Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    Violation de l'état d'urgence: Tout savoir sur le paiement des amendes    Salafin: Visa pour l'augmentation du capital social    Israël-Emirats. Le grand coup de Donald Trump    Botola Pro D1 : Un classico et un derby animent la 22ème journée    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.241 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 37.935 cas cumulés, jeudi 13 août à 18 heures    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 13 août 18H    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    L'immobilier après le confinement : ça commence à bouger    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Explosions de Beyrouth. Le FBI se joint aux enquêteurs    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Le scénario catastrophe frappe à nos portes    Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile des patients asymptomatiques    Dr. Tayeb Hamdi : La situation actuelle est préoccupante au regard de la hausse des indicateurs    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Le PPS dénonce vigoureusement le favoritisme    Touria Jebrane va bien, même très bien !    RAM: Les vols spéciaux vers et depuis la France reprennent    Le Maroc a rude épreuve!    Casablanca: vigilance maximale à la mosquée Hassan II    FIFA: La Juventus condamné à cause de Benatia !    Feddal trop gourmand pour le Sporting?    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    Sauver le parc «Murdoch» du délabrement et de l'oubli    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Béni Mellal : les autorités durcissent les mesures de contrôle    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    Lewandowski, Haaland, Benzema, Ronaldo...le classement des buteurs (C1)    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    Semaine culturelle marocaine dans les centres commerciaux «El Corte Ingles» du sud d'Espagne    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    Macron appelle à éviter « toute escalade » ou « interférence extérieure » au Liban    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Chambre des Représentants dresse son bilan en 160 pages
Publié dans L'Economiste le 04 - 09 - 2002


· 194 textes adoptés dont 24 propositions de loi
· Les députés ont posé 12.166 questions au gouvernement
Le rideau est tombé hier sur la session du printemps de la Chambre des Représentants, allongée jusqu'au 3 septembre en raison de l'adoption des lois électorales. Cette clôture coïncide avec la fin de la législature. Le vendredi 11octobre prochain, le Souverain ouvrira la session d'automne devant une nouvelle composition de cette Chambre issue des élections législatives du 27 septembre. D'ailleurs, pendant les dernières séances plénières, l'hémicycle était presque désert au point que des projets de loi majeurs ont été adoptés par moins d'une vingtaine de députés. L'écrasante majorité d'entre eux se représentent pour un autre mandat. Ils ont alors préféré rester dans leur circonscription pour mieux préparer ces échéances. Plusieurs sont d'ailleurs tête de liste dans leur fief. Rares sont les parlementaires ayant accepté leur parachutage dans des circonscriptions lointaines.
En tout cas, la Chambre des Représentants, à l'image de la Primature, a jugé nécessaire de dresser le bilan de ses réalisations pendant la législature 1997-2002. Un document de 160 pages, intitulé «Législation et contrôle du gouvernement», a été édité dans ce sens. Dans la présentation de cet ouvrage, Abdelouahad Radi, président de la Chambre des Représentants, a évalué le nombre des textes adoptés à 194, dont 24 propositions de loi pendant la législature. Ces textes sont répertoriés par secteur, avec la date de leur transfert à la Chambre des Conseillers. Ainsi, outre les lois électorales, la Chambre a adopté les projets de loi relatifs notamment aux juridictions financières, au code des libertés publiques (presse, associations et rassemblements publics) et celui de la procédure civile. Sur le chapitre économique, la chambre a voté régulièrement les lois de Finances et des lois de règlement, dont la dernière remonte à 1996. Les députés ont également adopté la charte de la PME, la réforme du Crédit Populaire du Maroc et le Crédit agricole ainsi que des textes relatifs à la privatisation. A l'actif également de cette législature: la loi sur la liberté des prix et de la concurrence, le Code de recouvrement des créances publiques et le Code de douane des assurances. A cela s'ajoute une batterie de projets de loi relatifs à la charte de l'éducation-formation. La liste des réalisations de la Chambre des Représentants est longue: charte communale, agence de développement social et loi sur la copropriété. Sur le registre du contrôle du travail du gouvernement, les députés ont posé 12.166 questions contre 7.370 au cours de la précédente législature. Selon le document, le gouvernement a répondu à 2.814 questions orales au cours de 132 séances plénières (au 13 août). Les ministres ont également répondu 2.384 autres questions orales et à 6.424 questions écrites.
Un chapitre est consacré au contrôle du gouvernement via les Commissions d'enquête parlementaire. Il comprend un aperçu du travail effectué par la Commission d'enquête sur le CIH. A l'actif de cette chambre, la levée de l'immunité parlementaire d'un député.
La chambre a joué également un rôle prépondérant au niveau de la diplomatie parlementaire. Lors des visites des délégations marocaines à l'étranger, les députés ont défendu l'intégrité territoriale des provinces du sud. La ratification de conventions internationales a eu également droit au chapitre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.