Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 21 juin    Euro 2021: coup dur pour la France    Réunion jeudi du Conseil de gouvernement, la lutte contre la violence à l'égard des femmes au menu    Permis de conduire : La digitalisation des épreuves pratiques pour bientôt    Jumia conclut un partenariat avec Huawei    Palestine : Biden appelé à aider à mettre fin à l'oppression israélienne    Chambre des conseillers : séance plénière mardi pour examen et vote de projets de loi relatifs au domaine agricole    Handisport / Championnat national d'athlétisme : Attahadi et Amis de Fès remportent le titre    Coupe de la CAF: le Raja de Casablanca et Pyramids font match nul (VIDEO)    Botola : Le FUS tombe à Berrechid, le MAS et la RCOZ accrochent le HUSA et le DHJ    Coupe arabe U20 : Réaction d'Idrissi après la victoire des Lionceaux    Le président du Barça défend encore le projet de la Super Ligue    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 juin 2021 à 16H00    Tout savoir sur la qualité des eaux de baignade    Covid-19: La Santé met en garde contre le non-respect des mesures préventives    France : au moins trois blessés dans l'effondrement de deux immeubles à Bordeaux    Météo au Maroc: il fera chaud ce lundi 21 juin    Patrimoine immatériel : La tutelle complète son inventaire    Mohamed Aboudrar quitte le PAM pour le MP    Une relance des IDE en 2021 face à des perspectives incertaines    Guercif. Le britannique Predator a foré le puits MOU-1    Tanger Med. MFM Radio au cœur de Marhaba 2021 [Vidéo]    Michelle Bachelet déplore une augmentation de l'extrême pauvreté et des inégalités dans le monde    Le Chili reconnait avoir rompu la bulle sanitaire en faisant venir un coiffeur    10.000 spectateurs autorisés sur les sites de compétition    Organisation des ministres de l'Education d'Asie du Sud-Est. Le Maroc est le premier pays arabe et africain à obtenir le Statut de «Membre Associé»    La pandémie aggrave les effets néfastes du blocus américain contre La Havane    Echec de Macron et Le Pen, un avertissement pour 2022    Elections iraniennes : Un ultraconservateur à la tête du pays    Allemagne : les conservateurs dessinent le paysage politique de l'après-Merkel    Quarantaine des voyageurs au Maroc. Voici la liste des hôtels participants    Opération Marhaba 2021: voici la liste de numéros de téléphone et d'e-mails mise à disposition des MRE    Espagne : malgré la polémique, le gouvernement va gracier les indépendantistes catalans    «Drawing life» remporte le Grand Prix de la Compétition internationale officielle du court-métrage    Remise du Prix de l'Excellence musicale de la Fondation Brahim Akhiate pour la diversité culturelle    Un chef d'œuvre qui inspire la haute couture mondiale    Exposition: Abdoulaye Konaté, un doux harmattan    Corée du Nord: le représentant spécial des Etats-Unis propose une rencontre    Législatives au Maroc : une circulaire du ministère public et le ministère de l'Intérieur dévoilé    RAM: de nouveaux vols additionnels programmés en juillet (PHOTO)    La Libye, calvaire pour les femmes sur le chemin de l'Europe    Bac 2021 : taux exceptionnel de réussite dans la région Dakhla-Oued Eddahab    Marché des changes (10-16 juin): le dirham se renforce face à l'euro    Guterres reconduit, les félicitations de Sa Majesté le Roi    Elections professionnelles : L'UMT confirme, le syndicat du PJD régresse    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Universiapolis se prépare pour septembre 2016
Publié dans Les ECO le 21 - 04 - 2016

Le projet de création de l'Université internationale de Laâyoune se déroulera en deux étapes. La première étape, étalée de 2016 à 2019 sera dédiée à la création de l'annexe puis à l'horizon 2019, la création du campus de l'Université internationale sur une superficie de 10 ha et un budget d'investissement de 100MDH.
Universiapolis étend son réseau national en ouvrant, dès la prochaine rentrée universitaire, son annexe dans la ville de Laâyoune. Ce choix n'est pas fortuit puisque le projet de création de l'Université internationale de Laâyoune s'inscrit dans la stratégie de mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du sud afin de rendre la Région plus attrayante au niveau des investissements privés et par conséquent plus compétitive à travers le développement d'un tissu industriel et de nouveaux métiers liés aux activités de transformation. Ainsi, une main-d'œuvre qualifiée et des ressources humaines compétentes s'imposent.
C'est dans cette perspective régionale et dans une logique de développement sectoriel intégré que l'Université internationale d'Agadir a décidé de créer, avec le soutien du Conseil régional de Laâyoune Sakia El Hamra, dans l'immédiat une annexe qui assurera à partir de septembre 2016 différents programmes en gestion et en ingénierie. «Notre volonté est de permettre aux lycéens et aux diplômés universitaires d'accéder à une information exhaustive, transparente et actualisée afin de les aider dans leur choix de filières et de carrières», souligne Aziz Bouslikhane, président fondateur d'Universiapolis. Dans le détail, les programmes assurés seront orientés vers l'innovation, l'entrepreneuriat, le développement de projets en plus de l'ingénierie, de l'hôtellerie et du tourisme ainsi que de la gestion des unités de production.
Ce sont des filières en cohérence avec les potentialités de la Région et qui répondent aux besoins des structures existantes et à venir. Selon le top management d'Universiapolis, le projet de création de l'Université internationale de Laâyoune se déroulera suivant deux étapes. La première étape, étalée de 2016 à 2019, sera dédiée à la création de l'annexe de Laâyoune de l'Université internationale d'Agadir, qui abritera des programmes de formation pour la rentrée universitaire 2016. Elle est située dans les locaux du groupe Al Amine à Laâyoune avec plus de 30 salles de cours et de laboratoires, une équipe administrative dédiée et des enseignants permanents. En plus des enseignants permanents,e le staff sera renforcé par des enseignants invités nationaux et internationaux et des professionnels. Cette annexe propose les filières et les spécialités qui existent actuellement à Universiapolis, notamment le pôle gestion avec une dizaine de formation, le pôle ingénierie en plus du génie mécanique, génie agro-alimentaire et du génie industriel et des énergies renouvelables.
La deuxième étape, à l'horizon 2019, consiste en la création du campus de l'Université internationale de Laâyoune sur une superficie de 10ha , pour un budget d'investissement de 100MDH. Ce complexe se veut un espace de vie et une plateforme d'enseignement et de recherche scientifiques de très haut niveau et digne des grandes universités internationales. Pour rappel, à l'occasion de la création de l'Annexe d'Universiapolis à Laâyoune, un forum d'orientation qui a drainé plus de 3.000 visiteurs a été initié du 14 au 16 avril 2016 à Laâyoune en partenariat avec l'Académie et la Direction régionale de l'éducation, ainsi qu'avec le soutien du Conseil régional.
L'objectif était d'orienter et de renseigner les bacheliers, les étudiants et les professionnels des provinces du sud sur les filières proposées par Universiapolis par les universités partenaires mais aussi sur d'autres programmes de formation qui peuvent les intéresser.
Universiapolis et le marché africain
L'université internationale d'Agadir au modèle nord américain était la première université privée accréditée par l'Etat. Depuis des années, ladite université s'est positionnée sur le marché subsaharien. Ces derniers proviennent de 17 nationalités d'Afrique et représentent 25% de l'effectif global de l'université. Avec plus de 20 filières, les étudiants subsahariens sont inscrits dans toutes les filières de formation selon le choix et les pré-requis de tout un chacun. Les deux premières années pour toutes les disciplines sont des années de tronc commun, où l'étudiant suit des programmes dans toutes les spécialités, ce qui lui permettra de développer ses connaissances générales et lui facilitera le choix de la filière au terme de la deuxième année pour obtenir un premier diplôme bac +3 et accéder au deuxième cycle pour obtenir un deuxième diplôme bac +5 type Master.
Tags: Laâyoune


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.