanca : un dangereux malfrat retrouvé à Ain Harrouda    Le bilan s'alourdit au Liban    Foot féminin: Le contrat d'objectifs signé    Tour de Pologne : L'état de Jakobsen stabilisé, coureur placé dans le coma    Saaid Amzazi : Le concours commun d'accès aux Facultés de médecine vise à assurer l'égalité des chances    Quelle carrure économique pour le football national ?    Le Raja continue sa pression sur le WAC    Une édition virtuelle : Festival International Maroc des Contes    Guéri du Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout harcèlement    Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes de soutien    La convention contre les pires formes de travail des enfants enfin ratifiée    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen au sujet du détournement de l'aide humanitaire par le Polisario et l'Algérie    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    US Round Up du jeudi 6 août – Eric M. Garcetti, Kodak, Jerry Falwell Jr., Alyssa Milano, Mississippi    Soutien aux projets cinémato-graphiques : Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Football: L'AS Rome reste propriété américaine    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    Le CNDH présente son mémorandum sur le nouveau modèle de développement    Message de condoléances de S.M le Roi au Président libanais    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les plages où il fait bon se baigner cet été
Publié dans L'Economiste le 08 - 07 - 2020

Où se baigner cet été et quelles sont les plages aux normes en matière de qualité des eaux? C'est à ces questions cruciales que le dernier rapport du ministère de l'Industrie sur le sujet répond précisément. Un important travail d'observation, de prélèvement et d'analyse réalisé par le Laboratoire national des études et de surveillance de la pollution (LNESP) qui a permis de mettre en évidence l'exceptionnelle propreté des sites balnéaires pour cette année, tout en n'omettant pas d'indiquer ceux à éviter autant que possible.
Le laboratoire a ainsi minutieusement étudié entre mai et septembre 2019 la qualité microbiologique des eaux de baignade de pas moins de 175 plages, soit un total de près de 422 stations balnéaires. Chacune d'entre elles s'est alors vu associée à l'une des quatre catégories de qualité, à savoir «Excellente», «Bonne», «suffisante» et «insuffisante».
Pour y parvenir, l'organisme a déployé des moyens des plus performants dont notamment des unités mobiles d'analyses permettant d'agir au niveau de toutes les plages étudiées, quelle que soit leur position géographique. Une crédibilité renforcée également par l'application d'une toute nouvelle norme marocaine - référencée NM 03.7.199. – autrement plus sévère que la précédente et permettant une gestion plus proactive qu'auparavant.
Pour informer comme il se doit les estivants cet été sur les résultats de cette enquête, le laboratoire du ministère n'a en effet pas lésiné sur les moyens. L'organisme a notamment rendu opérationnel un système d'information géographique (SIG) comportant un système de géo-localisation et suivant régulièrement l'évolution temporelle de la qualité des eaux de baignade, ainsi qu'une application baptisée «IPlages» permettant aux intéressés de rechercher les plages inscrites au sein de ce programme tout en recevant des informations utiles sur ces dernières telles que la présence de blocs sanitaires ou d'eau potable sur les lieux.
Il ressort de ce document que la majeure partie des plages observées sont propres, puisque le taux de conformité atteint 87,68%. Les estivants pourront ainsi se baigner sans risque à Moulay Bousselham située dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, Sidi Bouzid, ainsi que sur les plages de Tafadna (province d'Essaouira) et de Ain Diab à Casablanca, sites dont l'eau a été jugée d'«excellente qualité». Il sera également possible de «faire trempette» à la plage d'Imssouane dans le Souss Massa ainsi qu'à El Oualidia, Martil et Miami Nador. Des stations balnéaires dont l'eau a été jugée de «bonne qualité», légèrement inférieure aux précédentes.
Néanmoins, la prudence reste de mise. En effet, près de 52 stations (soit 12,32% d'entre elles) ont été jugées non conformes à la baignade, ce qui représente un total de 30 plages étalées sur près de 6 régions. D'après le document officiel, plusieurs sites sont classés «qualité insuffisante».
Parmi ces plages à éviter notamment, celles de Saidia dans l'Oriental, d'Azla et de Quemado dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima ainsi que la plage David du côté de Mohammedia. Les plages d'Oued Merzeg à Casablanca ou encore de Likheira dans l'axe Dakhla-Oued Ed Dahab font aussi partie des zones les plus à risque.
Karim AGOUMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.