Une délégation de députés marocains à Johannesburg pour prendre part aux travaux du Parlement panafricain    Début du sommet du G7 en Bavière – « plan Marshall » pour l'Ukraine    Températures prévues pour le lundi 27 juin 2022    Pauvreté des apprentissages : 70 % des enfants de 10 ans sont incapables de lire et comprendre un texte simple    Futsal: La sélection marocaine progresse au 10ème rang mondial    Zimbabwe. Des mesures face à l'inflation    Argan : les ambitions du Maroc déclinées dans un nouveau contrat programme    D'après le PDG d'Exxon Mobil, toutes les voitures neuves particulières vendues en 2040 seront électriques    Annulations de vols aux USA: Echange d'accusations entre les compagnies aériennes et les autorités    Le Maroc et le FMI négocient une nouvelle ligne de liquidité    Tennis : Après les championnats d'Afrique des U14 et U16...Nos garçons se qualifient pour les championnats du monde !    Madagascar. La vanille, cette précieuse épice    Kenya. De moins en moins d'adeptes aux abonnements téléphoniques    Clôture du Gnaoua Festival Tour qui a fait vibrer 120 000 festivaliers    Botola Pro D1 28ème journée/ HUSA-RCA (2-3) : Le Hassania en danger, une toute, toute, toute petite lueur d'espoir du Raja !    Summer 2022 : Les Marocains de plus en plus séduits par les destinations sans visa    Transition énergétique : Le Maroc, fournisseur majeur d'hydrogène vert d'ici 3 ans    La pastèque : Le fruit d'été aux mille et une vertus    Douleurs & ballonnements : Des automassages pour soulager son ventre    L'épidémie de la variole du singe n'est pas actuellement une urgence de portée mondiale (OMS)    Assaut contre la clôture métallique dans la province de Nador : le bilan passe à 23 morts    Magazine : Soyons fous, aimons l'art    Festival / Electro : Dakhla into the wild    Photographie : L'abstraction vue par Abdelkader Badou    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaire    Ce n'est pas sur le fronton de la scène du Marrakech du rire qu'on lira « Castigat ridendo mores »    Le temps qu'il fera ce dimanche 26 juin 2022    Le président sénégalais Macky Sall salue la participation d'une forte délégation du Maroc à la célébration du Centenaire de la disparition de Cheikh El Hadj Malick Sy    Futsal : Les Lions de l'Atlas progressent au 10è rang mondial    Décès du professeur Yves Coppens: les condoléances du roi Mohammed VI    L'assaut de Melilla: l'Espagne dénonce « les mafias » et salue les sacrifices de la gendarmerie marocaine    Laâyoune: le RNI tient son congrès régional    L'Espagne annonce un nouveau plan d'aide de neuf milliards d'euros pour surmonter l'inflation    Drame de Melilla : PP et Podemos pointent le Maroc, Sánchez accuse la mafia    Assaut de migrants à Nador: 2 membres des forces de sécurité et 33 migrants à l'hôpital    Plusieurs joueurs du Raja et Wydad sanctionnés par la FRMF    Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    Droit à l'avortement: Biden fustige la décision de la Cour suprême    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Cour des comptes : 1,9 MMDH d'invendus à Tamesna !
Publié dans Les ECO le 31 - 03 - 2016

Le dernier rapport de la Cour des comptes, au titre de l'exercice 2014, enfonce encore plus la Société Al Omrane Tamesna. De graves dysfonctionnements de gestion ont été révélés par l'institution dirigée par Driss Jettou. Startégie, planification, financement, commercialisation...tous les aspects sont concernés.
Après les irrégularités et les conflits d'intérêt relevés au sein d'Al Omrane, la Cour des comptes braque, à nouveau, les projecteurs sur cette entreprise publique, révélant de graves dysfonctionnements de gestion de la Société Al Omrane Tamesna, dans son rapport 2014, qu'elle vient de diffuser (voir aussi pages 4 et 5). Il faut dire que le flop de cette supposée «Ville nouvelle» saute aux yeux, mais le détail des problèmes jette un froid supplémentaire.
En effet, suite au contrôle de gestion approfondi qu'elle a menée, la cour conclut que «la création de la ville nouvelle Tamesna n'a pas été entourée des conditions nécessaires à sa réussite». Primo, un dysfonctionnement stratégique dans la planification du projet. «La création de la ville nouvelle Tamesna n'a été ni précédée ni suivie par un encadrement juridique approprié», déplore la cour. «La gestion de la ville nouvelle Tamesna a été attribuée à une commune rurale qui n'a pas les capacités nécessaires pour assurer cette fonction», poursuivent les contrôleurs de la cour qui signalent également «l'absence d'un plan d'aménagement de la ville dûment approuvé par les instances compétentes».
Schéma de financement absent
En second lieu, l'institution dirigée par Driss Jettou pointe de graves dysfonctionnements sur les plans financier et commercial. Aussi apprend-on «l'absence d'un schéma de financement global». Un constat hallucinant, au vu de la taille du projet, de la société qui le porte et de sa portée socioéconomique. Quant au rythme de réalisation des unités, les constats établis par la cour sont tout aussi alarmants.
En effet, le taux global de réalisation n'atteint pas les 30%, et tombe même à 19% quant aux unités destinées au relogement des habitants des bidonvilles, pour un taux de relogement d'à peine 6%. Sur le plan commercial, le stock des produits non vendus par la SAT, au 31/12/2014, est constitué de 1.619 unités toutes catégories confondues. Ce stock immobilise un montant global de 1.891 MDH pour des durées allant de 1 à 7 ans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.