Revenons à l'Histoire    Sahara marocain: Les Tables rondes sont la seule voie pour une solution politique définitive    Le Hezbollah libanais entre en guerre contre la pandémie…     «Confinez-vous ! Il y va de votre vie et celle de votre entourage»    Signé par 165 chefs de gouvernement : Un Appel à l'Action veut la suppression de 44 milliards de dollars dûs par l'Afrique    Enquête : 90% des cadres marocains favorables au télétravail même après le confinement    Coronavirus : les jeux-vidéos pour contourner l'arrêt des championnats de football    Passation des pouvoirs entre Othman El Firdaouss et El Hassan Abyaba    Tanger : L'Institut français fournit ses services à distance    Des films d'animation en ligne pour passer un bon confinement    Fonds Covid-19 : Les mutuelles du public contribuent à hauteur de 19,5 millions DH    OLA Energy Maroc participe au mouvement de solidarité    Confinement : Quand les galeries d'art s'exposent sur les réseaux sociaux    BERD : Des formations en ligne pour les femmes entrepreneurs du Maroc    Covid-19 : La BAD crée un fonds doté de 10 milliards de dollars    Coronavirus : 57 nouveaux cas confirmés au Maroc, 1.431 au total, vendredi à 10h    Le Maroc, une destination privilégiée pour les investissements japonais    Assurance : Les primes émises en repli    Etat d'urgence sanitaire: Le projet de loi bientôt au Parlement    L'activité portuaire s'est inscrite en hausse au premier trimestre    Le Maroc procède à un tirage sur la LPL du FMI pour 3 Md$    Michelle Bachelet : La pandémie n'est pas un chèque en blanc pour bafouer les droits humains    La région du Gharb affiche une bonne production prévisionnelle en canne à sucre    Les footballeurs de Premier League lancent un fonds de soutien    Distribution gratuite de 4 millions de masques à Tanger    30 lits médicalisés remis à l'hôpital provincial de Jerada    Les cliniques privées de Marrakech montent au front    Mané : Avec cette situation, quoi qu'il arrive, je comprendrais    Baisse des salaires des joueurs du Real Madrid    "Modern Family", sitcom à succès, tire le rideau    Un concours régional pour révéler les talents artistiques et littéraires des élèves    Lire, voir, écouter…méditer    S.M le Roi exonère les locataires des locaux des Habous des droits de bail durant la période de confinement    L'Inter Milan sérieux prétendant pour recruter Messi?    Fureur de vaincre!    Pétrole: conférence décisive des pays producteurs    «Guelsso f Dar»: nouveau single de Bouchra    L'ancien président Rafael Correa condamné pour corruption…    Les universités diffusent des cours à la radio    Lévinas, le visage, l'humanité    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fatim-Zahra Biaz, NWL : «Entreprendre est une belle aventure !»
Publié dans Les ECO le 24 - 03 - 2016

Fatim-Zahra Biaz, directrice du New Work Lab. (© NWL)
Les Inspirations ECO : En quoi l'initiative du New Work Lab consiste-t-elle ?
Fatim-Zahra Biaz : Le NWL est une organisation qui contribue à développer la scène entrepreneuriale et digitale marocaine. Lancé il y a 3 ans, le NWL est une initiative engagée qui accompagne les jeunes entrepreneurs de l'idée au lancement du projet. Entreprendre est une très belle aventure qui peut devenir solitaire et difficile. Voilà pourquoi nous pensons qu'il est essentiel de créer des environnements dans lesquels ces entrepreneurs peuvent faire grandir leurs idées et leurs projets, rencontrer d'autres entrepreneurs, développer leurs projets, acquérir les compétences du 21e siècle, se connecter à des experts ou des mentors qui pourraient les inspirer.
Quelles activités y sont-elles développées ?
NWL accompagne aujourd'hui les entrepreneurs et les startups sur plusieurs volets via l'organisation d'ateliers, de formations, de compétitions pour mettre en avant les jeunes entrepreneurs et accélérer la montée en compétence des jeunes entrepreneurs. Nous présentons un parcours de formation, un MBA Express des startups, avec des formations pour accompagner les entrepreneurs de l'idée à la mise sur le marché, et un espace de coworking, espace de travail collaboratif pour entrepreneurs. Nous assurons également une mise en relation des entrepreneurs avec la presse, des mentors, des experts, et parfois de potentiels clients.
Aujourd'hui, de nombreuses initiatives pour soutenir le développement des startups existent. Quelle est la singularité de votre approche ?
Le New Work Lab fait partie d'un écosystème entrepreneurial qui se construit et se développe depuis 2013. Nous offrons une très large palette d'opportunités pour les jeunes entrepreneurs: de la compétition de pitch à la place de marché, pour trouver son développeur, en passant par des formations accélérées de 3 mois. NWL a fortement contribué au développement d'une scène entrepreneuriale. Nous avons accueilli, depuis notre lancement, plus de 6.000 participants, rassemblé plus de 200 entrepreneurs, mis en avant plus de 100 startups dans la presse nationale et internationale (dont le Financial Times), permis à de nombreux entrepreneurs de trouver leurs premiers clients, partenaires, stagiaires...
L'un des programmes phares du New Work Lab est le Pitch Lab. Comment sélectionnez-vous les startups, et sur la base de quels critères ?
Chaque mois, NWL organise une compétition désormais célèbre sur la scène entrepreneuriale: le Pitch Lab. Le Pitch Lab met en avant, chaque mois, 5 jeunes entrepreneurs. Le Pitch Lab a accueilli plus de 80 startups sur les 3 dernières années. Nous sélectionnons avec beaucoup de soin les entrepreneurs présentés au Pitch Lab. Ce sont des jeunes dynamiques porteurs de projets innovants qui, souvent, ont conçu leur produit ou service et sont sur le point de le mettre sur le marché. Le Pitch Lab est donc une véritable plateforme pour faire connaître son projet, obtenir un feedback des potentiels utilisateurs, trouver des clients, être mis en avant dans la presse...
Ce concept prévoit une séance de pitch. Cette dernière connaît-elle la participation de fonds d'investissements ?
Il n'y a pas de présence officielle de fonds d'investissement. Toutefois, les entrepreneurs nous rapportent régulièrement qu'ils sont contactés par des fonds d'investissement suite au Pitch Lab. Le Pitch Lab est aujourd'hui une scène de référence pour les entrepreneurs. Cela leur donne par la suite accès à nos partenaires.
Enfin, quelles sont les perspectives de développement du New Work Lab ?
Nous avons beaucoup de nouveautés pour cette année 2016, avec notamment le développement des formats de rencontres et d'ateliers pour inspirer les entrepreneurs. Nous allons accompagner plus de 4.000 participants à Casablanca par le biais des 10 programmes que nous avons conçus et que nous déployons chaque mois. Nous prévoyons également de lancer un programme de formation accélérée pour entrepreneurs baptisé «New Work Class» à travers lequel nous accompagnerons cette année 60 entrepreneurs, de l'idée à la mise sur le marché. Nous développerons également notre présence et nos activités au niveau national avec l'ouverture d'un nouveau centre de coworking à Khouribga très prochainement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.