OCP : La solidité financière au rendez-vous    TPME, ces chiffres qui font peur !    Pédocriminalité : Après le drame de Adnane à Tanger, le supplice de Naïma à Zagoura    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Mali: Le président de transition Bah N'daw remercie le Roi Mohammed VI en recevant Nasser Bourita    De l'enseignement supérieur dans le monde arabe    Bilan bimensuel de la Covid-19 : Une hausse de 10% des cas d'infection depuis début septembre    Automobile: la DGI lance un nouveau téléservice    La FIFA et la CAF entament leurs auditions    USA : séparation des pouvoirs, dites-vous ?    Boujemâa Achefri médite en couleurs    Lance par l'UPEM : Une initiative pour soutenir les éditeurs, auteurs et libraires    Fonds pour le cancer. La bataille n'est pas terminée    Les condoléances du roi Mohammed VI à la famille de Chama Zaz    «Nous souhaitons transmettre le flambeau à des militants capables de le porter»    Le FC Séville s'intéresse à Oussama Idrissi    L'art de l'écriture et le monde de la beauté universelle    Coronavirus: Lions de l'Atlas    Le Raja lance un nouveau jeu-concours (VIDEO)    Une situation invivable mais l'espoir demeure    Brexit: les tractations reprennent    Rachida Dati candidate aux présidentielles de 2022    Artisaanat : Une Start-up court-circuite les intermédiaires (vidéo)    Covid-19: prolongement des mesures restrictives dans cette province du Maroc    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 29 septembre    Imminent retour des Marocains bloqués à Mellilia, Sebta temporise    Angleterre: Liverpool arrête Arsenal    L'artiste marocaine Amina livre ses « Confidences »    Hôpital militaire marocain à Beyrouth : plus de 39.000 prestations médicales    Vives tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Youssef Amrani réaffirme l'identité africaine du Maroc    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Arbitrage : Hicham Tiazi de retour !    Le bilan gouvernemental: en déphasage des réalités du pays!    Pétition pour la vie: son initiateur réagit au rejet d'El Othmani    Chama Zaz: la dame de la «Taktouka Al Jabalia» n'est plus    La députée Fatima Zahra Barassat interpelle le Chef du Gouvernement    Secteur de l'édition et du livre : 1735 projets soutenus pour près de 9,4 millions de dirhams    Khansa Batma : "Il a fallu puiser dans mon vécu !"    Ahmed Tawfik Moulnakhla, DG de Guichet.com : « Au Maroc, c'est la pérennité du secteur qui est aujourd'hui en jeu »    Procès à distance : Plus de 7.000 audiences tenues en cinq mois    Le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, attendu ce vendredi au Maroc    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    Mohammedia: un Subsaharien interpellé dans une banque    Togo : Victoire Tomegah Dogbé, première femme à la tête de l'exécutif    Le Maroc se distingue au Salon d'Istanbul de l'innovation avec 2 Médailles d'or et 2 Médailles d'argent    France. Les généraux se révoltent    Covid-19: la pandémie franchit la barre du million de morts dans le monde    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage
Publié dans L'Economiste le 07 - 08 - 2020

Afin d'encourager la production cinématographique nord-africaine et entre autres marocaine, la chaîne américaine Sundance TV vient de lancer un nouveau concours de court-métrage. Pour y prendre part, les intéressés peuvent envoyer leurs candidatures sur la plateforme bein.net (Ph. bein.net)
Contribuer à donner élan et visibilité aux jeunes cinéastes du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, y compris ceux opérant au Maroc. C'est dans cette optique que la prestigieuse chaîne de télévision américaine Sundance TV vient de lancer, en partenariat avec le groupe de médias qatarien international Bein et le Doha Film Institute, son tout premier concours de courts métrages dans la région. Une compétition venant à point nommée avec la menace Covid, qui a radicalement immobilisé le secteur depuis plusieurs mois.
Le concours, sobrement baptisé «Sundance TV Shorts Competition» et s'adressant avant tout aux producteurs ainsi qu'aux réalisateurs nord-africains, se déroulera sur une plateforme indépendante ouverte à tous. Son concept? Tout le monde peut y participer, quel que soit son niveau d'expérience ou encore d'équipement. Objectif commun: partager des tranches de vie et faire découvrir la culture locale au monde entier.
Les cinéastes y concourant seront évalués par un jury d'experts en la matière, dont notamment le vice-président exécutif de la programmation et du marketing d'AMC Networks International (également partenaire de l'initiative) Harold Gronenthal. Parmi les critères qui permettront d'éclairer leurs choix notamment, la créativité dont fera preuve le cinéaste, la technicité employée, l'originalité du scénario ou encore le message profond se glissant derrière chaque plan. Les trois meilleurs candidats remporteront dès novembre prochain le prix du jury et leurs réalisations seront diffusées dans les mois suivants sur les chaînes Sundance TV et Bein 75.
Pour y prendre part, les intéressés ont jusqu'au 18 octobre pour envoyer leurs candidatures sur bein.net. Seules conditions à respecter, fournir une preuve de résidence au sein de la région Mena, ne pas dépasser 15 minutes de show et sous-titrer l'ensemble en langue anglaise.
Un évènement qui contribuera à relancer le septième art au Maroc, lequel a été sensiblement meurtri par la crise depuis le début du confinement. L'occasion également de servir de tremplin aux jeunes talents locaux de la discipline et de les faire connaître à l'échelle internationale. «Au cours de la dernière décennie, l'Institut du film de Doha a travaillé sans relâche pour soutenir les talents cinématographiques arabes et donner à la prochaine génération de scénaristes les moyens de trouver leur voix et de toucher un public mondial. Nous sommes fiers de participer à cette initiative passionnante, qui partage ce même esprit», confie dans ce sens la DG de l'organisation culturelle Fatma Hassan Al Remaihi.
Karim AGOUMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.