Ramadan : Engouement par-ci, montée des prix par-là    Les Etats-Unis donnent un sursis de 3 mois à Huawei    Radioscopie des besoins prévisionnels d'emplois au Maroc    Paris. Un homme suspendu à la Tour Eiffel pendant plusieurs heures    Marrakech: La ville que les stars adorent!    Sidi Moumen : Le Roi Mohammed VI inaugure un Centre médical de proximité    Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs    Baisse du résultat net du CIH    Banque Atlantique se propose d'accompagner l'Etat et les entreprises nigériens    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    Phoques, caviar et pétrole: la mer Caspienne menacée par la pollution    Donald Trump : Si Téhéran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran    Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire    M'hamed Loqmani : Les intellectuels qui ne créent pas le buzz ne sont pas toujours les bienvenus dans les médias    Attention aux jeans trop serrés et à l'épilation intégrale !    Pendant le Ramadan, Essaouira retrouve toutes ses sensations    Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf    Ces tournages qui ont tourné au drame : Troie    Cinquantenaire du FNAP de Marrakech    En larmes, le monstre sacré du 7ème art Alain Delon honoré à Cannes    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    Stratégie e-gov. L'amer diagnostic de la Cour des comptes    Bouskoura. Mort par asphyxie de 3 ouvriers dans un canal des eaux usées    Madison Cox lauréat du prix de la Rosa d'Oro    Coopération bilatérale : Bourita s'entretient avec son homologue libérien    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    49ème édition du cycle de conférences de la Fondation Attijariwafa bank : Valeurs éthiques et vivre-ensemble au centre des échanges    L'Arabie Saoudite intercepte des missiles visant la Mecque et Djeddah    Journée internationale : La diversité biologique célébrée à Rabat    Service militaire : Le nombre de candidats dépasse toutes les espérances    Policy Center for the New South. De nouveaux locaux et une nouvelle dynamique    Egypte : Le Comité d'organisation lance une billetterie en ligne    Huawei ne cédera pas à la pression de Washington, assure son fondateur    L'ancien ministre RNIste, Taieb Bencheikh, n'est plus    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Abdelhak Zerouali, le maître du monodrame    Les sans-papiers protestent à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle    Vente illégale de boissons alcoolisées et immigration clandestine : Une ressortissante subsaharienne arrêtée à Rabat    La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilalet primée en Tunisie    Salon Viva Technology. Quid de l'offre Maroc ?    US – Iran : Téhéran minimise les risques de conflits malgré les menaces américaines    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Divers    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Hommes qui font l'actualité
Publié dans L'Economiste le 22 - 04 - 1993


M. El Kadiri, secrétaire général des Finances
M. Khalid El Kadiri, qui vient d'être nommé secrétaire général des Finances, est une personnalité à la fois très réputée et peu connue. Né en 1942, à Salé dans une famille aisée qui fut une des grandes figures de la lutte pour l'Indépendance et dont le père est une personnalité du parti de l'Istiqlal, M. Khalid El Kadiri dit lui-même avoir une sensibilité à gauche et a été un proche de l'USFP. Mais ce serait commettre une lourde erreur de voir en M. EL Kadiri un politicien. C'est un homme d'administration, dans le sens où celle-ci se conçoit comme le service au public, et de son appartenance personnelle à des réseaux très divers il tire une conception stricte, voire tatillonne, de la délimitation entre les pouvoirs publics et le pouvoir administratif. Bien qu'il ne le dise pas de lui-même, il a activement participé à la rénovation du rôle de l'Etat depuis le milieu des années 1980. Avec un Bac de philo obtenu en 1962 au Lycée Moulay Youssef, M. El Kadiri (concours général en 1960) passe sa licence de Sciences économiques, option développement, à Paris en 1969, puis réussit dans la foulée le concours de l'Inspection des Finances (major de promotion) et intègre ce corps qu'il ne quittera plus. De 1971 à 1974 il est contrôleur financier et à ce titre a à traiter des dossiers comme la restructuration de l'ODI, la formation des prix des hydrocarbures, la politique sucrière... Nommé en 1974 chef du service des Domaines, à l'époque rattaché aux Impôts, il a en charge d'autres dossiers chauds comme les négociations sur les terres récupérées et les biens des puissances coloniales ou la révision des textes sur l'expropriation. Lorsque ce service est érigé en division puis en direction, il en conserve la responsabilité jusqu'à sa nomination au Secrétariat général.
Les ambitions de M. El Kadiri sont, dit-il, de poursuivre l'ouverture lancée par M. Berrada, ministre des Finances, de faire évoluer cette administration "de manière à ce qu'elle soit un outil de développement et pas seulement de contrôle".
Parallèlement, M. El Kadiri a à s'occuper d'intérêts économiques privés qui, note-t-il, lui permettent de voir fonctionner les administrations de l'extérieur, ce qui "est une expérience sans pareil". A la charge du Secrétariat général, M. El Kadiri succède à M. Mustapha Sahel. Selon les termes de M. Berrada, M. Sahel est "appelé à occuper de hautes fonctions dans le giron des Finances". Rappelons que M. Sahel en tant que directeur du Budget, puis chargé de l'intérim du Secrétariat général a été l'artisan de la modernisation des procédures budgétaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.