Le tribunal administratif de Rabat destitue le président du conseil communal de Harhoura    Paiement mobile: 6 millions d'utilisateurs et 1,3 MMDH de transactions visés d'ici 2024    Le maintien de l'heure d'été ou son retrait dépend des résultats    À Singapour, Poutine et Abe parlent d'un traité de paix    Les Etats-Unis nomment un nouvel ambassadeur en Arabie saoudite    Journée mondiale du diabète: Plus de 2 millions de Marocains sont diabétiques    Brexit : Le projet d'accord « répond au vote des britanniques », soutient May    Italie : Salvini accueille 51 migrants en provenance du Niger    « We Could Be Heroes », le documentaire poignant de Hind Bensari primé au Canada    Le Maroc abrite la 4ème édition du Sommet Humanitaire Panafricain    Debdou célèbre le patrimoine juif marocain    Les Ateliers de l'Atlas, nouveau programme d'aide au développement de talents du MENA    Une nouvelle liste du Patrimoine culturel national    L'urgence d'un Observatoire africain pour la sécurité routière    "Les hommes meurent, mais ne tombent pas" bientôt à Rabat    Une enquête sur le recrutement de deux joueurs mineurs par l'AS Monaco    Fintech Challenge. BCP lance son programme d'innovation dédié aux startups    Kénitra: Kromberg & Schubert investit 450 millions de dirhams et promet 3.000 emplois    L'Algérie au pied du mur    Afrique du Sud : Un scandale à la sex-tape emporte le ministre de l'Intérieur    Nuit des galeries 2018 : Appel à candidature    Akhannouch : Un début prometteur pour la saison agricole    Hémodialyse : Seulement 36 centres créés en 6 ans    Assises nationales sur la protection sociale : Les recommandations des intervenants    Climat, coût du voyage, hôtels classés : Ce qui motive les Italiens à visiter le Maroc    L'accord de Skhirat: le seul cadre viable offrant une voie inclusive et durable vers la stabilisation de la Libye    Le Conseil de gouvernement reporte sa réunion    Addis-Abeba: Le Maroc appuie la réforme institutionnelle de l'UA    GFi Informatique intègre Value Pass    Arrestation de quatre personnes impliquées dans l'affaire : Saisie à Marrakech d'une importante quantité de drogue    Fiscalité des associations. Une profonde réforme s'impose    Treize bases de missiles non déclarées identifiées en Corée du Nord    Habib El Malki reçoit les membres de la commission des pétitions à la Chambre des représentants    "Le serviteur du Roi", cinquième tome des mémoires de Mohamed Seddik Maaninou    Limiter l'abandon scolaire à défaut de pouvoir l'éradiquer    Divers    C'en est trop !    La Ligue des nations, rapidement adoptée    D'Ifrane à Tokyo : Le VTT marocain en bonne voie pour se qualifier aux prochains Jeux olympiques d'été    WAC-Girard : Le divorce ?    Entre le marteau du refoulement et l'enclume du déplacement    Insolite : Une Lamborghini et un lionceau    Conférence sur l'architecture espagnole à l'Institut Cervantès de Rabat    Plaidoyer à Rabat pour la promotion des investissements étrangers dans le domaine cinématographique au Maroc    Stan Lee, légende de la bande dessinée, n'est plus    L'équipe nationale sacrée 3e au niveau mondial    L'art martial et la manière    Mondial 2022.. La main tendue de l'Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Jlec: La centrale qui produit 50% de l'électricité nationale
Publié dans L'Economiste le 11 - 08 - 2008


· 25% de la capacité installée au Maroc
· 3,6 millions de tonnes de charbon consommées par an
Jorf Lasfar Energy Compagny est la plus grande centrale thermique indépendante de la région Mena. «50 % de la consommation du Maroc en électricité provient de cette centrale», souligne Majid Iraqui, directeur général de Taqa Maroc et administrateur de Jlec.
Lancée en 1997, la construction de la centrale électrique avait fait l'objet d'un montage financier impliquant ABN Amro, Bank Amsterdam, Crédit Suisse et BNP, soit une cagnotte de 900 millions de dollars pour un financement total de 1,5 milliard. Le reste étant apporté par ABB (americain) et CMS (helvetico-suédois), leaders mondiaux dans le domaine de l'énergie (www.leconomiste.com).
Composée de quatre unités de 330 MW chacune, la centrale est basée sur un seul site. Combinées, ces unités représentent 25% de la capacité installée au Maroc. En 2007, l'entreprise a contribué à satisfaire plus de 44% de la demande nationale en électricité et 50% de sa production. L'électricité produite est fournie à l'ONE dans le cadre d'une concession de 30 ans.
La centrale consomme environ 3,6 millions de tonnes de charbon par an (10.000 tonnes par jour), importé à 100%. Jlec entretient un stock de sécurité couvrant 35 jours de consommation.
Durant les 10 dernières années, Jlec a offert des niveaux de disponibilité, en moyenne, de plus de 92%. «Ceci la place parmi les meilleures centrales thermiques du monde», s'enorgueillit Iraqui.
En 2007, l'entreprise a changé de main. C'est le groupe emirati Abu Dhabi National Energy Compagny (Taqa) qui est devenu le principal actionnaire de Jlec en rachetant le groupe CMS et les parts d'ABB. L'entreprise compte actuellement 300 salariés et a décroché le trophée 2006 pour le Prix national de la sécurité au travail dans la catégorie des grandes entreprises industrielles. Dans ce sens, l'entreprise s'est engagée à une formation et un développement continu, qui représente un investissement d'environ 4 millions de DH par an.
La centrale dispose aussi d'un programme de maintenance préventive qui améliore la fiabilité et permet un rendement optimal. «Chaque cycle de maintenance est assuré par plus de 750 contractants supplémentaires qui travaillent 24h/24 et 7jours/7», explique Ahmed Bayini, directeur exploitation à Jlec. Comme c'est le cas pour tous les équipements sophistiqués et complexes, des incidents peuvent se produire occasionnellement. Le taux d'arrêts forcés est maintenu à un niveau très bas de 2,98% en 2007 et à 3,1% pour 2008, la moyenne internationale étant de 4%.
Pour rappel, Taqa dispose d'autres projets dans le domaine énergétique au Maroc. Elle a récemment acquis 50% de la Compagnie éolienne du détroit et elle est préqualifiée pour la construction du parc éolien de Tarfaya pour 300 MW.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.