Les indicateurs hebdomadaires de BAM en 5 points clés    Cellule terroriste démantelée le 10 septembre: Ce que révèle l'expertise de la police scientifique    La presse britannique évoque les « sculptures » de Mehdia    Raja: les détails du transfert de Badr Banoun à Al Ahly    Covid-19: le Maroc s'approche des 100.000 cas    Horrible découverte: Un bébé dans une poubelle    Le secrétariat général des Finances de nouveau vacant    El Fizazi n'exclut pas un retour de Benkirane à la politique    Covid-19: tous les gouvernorats tunisiens classés en zone rouge    Le Maroc va-t-il changer son protocole sanitaire pour sauver le tourisme ?    Turquie : Ankara condamne un journal grec qui avait invité Erdogan à « aller se faire foutre »    Ukraine: trois étudiants marocains tués dans un terrible accident    Décès de Mohamed Talal    Nouvelles solutions de Bank of Africa destinées aux étudiants    Installation des nouveaux membres de la CRDH de Guelmim-Oued Noun    Le secteur du livre affaibli par la pandémie    La cérémonie des Emmy Awards, en direct mais 100% virtuelle au temps du coronavirus    La FNM organise des expositions dans l' ensemble de ses musées " pour célébrer la vie "    La Juve en quête d' un 10ème titre de suite    Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad    Algérie : 4 morts et six portes disparus après le chavirement d'une embarcation de fortune    En RDC, les fonctionnaires fictifs rattrapés par la justice    Voici quand débute le mois de Safar au Maroc    Casablanca: le distanciel pour 2 semaines supplémentaires    Casablanca : La quarantaine prolongée deux semaines à partir de lundi prochain    Cybersécurité : La CGEM établit un guide pour les entreprises    Finale de la ligue des champions CAF 2018-2019 : L'appel du Wydad rejeté par le TAS    Les Produits alimentaires agricoles affichent un bilan solide à l'export    Rabat: les professionnels de la Santé seront récompensés    Le Maroc signe un mémorandum d'entente pour l'acquisition de vaccins anti-Covid 19    Etat-Unis : Les applications chinoises TikTok et WeChat interdites    Ait Taleb: « la situation au Maroc est préoccupante, mais… »    Dislog lance une fondation pour l'entrepreneuriat en partenariat avec Endeavor    Mostra de Venise. L'actrice marocaine Mila Suarez crée le buzz avec un baiser « hot »    Maître Gims membre d'une secte islamiste ?    Où sont passés les 1,9 MMDH alloués à la Santé ? Ait Taleb s'explique    L'Institut CDG organise une série de webinaires    Le gouvernement adopte un projet de décret relatif à la simplification des procédures et formalités administratives    Algérie : deux ans de réclusion pour un ancien policier devenu une figure du «Hirak»    Officiel: Gonzalo Higuain quitte la Juventus    Mise à jour de la 23ème journée de la Botola Pro D1 : Le Wydad revient à un point du leader    Le forum de la jeunesse du cinéma hassani démarre ce soir    Chic Intemporel : La dimension humaine d'une marketplace solidaire    Marchés publics et gouvernance des tribunaux : Le ministère de la justice trace son plan d'action    Message de condoléances et de compassion de S.M le Roi à la famille de l' artiste Anouar Al Joundi    Enfin, un carton plein du Wydad    L'association Espace les Oudayas salue les travaux de restauration    On ne peut pas écrire, sans lire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Emploi et Carrière
L'ESC Rennes ouvre à Rabat à la rentrée 2010
Publié dans L'Economiste le 22 - 09 - 2009

· Un partenariat avec l'Université internationale de Rabat
· Deux programmes déployés: Bachelor et Grande Ecole
L'Ecole supérieure de commerce de Rennes confirme l'ouverture d'un campus au sein de l'Université internationale de Rabat (UIR) en septembre 2010 sur le site de la technopole de Salé. L'école a été mandatée par les promoteurs du projet de l'UIR pour lancer une business school. Elle y déploiera ses deux programmes phares, l'International Bachelor Program in Management et le cursus « Grande Ecole» dès la rentrée de l'année prochaine.
Le programme Bachelor s'adresse aux bacheliers et formera des managers de terrain aux techniques de management dans les domaines bancaire, logistique... Le programme «Grande Ecole» formera «des managers de siège social», selon l'expression de Olivier Aptel, directeur général de l'Ecole supérieure de Commerce de Rennes. Ce programme recrute des élèves de classes prépas, une frange limitée y accédera par admission parallèle.
La campagne de recrutement a démarré. La business school commencera avec 200 premiers élèves dans l'objectif d'en atteindre un millier à moyen terme. L'école a recruté sur place un directeur délégué, Saad Laraki, en charge de lancer les opérations de recrutement et de la logistique. A ce jour, les frais de scolarité ne sont pas encore définitivement fixés, mais ils se rapprocheront de niveaux pratiqués par les écoles de management, c'est-à-dire entre 5.000 et 10.000 dollars par an et par étudiant avec des possibilités d'obtention de bourse, lâche le directeur général de l'ESC Rennes.
«Cette ouverture s'inscrit dans le cadre du plan de développement stratégique de l'école qui prévoit la création de campus délocalisés répartis dans le monde sur des zones à fort développement économique», indique Olivier Aptel. L'objectif étant de constituer des pôles de formation et de recherche en management. Il s'agit pour l'école d'aller vers les étudiants plutôt que de les faire venir. Le Maroc est la deuxième expérience d'implantation à l'étranger de l'ESC Rennes après la Chine. D'autres projets sont prévus en Russie et en Amérique latine.
La business school de Rennes qui fait partie de la vague des écoles étrangères qui viennent proposer leur formation au Maroc ne devrait-elle pas pousser le ministère de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur à activer le mécanisme d'accréditation des diplômes des écoles privées marocaines, prévue initialement par la réforme?
------------------------------------------------------------------------
Deux questions au directeur général
- L'Economiste: Comment sera constitué le contenu pédagogique de la formation?
-Olivier Aptel: Le ministère de l'Education nationale vise le diplôme et délivre le grade de Master à ce programme Grande ةcole. Il sera aussi visé par le ministère de l'Education nationale marocain. Ce visa du ministère français devra s'appliquer aussi sur les études au Maroc. Les modules de formation seront assurés par des professeurs de l'ESC Rennes qui délivrera des diplômes équivalant à ceux dispensés en France. L'école a aussi l'intention de développer un Executif Education. Des démarches particulières seront entamées auprès des entreprises marocaines.
- Qu'est-ce qui a été déterminant dans votre partenariat avec l'UIR?
- Le choix s'est porté sur l'ESC Rennes parce qu'en France l'école fait partie de celles dont le ratio en termes d'internationalisation est le plus fort. 80% des professeurs viennent de 25 pays étrangers. Un tiers des étudiants sont étrangers. Une grande partie de la formation est dispensée en anglais. L'expérience et la capacité de déployer sa formation à l'étranger ont été des facteurs décisifs dans notre partenariat avec l'Université internationale de Rabat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.