La terre a tremblé dans cette province du Maroc    En quarantaine à Agadir : 51 rapatriés victime d'intoxication    ONCF: 350.000 voyageurs depuis le 25 juin    L'ex-PDG de Platinum Power rebondit mais...    Investissement: 94 projets en cours de réalisation à Fès-Meknès    Trafic de drogue: Un réseau maroco-espagnol démantelé    Industrie culturelle: Les premières mesures avant la stratégie    Achraf Hakimi débarque à l'Inter Milan    "Night Walk" : Premier long métrage marocain distribué à Hollywood    Les stars de la musique appellent à sauver la scène britannique    Tom Hanks : Je ne sais pas quand est ce que je vais pouvoir reprendre mon travail    L'EN de futsal se hisse au 24è rang mondial    Les allégations algéro-polisariennes mises à nu devant le CDH    Les prix font un bond de 2,9% dans la métallurgie en mai    L'ouverture des frontières espagnoles aux Marocains conditionnée par la réciprocité    Rapatriement d'un nouveau groupe de Marocains bloqués en Egypte    Le Maroc appelle l'Unesco à plancher sur un multilatéralisme innovant, pragmatique et inclusif    L'ANP et l'AFD renforcent leur partenariat pour un développement durable et compétitif des ports    Le Maroc demande officiellement à Amnesty International d'apporter la preuve de ses accusations    Exposé de Mohamed Benabdelkader sur le schéma directeur de la transformation digitale du système judiciaire    L'ovalie nationale est plus que jamais sur la touche    Crise du Covid-19: le Maroc salué par la Commission européenne    Bourita: le Maroc ne peut accepter les allégations sans preuves claires    «En créer l'atmosphère nécessaire, d'unité et d'enthousiasme»    Mise à nu de la propagande de l'Algérie et du «Polisario» sur les droits de l'Homme au Sahara    Les médias palestiniens se félicitent de l'initiative du Premier secrétaire de l'USFP    Macron nomme Jean Castex nouveau premier ministre    Le groupe BCP dévoile une nouvelle organisation pour soutenir sa dynamique    Très touchée par La pandémie l'Espagne revient a La vie    Coronavirus: 319 nouveaux vendredi 3 juillet à 18 heures, 9160 guérisons au total    Premier League: Manchester City corrige Liverpool!    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    Liga: le Real Madrid creuse l'écart, Messi veut claquer la porte!    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    L'Espagne maintiendra les frontières avec le Maroc et l'Algérie fermées par manque de réciprocité    Le roi Mohammed VI a écrit au président biélorusse    Libération de dix humanitaires au Niger après deux semaines de captivité    France: Jean Castex Premier ministre à la place d'Edouard Philippe    Plus de 150 Marocains rapatriés d'Egypte    Bac à Casablanca: la belle initiative du caïd de Sbata (VIDEO)    A la demande du gouvernement, RAM devra céder 20 appareils et donc réduire ses effectifs du tiers    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 246 nouveaux cas, 13.215 au total    Bac au Maroc: l'épreuve d'arabe a fuité sur Facebook    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des vies en douze films musicaux!
Publié dans L'Economiste le 11 - 02 - 2010


· Projection de documentaires du 8 au 14 février
· Tinariwen, écho d'une génération oppressée
· Soul Brown, Gypsy Caravane et les autres
DES accords doux, répétitifs et hypnotiques! Le son de Tinariwen condense le vent, le silence et l'immensité du désert surtout. Au-delà de ce romantisme sonore, les notes et la poésie de ces musiciens touareg crachent la fureur d'une génération oppressée. Voilà l'une des premières livraisons du Cycle du documentaire musical qui se tient du 8 au 14 février à Casablanca. Quatre sites pour faire le plein de sons et d'images: les Instituts culturels français et espagnol (Cervantès), les anciens abattoirs mués depuis en fabrique culturelle et la faculté des sciences économiques et juridiques d'Aïn Sbaâ. Pas de regret pour les retardataires: les 12 films présentés par l'association AEC-L'Boulevart (www.boulevard.ma) seront diffusés à plusieurs reprises et dans les différents sites. «Teshumara, les guitares de la rébellion touareg» sera donc projeté le dimanche 14 février à l'Institut français de Casablanca.
Ce documentaire sur Tinariwen, réalisé en 2006 par Jérémie Reichenbac, est un splendide échantillon de ce que le festival met en avant: un brassage fin entre musique, politique et spiritualité. Pour la petite histoire, la plupart des membres de Tinariwen (ceux qui viennent du désert) ont porté les armes, dès les années 1980, contre le gouvernement malien: «nous sommes les oubliés d'un monde en marche», chantent-ils. Réfugiés dans des camps en Algérie, entraînement militaire en Libye, combat armé en Palestine et au Liban… Puis reconversion dans la musique et le chant.
«Soul Power», le film de Jeffrey Levy Hinte nous ramène aux années 1974.
Pattes d'éléphant, coupe stone et rythme funky à… Kinshasa. Deux événements de taille au cœur de la capitale de l'ex-Zaïre: un championnat de boxe opposant Mohammed Ali à George Forman et un méga-concert de rythme & blues, baptisé Zaïre 74. Le président Mobutu Sese Seko, léopard de Kinshasa (1930-1997), gère d'une main de fer la République démocratique du Congo.
C'est aussi l'âge d'or des Black Panters. Ce périple des frères afro-américains (musiciens et boxeurs) vers la terre natale de leur ancêtres ravive leur «négro-attitude». Ce qui ne les empêche pas de toucher leurs cachets. Business is business!
La scène tremble, et Kinshasa avec, sous les pieds d'un James Brown surchauffé.
La regrettée Miriam Makeba, l'Oum Kaltoum des Africains, dénonce, sourire aux lèvres, l'apartheid qui sévit en Afrique du Sud. L'immense BB King et l'égérie cubaine Celia Cruz renouent avec les tempos de la «jungle». Même si pour Mohamed Ali, qui récupère à Kinshasa son titre de champion du monde, la vraie jungle c'est les rues de Harlem. Si Soul Brown vous tente, rendez-vous samedi 13 février aux anciens abattoirs de Casablanca.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.