Retraite: près de 49 MMDH de cotisations collectées en 2019    ONSSA: Aïd Al-Adha s'est déroulé dans de bonnes conditions    Explosions à Beyrouth: le roi Mohammed VI a écrit au président Aoun    Beyrouth : la ville dévastée par des explosions dans son port    Covid-19. Une deuxième vague s'attaquerait-elle aux jeunes ?    Beyrouth: au moins 100 morts et plus de 4000 blessés (nouveau bilan)    Liban : des tonnes de nitrate d'ammonium à l'origine des explosions    4 nouveaux cas de Covid-19 dans un club de Ligue 1    Relance économique : Le montage financier dévoilé    Twitter. #SoisUneFemme, le hashtag contre le sexisme au quotidien    Innovation : Al Akhawayn partenaire du projet EM4FIT    Via agence ou mobile, Cash Plus simplifie l'ouverture d'un compte de paiement    Expérience client multicanale : Eqdom lance son service de crédit en ligne    Iker Casillas annonce sa retraite    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche encore plus virulente    Des mesures préventives à Tanger-Assilah et à Fès    Liberté religieuse: L'Algérie au ban de la communauté internationale    Les délais de paiement, un problème posé avec acuité    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    Bernal frappe fort à moins d'un mois du Tour    L'Espanyol demande à LaLiga d'annuler sa relégation    La CAF dévoile le calendrier des finales des compétitions interclubs    L'intensification des échanges commerciaux bénéficie économiquement aux femmes    Tikhanovskaïa, une femme ordinaire devenue égérie pour bouleverser le Bélarus    Hôtellerie : Accor compte supprimer 1.000 emplois dans le monde    US Round Up du mardi 4 août – Microsoft/TikTok, Recensement 2020, NYC Restaurants, Sean Penn & Leila George    Un Banksy vendu aux enchères au profit d'un hôpital de Bethléem    Mel Gibson complètement remis du coronavirus    Au Bac, le taux dé réussite a frôlé les 80%    Pour congés écourtés ou annulés, mais pas que...    Accident mortel à Tamri    Entretien avec Omar Menzhi, expert en épidémiologie    Le Discours de la clarté et de l'espérance    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    Football: La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Officiel : Wail Sadaoui rejoint le Raja    Belhanda sur les pas d'Amrabat?    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Accident d'Agadir: ce que l'on sait    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières», un beau-livre de l'agence de l'Oriental    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Explications
Publié dans L'Economiste le 14 - 07 - 2020

Huawei est-il notre combat? Non. La célèbre marque chinoise peut-elle le devenir? Non, mais pas sûr, cause du désordre international créé par les pays occidentaux, à commencer par le président américain, Donald Trump, qui y ajoute sa forte empreinte personnelle.
Le ministre de l'Education nationale a reçu le 24 juin 2020, une petite délégation de l'entreprise chinoise. Cette visite a été discrète. Ce qui est dommage, sachant l'intérêt qu'elle présente pour le Maroc. En effet, une petite centaine de professeurs sont en formation aux nouveautés liées à la 5G, grande avancée technologique de Huawei.
Autour d'eux, 1.300 étudiants plus 14 centres installés dans ses universités. Pour eux, c'est un mieux-disant d'employabilité, à l'échelle mondiale. Au nom de quels vols de données faudrait-il le leur refuser, alors que les jeunes les envoient au quatre vents sur n'importe quel autre canal... américain.
Il ne faut pas se leurrer, sans appui extérieur, le Maroc aura du mal à suivre. On ne voit pas qui, en dehors du fabricant, serait capable de porter un tel projet? Sur le plan technique et commercial, certes, mais aussi et surtout sur le plan politique.
On sait, parce qu'on l'a vu, que Washington use et abuse de tout instrument pour dissuader tout désir d'indépendance, y compris du droit. Ce qui permet, entre autres, de s'emparer d'entreprises, comme ce fut le cas de l'européen Alstom pour le compte de General Electric, l'américaine.
Est-ce en raison de cette crainte que les deux seuls projets liés à la Route de la Soie sont en panne?
Ce serait vraiment dommage. Pourquoi le ministère des Affaires étrangères, qui a été si décevant pour le rapatriement des Marocains, ne s'en expliquerait-il pas publiquement devant les élus?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.