Météo: le temps prévu ce samedi 19 juin au Maroc    La famille royale célèbre l'anniversaire de Moulay Rachid    Le secrétaire d'Etat US bientôt en tournée européenne    Euro 2020: voici pourquoi la finale pourrait être délocalisée    Pyramids-Raja: les Verts s'envolent pour l'Egypte (VIDEO)    Antonio Guterres officiellement reconduit pour un second mandat de Secrétaire général de l'ONU    Younes Belhanda ne retournera pas au Montpellier HSC cet été    Deux enfants bloqués en Turquie: Ouahbi interpelle Laftit et Bourita    Je suis venu travailler au Qatar pour poursuivre mes rêves, mais ma vie est un cauchemar    Inde: mort du « Flying Sikh » Milkha Singh, l'un des sportifs les plus célèbres du pays    BBC News: Le ministre des Finances du Qatar arrêté dans le cadre d'une enquête pour corruption    Copa America: le Chili bat la Bolivie 1-0    Programme des principaux matchs du samedi 19 juin    La star du FC Cologne s'affiche en maillot du Wydad (PHOTO)    En Colombie, le blocage des routes ne sera plus considéré comme manifestation pacifique    Pérou: 27 morts dans un accident d'autocar    « Nous sommes traitées comme des enfants », déclarent des femmes qataries à un groupe de défense des droits    Education nationale: 57% taux de participation aux élections des représentants du personnel    L'«Algérie nouvelle», une illusion d'optique à l'issue des législatives    Un espagnol sur 5 que pense le Maroc récupèrera Sebta et Melilia    Hélène Le Gal : "L'ouverture d'un consulat au Sahara est liée au nombre de Français qui y vivent"    Maroc-Espagne : l'opposition creuse la tombe du gouvernement Sanchez    Inauguration en grande pompe du DS Store Massira Al khadra (VIDEO)    Global Capital Bonds Awards 2021: Le Maroc décroche 3 distinctions    Royal Air Maroc : la route touristique Paris Orly-Dakhla opérationnelle    Ligue des champions d'Afrique : le WAC affûte ses armes avant le match retour    Premier contrat pro avec le PSG pour Kaïs Najeh    Développement durable, le Maroc trace sa voie    Matteo Salvini : Le Maroc, pays le plus stable de toute la région méditerranéenne et nord-africaine    Finlande : le Maroc, tête de pont de la nouvelle stratégie africaine    Evolution du coronavirus au Maroc : 481 nouveaux cas, 525.924 au total, vendredi 18 juin 2021 à 16 heures    Ressources humaines dans la santé : Le Maroc peut-il gagner la bataille ? [Dossier]    Dakhla: arrivée du premier vol direct en provenance de Paris    Aïd al-Adha 1442 : 5,8 millions de têtes d'ovins et caprins identifiées    Voici pourquoi un bon nombre de stars de la chanson française sont à Marrakech    [Interview avec Nabil Ayouch] «Haut et fort», de Casablanca à Cannes    Rabat : La joie au coeur de l'exposition « Joy »    Bientôt un prix national des meilleures publications dans les encyclopédies digitales    «Le Feu qui forge» : Une exposition collective à L'Atelier 21    Six projets de loi d'aspect socio-économique adoptés    Arizona : un tireur circulant en voiture fait un mort et 12 blessés    Pollution: 86,3% des déchets marins au niveau national sont en plastique    La Douane met en service une nouvelle version de la plateforme digitale [email protected]    « Le cinéma arabe : Expériences, visions, enjeux », nouvel ouvrage de Mohamed Chouika    Concours national de langue russe    Marhaba 2021 : arrivée du premier navire au port Tanger Med [Vidéos]    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    Tifinagh...et le football    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maghreb : La croissance passe par la relance de l'UMA
Publié dans Les ECO le 13 - 12 - 2016

Pour la Commission économique des Nations-Unies pour l'Afrique, le réveil de l'Union du Maghreb Arabe (UMA) est une nécessité afin de renforcer la croissance dans l'espace maghrébin.
«La relance de l'UMA, [est] nécessaire pour renforcer la croissance au Maghreb». C'est là la principale conclusion de la réunion tenue la semaine dernière à Rabat entre l'Union du Maghreb arabe (UMA) et plusieurs agences et organismes onusiens, avec à leur tête la Commission économique des Nations-Unies pour l'Afrique. «Face au contexte économique et politique difficile auquel les pays du Maghreb sont aujourd'hui confrontés, l'intégration économique et une coopération étroite entre les pays de l'UMA apparaissent comme les seules actions à même de permettre à la région de faire face aux difficultés communes», Taïeb Baccouche, secrétaire général de l'UMA. Faut-il le rappeler, l'intégration économique maghrébine peine encore à être une réalité.
4% des échanges
L'élan de relance suscité en 2012, au lendemain du déclenchement du «Printemps arabe» s'est rapidement brisé. Malgré l'annonce de lancement d'établissements financiers intermaghrébins, les pays de la région n'arrivent toujours pas à arrondir leurs angles sur le plan politique, bloquant, par la même occasion, les nombreuses opportunités d'échanges économiques dans la région. Conséquence, la zone de libre-échange en est encore au stade de projet, et son marché reste pour l'instant l'un des moins dynamiques d'Afrique, avec un commerce intra-régional oscillant autour de 4% des échanges des Etats membres, souligne Omar Abdourahman, directeur par intérim du Bureau de la CEA en Afrique du Nord. Pourtant, le Maghreb dispose de la plupart des facteurs structurants d'un marché dynamique: population, revenu par habitant, continuité de l'espace physique, infrastructure de transport, ressources humaines, affinités culturelles et linguistiques.
En attendant la ZLEC
Avec le statu quo politique et le verrouillage économique entre pays de la région, le Maghreb, et l'Afrique du Nord dans son ensemble, accusent encore une fois un grand retard dans la concrétisation de l'agenda continental. Parmi ces projets importants figure le lancement attendu, dès octobre 2017, de la Zone de libre-échange continentale (ZLEC). D'ailleurs, à ce propos, la CEA a réitéré, lors du dernier Forum du commerce africain, son appel à l'ensemble des groupements économiques d à poursuivre leurs efforts pour la réalisation de cette ZLEC. «Renforcer le commerce intra-africain à travers la ZLEC est crucial pour accélérer la transformation structurelle du continent», rappelle le coordinateur de la Commission économique pour l'Afrique, David Luke. La ZLEC devrait rassembler 54 pays africains, avec une population de plus d'un milliard d'individus et un produit intérieur brut de plus de 3.400 milliards de dollars. Les exercices de modélisation de la CEA indiquent que la mise en place de la ZLEC pourrait stimuler le commerce intra-africain de 52,3% en une décennie.
Taïeb Baccouche
Secrétaire général de l'Union du Maghreb arabe (UMA)
La mission que je me suis assigné en tant que secrétaire général est de relancer le processus d'intégration et d'exercer tout mon pouvoir pour faire avancer la coopération maghrébine. Pour cela, le soutien des organismes internationaux et des bailleurs de fond est primordial.
Omar Abdourahman
Directeur par intérim du Bureau de la CEA en Afrique du Nord
Une relance du processus d'intégration de l'UMA est aujourd'hui nécessaire, pour répondre aux besoins d'une croissance plus soutenue, renforcer la résilience des pays aux chocs externes et aider l'Afrique du Nord à occuper la place qui lui revient alors que les discussions vont bon train pour la mise en place de la Zone continentale de libre-échange.
La CEA et l'UMA, main dans la main
Le Bureau régional pour l'Afrique du Nord de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) et le Secrétariat général de l'Union du Maghreb arabe (UMA) ont tenu, le 6 décembre à Rabat, une réunion bilatérale d'échanges et de concertations. «Cette réunion avait d'abord pour objectif de faire le point sur ce qui a été fait durant les deux dernières années, qui a d'ailleurs été riche en réalisations, et programmer une série de manifestations et d'activités dans le cadre du renforcement de l'intégration économique des pays du Maghreb», a indiqué Reda El Merini, directeur des Affaires économiques au Secrétariat général de l'UMA. Durant cette journée, les organisations participantes (dont plusieurs agences des Nations-Unies) ont partagé leurs réflexions sur les nouvelles orientations de l'UMA. Ils ont aussi, selon un communiqué de le CEA, «identifié les domaines de coopération prioritaires pour la période 2017-2018 ainsi que les opportunités de renforcement de la coordination et de synergies de leurs activités à l'échelle de la sous-région».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.