Marche de protestation contre les restrictions de déplacement dans les camps de Tindouf    Colloque sur la démocratie participative à la Chambre des représentants    Driss Lachguar préside une réunion consacrée aux préparatifs du 9ème Congrès national de la Chabiba    L'ouverture de consulats au Sahara marocain témoigne de l'intégrité territoriale du Royaume    Youssef Amrani : « l'Afrique est au cœur de l'identité marocaine »    Rencontre à Azilal pour débattre des différents moyens à mobiliser    L'année s'ouvre par un repli de l'indice des prix à la consommation    Tableaux relevés à la 33ème édition du Med Avenir    La Kechoise Marrakech    Mohamed Benabdelkader : Attribuer le blocage de l'adoption du Code pénal aux divergences sur un seul article est une tentative de diversion    Les retrouvailles tant attendues entre les étudiants rapatriés de Chine et leurs familles    Nador : le ministère de la Santé dément la contamination d'un Subsaharien au coronavirus    Celui qui vient de l'avenir : Abdelkébir Khatibi    Italie : à cause du coronavirus, des Marocains se trouvent actuellement isolés à Codogno    Un séisme meurtrier frappe la frontière irano-turque    Agadir : arrestation d'un chauffeur de camion en possession de 589 kg de chira    Le secteur de la pêche côtière et artisanale clôture l'année 2019 en évolution après une période de stagnation    Antarctique : fonte de glace record après l'arrivée de la canicule    Tighadouini a enfin trouvé un club !    Bulaid : « Mike Tyson m'a proposé de fumer un joint avec lui »    Coupe Arabe U20: Pour suivre la rencontre Maroc- Madagascar    Le PPS invité au 18e Congrès des Palestiniens d'Europe    Lafactory ouvre une base à Dakar    Marché des changes : le dirham s'apprécie de 0,53% face à l'euro    Fin de quarantaine pour les Marocains de Wuhan    Le groupe Maroc Telecom tire son épingle du jeu    L'Espagne exprime son désaccord avec l'Algérie sur la frontière maritime    Marrakech : une journée nationale sur les NTI et le développement informatique    Le Maroc propose d'accueillir les finales de la Ligue des Champions et de la Coupe de la CAF    Ligue Europa: La soirée de Ziyech, En-Nesyri, Idrissi et Saïss    La 17e journée en 4 jours    Météo Maroc: risque d'orages sur les provinces du Sud    Coronavirus: le nouveau bilan officiel    Mohamed Alami Nafakh Lazraq dépasse les 50% de participations dans Alliances développement immobilier    «Les arts plastiques connaissent une dynamique créative très importants»    Au-delà des chiffres !    Célébration de la journée internationale de la langue maternelle à Rabat    En Algérie, des milliers de manifestants pour le premier anniversaire du Hirak    Australie : le Maroc à l'honneur au Festival multiculturel de Canberra    L'autre guerre    Les Panafricaines alertent sur l'urgence climatique    L'Allemagne renforce les mesures de sécurité après l'attentat raciste de Hanau    Les Algériens bouclent dans la rue un an de contestation populaire inédite    Tout comme le patrimoine marocain en général : La judaica marocaine a souffert du pillage à travers le temps    Le Maroc, terre d'un patrimoine ancestral : Les trésors juifs de Casablanca    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fès: Lifting réussi pour la Quaraouiyine
Publié dans L'Economiste le 25 - 09 - 2007


· L'opération a coûté 27 millions de DH
· La mosquée inaugurée avant la fin de la semaine
DANS quelques jours, la mosquée Quaraouiyine rouvrira ses portes après une année de fermeture. Pendant ce temps, le plus vieil édifice religieux du Maroc a bénéficié d'une cure de jouvence. Cure qui a coûté la bagatelle de 27 millions de DH.
Initiée par le ministère des Habbous, l'opération a concerné les pavillons, les salles de prière, les coupoles de la nef centrale, Al-Minbar Al-Atiq, Mihrab Assaifi, les lustres et les fontaines ainsi que le drainage périphérique du Sahn.
Rappelons que lors des travaux de remise en l'état du sol de la salle de prière, des structures maçonnées enfouies sous le sol ont été mises à jour (www.leconomiste.com).
De fait, une fouille archéologique a été entreprise sur une superficie de 172 m2 environ.
Selon les archéologues, les structures dégagées révèlent des murs et une impasse qui appartiennent à quatre phases toutes antérieures à l'époque de l'agrandissement de la mosquée durant l'ère des Almoravides (529 Hégire/1134 après J.C).
Des spécimens de décor peints sur plâtre qui recouvraient certains murs des maisons constituent des exemplaires au tracé et aux motifs inconnus à ce jour.
A noter que cette découverte a été présentée aux journalistes en mars dernier.
Construite en 859, sous le règne de la dynastie Idrisside, la Quaraouiyine a formé les plus grands savants. Aujourd'hui, la mosquée de Fès qui s'étend sur quelque 5.846 m2 peut contenir jusqu'à 20.000 fidèles.
La mosquée compte seize portes. Sa grandeur architecturale se traduit dans les diverses ouvertures et arcades qui donnent la perception d'un étalement sur l'unidimensionnel. Elle comprend également 16 nefs ornées chacune de 21 arcs qui partagent les espaces et un oratoire zénète au style hispano-mauresque. Sa grande cour (sahn) dallée de marbre et de zellige, date de l'époque almoravide (XI/XII e siècle). Les deux kiosques pavillons fontaines ont été édifiés par les Saâdiens et la vasque en marbre gravée fut envoyée de Marrakech en 996/1588 par Ahmad Al Mansour.
Vers la fin du Xe siècle, la Quaraouiyine était la plus grande et prestigieuse mosquée du Maghreb. Elle a constitué une véritable enceinte universitaire dans laquelle se sont formés les premiers cercles d'études.
Convaincu de l'ampleur de sa charge historique, SM le Roi Mohammed VI a lancé, en 2005, les travaux de sa restauration.
Projet qui s'inscrit dans le cadre de la mise à niveau du triangle historique Moulay Idriss-Quaraouiyine et Sidi Ahmed Tijani. La réhabilitation de la mosquée a démarré en septembre 2006.
Pour la petite histoire, modeste mosquée à sa naissance, la Quaraouiyine voit son architecture évoluer tout au long des siècles. Elle devient, du Xe au XIIe siècle, un important centre d'enseignement.
Les Fatimides de Kairouan ont décidé qu'elle deviendrait la mosquée à prône (Khoutba) en 331/943. En 388/998, Abdalmalik Al-Muzaffar, fils du ministre Cordouan Hisham II, construit la coupole de l'allée centrale en y plaçant le «Minbar» en bois de cèdre sculpté et réalisé sous le règne d'Ali ibn Youssef.
Les Almohades y ont placé un lustre monumental, alors que les Mérinides ont accroché les lustres fabriqués à partir des cloches chrétiennes. Une chambre pour le «Mouaqquite» (chronométreur) ainsi qu'une immense bibliothèque ont été construites.
Enfin, la dynastie Alaouite a maintenu la tradition universitaire à l'intérieur de la mosquée à travers la construction d'une bibliothèque et la restauration des documents et manuscrits authentiques.
------------------------------------------------------------------------
Histoire
C'EST une femme, héritière d'un riche Kairouanais (actuelle Tunisie), Oum Al Banine fatima Al Fihriya, qui est à l'origine de la fondation de la mosquée Quaraouiyine.
Erigée dans la médina sur la rive gauche de Oued-Fès, la mosquée petite à ses débuts, s'est agrandie au fil des siècles pour devenir un édifice exceptionnel et un carrefour incontournable des érudits du monde arabo-musulman.
Selon les historiens, grâce à cette mosquée, la cité Idrisside est devenue la capitale intellectuelle et spirituelle de l'Occident musulman depuis l'éclipse des villes de Kairouan et de Cordoue.
Mosquée d'abord, université par la suite, la bâtisse, à son édification autorisée par Yahia 1er, petit-fils d'Idriss Al Azhar, ne dépassait pas les 1.248 m2. Son agrandissement, ses transformations et ses réfections ont été réalisés par les dynasties qui se sont succédé à Fès.
De notre correspondant,


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.