Clôture à Marrakech de la 12ème édition de la World Policy Conference    Cinq ans pour réussir la transformation radicale de l'école    Chasse dans l'Oriental: Le contrôle se muscle    Un Monde Fou    Dialogue social : El Otmani rencontre syndicats et employeurs    Essoufflement de la croissance de la région MENA en 2019    La Bourse de Casablanca affiche une performance hebdomadaire en baisse    Etat des lieux de l'entrepreneuriat au Maroc    TGR : Le déficit budgétaire s'est creusé à 32,3 MMDH en septembre    Raz de marée annoncé pour le juriste Kais Saied    Un accord possible sur le Brexit dans la dernière ligne droite    Il fait l'actu : Kaiss Saïed, nouveau président de la Tunisie    Allemagne et Pays-Bas entrevoient l'Euro    Neymar de nouveau blessé    Le Gabon, ultime test pour le Onze national avant l'entame des éliminatoires de la CAN    Salaheddine Mezouar jette l'éponge    Au grand dam des demandeurs d'asile marocains, le Maroc est un pays sûr    Nouveau modèle de développement et confiance    Madrid s'attaque à ses perruches invasives    Les plus gros bad buzz des stars du football    Une journée sans voiture : L'idée est louable mais la manière n'y était pas vraiment    Insolite : Promesse ministérielle    Les trophées "Export bio Maroc 2019" décernées à sept entreprises    El Jadida à l'heure de son 2ème Salon du dessin et de l'estampe    La Biennale internationale de Rabat a déjà accueilli plus de 50 000 visiteurs    Arab Reading Challenge: La Marocaine Fatima Zahra Akhiar passe en finale    Outsourcia s'offre le français Simplify    Le 3e Salon maghrébin du livre fait la part belle aux enfants    Elle devrait s'accélérer, selon la Banque mondiale : Une croissance économique de 3,3% en 2020-2021    FRMF: Tout savoir sur les billets du match Maroc-Algérie locaux    TIBU Maroc présente la 1ère promotion de «Intilaqa»    Yemoh & The Minority Globe lance «Welcome to Africa» le 25 octobre    Suite à une réunion avec la tutelle : Les transporteurs routiers de marchandises annulent leur grève    Les violations des droits humains à Tindouf mises à nu    Ligue des champions de la CAF : Le WAC gagnera par forfait contre l'USMA    Brexit: Un accord « possible » dans la dernière ligne droite, selon Dublin    Moga Festival. L'électro métissé d'Essaouira !    Le Maroc tenu en échec par la Libye en attendant le Gabon ce mardi    À Hong Kong, la violence des radicaux n'entame pas l'unité du mouvement    Joie dans les rues de Quito pour célébrer la fin de la crise    Ouverture de la première session de la 4e année législative    Al Hoceima-CGI, un démenti en toute diligence    Paul Kagame : « Le développement de l'Afrique relève de la responsabilité des Africains »    Le Maroc remporte à Abu Dhabi le Championnat arabe du muay-thaï    Fès : Trois individus arrêtés en flagrant délit de possession de plus de 2 t de chira    Vidéo. Marrakech : L'accident enregistré par une caméra de surveillance    WPC de Marrakech : La ‘‘Route de la Soie'', entre alarmistes et réalistes    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cancer colorectal: Une coloscopie dès 40 ans
Publié dans L'Economiste le 16 - 03 - 2009


· 3e cause de mortalité au Maroc
· Près de 40.000 nouveaux cas /an
Après le sein et le poumon, le cancer colorectal est le 3e cancer au Maroc. Malgré l'absence de registres spécifiques à la maladie et la rareté d'études permettant d'avoir des chiffres fiables, l'on estime qu'il existe 40.000 nouveaux cas /an dont seulement 12.000 pris en charge, indique Dr Mounir Bachouchi, cancérologue au Centre d'oncologie Al-Azhar de Rabat. Médiatiser et faire reconnaître cette maladie s'avère donc indispensable. Pour ce faire, une campagne de sensibilisation est lancée tout au long du mois de mars à l'échelle internationale par Europacolon, un réseau européen d'associations de malades. Le Maroc y participe à travers l'Association marocaine de la presse médicale et l'association Néo Vi House qui militent pour faire connaître cette maladie. Initiée sous le thème «En parler c'est déjà se protéger», cette action vise entre autres à mettre l'accent sur l'intérêt du dépistage et du diagnostic précoces dans le traitement de la maladie.
Le cancer colorectal est une tumeur maligne de la muqueuse du côlon ou du rectum. Ces derniers constituent la dernière partie du tube digestif, aussi appelée gros intestin. Les symptômes du cancer colorectal peuvent inclure des douleurs abdominales, des troubles du transit intestinal (constipation soudaine ou diarrhée qui se prolonge, voire alternance des deux), une anémie ainsi qu'une présence de sang dans les selles. Pour Dr. Bachouchi, une alimentation pauvre en fibres, fruits et légumes frais, mais riche en graisse animale et protéines, peut développer un cancer colorectal. De même les personnes obèses, âgées de plus de 50 ans et manquant d'activité physique peuvent être atteintes de cancers colorectaux. Du côté de l'hérédité (familles à risque), l'on signale 10% des cas.
Lorsqu'un cancer du côlon est diagnostiqué et dépisté tôt (coloscopie normale ou virtuelle), les chances de guérison approchent les 100%. La prévention est aussi primordiale. Cependant 60% des cas dépistés arrivent à un stade avancé de la maladie. Par pudeur? Oui, la maladie reste un tabou auprès de la population. «La présence de polypes intestinaux bénins est un élément très important à surveiller, car ils évoluent très souvent vers des tumeurs malignes, il faut donc les traiter le plus tôt possible», recommande Bachouchi. Le professeur conseille d'effectuer une coloscopie après 40 ans, tous les 5 ans. Un diagnostic qui coûterait environ 1.500 à 2.000 DH. Pour le cancérologue, les thérapies ciblées portent de grands espoirs. Plusieurs traitements sont disponibles sur le marché. A signaler que le coût de traitement de longue durée reste cher (13.000 DH par cure), un traitement pris en charge aujourd'hui par l'AMO. Parmi les options thérapeutiques disponibles, la chirurgie, la radiothérapie ou encore la chimiothérapie en cas d'atteinte ganglionnaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.