Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Air Arabia Maroc dévoile le programme de ses vols internationaux    RAM : voici le nouveau programme des vols internationaux    Marché de la dette privée : les levées brutes ont avoisiné les 86 milliards de DH en 2019    Ram dévoile la grille de ses vols spéciaux    En plein désert, le Maroc érige une voie express de plus de 1000 km    ANAPEC: Plus de 118.000 chercheurs d'emploi insérés dans le milieu professionnel    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    Une opération «exceptionnelle» qui ne signifie pas une ouverture des frontières    Presse marocaine: une perte sèche de 240 millions dhs en 3 mois de pandémie    Le Raja s'accroche à son attaquant contre le Zamalek    De succès en succès!    Les mesures prises pour accompagner la reprise de l'activité touristique    Les ministres arabes se félicitent des efforts déployés par le Maroc    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Alerte météo: la canicule se poursuit dans ces villes du Maroc    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    La médina d'Asilah renoue avec l'art contemporain    Le soutien des entreprises conditionné par la conservation d'au moins 80% des déclarés    La 2ème session du bac sera-t-elle annulée au Maroc ?    25 ans déjà pour l'Université Al Akhawayn : 6.000 lauréats et un nouveau cap stratégique    L'Homme refuse d'être libre    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Covid-19: 115 cas supplementaires et un nouveau décès    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le Maroc intègre la communauté andine en tant que membre observateur    Fonds Innov Invest : Un plan d'urgence pour les start-up lancé    Dialogue social : Les partenaires sociaux préparent un nouveau round    Casablanca: un inspecteur de police et une femme interpellés pour falsification et usage de documents officiels    Prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 10 juillet 2020    Le nouvel ordre mondial post-Covid-19: Quel positionnement pour le Maroc?    La responsabilité de l'Algérie dans le détournement de l'aide humanitaire destinée aux camps deTindouf est patente    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Préparation des prochaines échéances électorales    City se balade, Wolverhampton s'égare    Formation pour l'obtention de la licence A CAF d'entraîneur    Débat sur la réforme du Code électoral    Le trompettiste Ibrahim Maalouf relaxé en appel    Le 51ème Festival national des arts populaires aura lieu en octobre    Nouvelle édition en ligne des Nuits blanches du cinéma et des droits de l'Homme    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les USA proclament la réussite de l'ALENA
Publié dans L'Economiste le 31 - 12 - 2003

· 4 autres pays de l'Amérique latine rejoindront le groupement
Les Etats-Unis célèbrent le dixième anniversaire du Traité de libre-échange de l'Amérique du Nord (ALENA), considéré par Washington comme un “formidable succès” qui a permis, en unissant les économies du Canada, du Mexique et des Etats-Unis, de doubler les exportations américaines vers ces deux voisins. Le Maroc est concerné par un accord de libre-échange avec les USA, dont la signature est prévue pour avril 2004.
Dans un rapport rédigé à l'occasion de cet anniversaire par le bureau du secrétaire au Commerce Robert Zoellick, il semblerait que l'Alena, durant les dix premières années de son existence, est un succès fabuleux pour les Etats-Unis et leurs partenaires. Il a aidé les Américains à mieux travailler, plus intelligemment, à gagner davantage d'argent et à augmenter leur pouvoir d'achat. “Cela a également permis d'accroître les échanges, d'améliorer la productivité du travail, de créer des emplois plus qualifiés et des salaires plus élevés”, ajoute le rapport.
Selon le département américain au Commerce, les échanges entre les trois pays ont plus que doublé en dix ans, passant de 306 milliards à 621 milliards de dollars et les exportations des Etats-Unis vers le Canada et le Mexique ont progressé sur la même période de 142 milliards à 263 milliards de dollars. Par ailleurs, le ministère affirme que chaque foyer américain de quatre personnes en moyenne récupère 930 dollars annuellement en revenus et retombées fiscales grâce à l'Alena. Il souligne que des négociations sont en cours pour développer ce marché à quatre pays d'Amérique centrale: le Salvador, le Guatemala, le Honduras et le Nicaragua.
Toutefois, ce traité ne semble pas faire l'unanimité. Ses opposants dénoncent un accord qui s'est soldé par la suppression de quelque 766.000 emplois aux Etats-Unis, principalement dans les secteurs industriels comme la confection, l'électronique et l'automobile. En conséquence, le déficit commercial américain a considérablement augmenté du fait de l'Alena.
Sarah Anderson, une experte de l'Institut d'études politiques de Washington, a souligné qu'”au lieu d'avoir un excédent commercial avec ces pays, Washington enregistre des déficits massifs avec le Mexique et le Canada” qui se sont multipliés par 10 quasiment en dix ans, passant de 9 milliards de dollars en 1993 à 87 milliards en 2002.
Plus d'un demi-million de salariés américains ont dû être reconvertis. Ils étaient employés par des entreprises qui ont soit décidé de transférer leur production au Mexique ou au Canada ou ont simplement fermé leurs portes incapables d'affronter la concurrence mexicaine et ses bas salaires, a expliqué Anderson.
Au niveau de l'agriculture, les résultats de ce traité sont également contestés et, selon un groupe de travail latino-américain, il s'avère que “les bénéfices de l'Alena ont favorisé en priorité les gros producteurs” et ont en revanche “eu un impact négatif sur les petits exploitants agricoles américains”.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.