Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Le retour au débat politique    Pour un nouveau contrat social [ Par Jamal Berraoui ]    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Œuvres de lumière à la 6.4 Gallery
Publié dans Les ECO le 21 - 02 - 2017

La 6.4 Gallery de Marrakech accueille, du 4 mars au 6 mai, l'exposition collective «Reflections, l'art et la lumière», qui réunit les artistes Florence Arnold, Mounat Charrat et Nawal Amarech autour de la lumière.
Parce que leurs sculptures, peintures et photos se jouent à leur manière de la lumière, chaque artiste la captant et la traitant à travers son médium, pour donner à son objet tantôt une profondeur, tantôt un sens (méta) physique, dans un mouvement accentué par l'omniprésence du noir et du blanc, la 6.4 Gallery expose les œuvres de lumière de ces trois artistes marocaines.
Au cœur de leur réflexion, la métaphysique emprisonne puis libère, dans un mouvement continu et circulaire, par un jeu chromatique, leur sens artistique qui se nourrit d'expériences propres, personnelles, à l'autre. Florence Arnold donne à voir des œuvres sculpturales tout en relief. Ses tableaux sculptés sont les témoins d'un travail inédit de la matière, qui prend vie et forme sous l'effet du souffle, figurant des corps -ici inertes, là animés. Dans son œuvre, un certain rapport à l'espace, un espace actuel et métaphorique, liant le passé et l'avenir, mais sans y être rattaché.
Dans ses installations, les volumes organiques sont en lévitation liés ni à une terre ni à un environnement. Les formes, sans limites, s'y répandent comme un tracé de poudre, laissant apparaître un nuage sans explosion, comme dans un rêve. À travers une série de toiles, «Reflection» plonge dans le travail de Mounat Charrat. Un univers où la lumière cohabite avec les pierres, en apesanteur, dans un jeu parfait qui conjugue esthétique et profondeur métaphysique. Là encore, les choix de l'artiste interrogent le rapport entre acquisition et innéité, spontanéité et composition, mouvement et inertie. Quant à Nawal Amarech, elle quitte la thématique de l'eau, exposée durant la COP22, pour dévoiler une série de photographies inédites, exceptionnelles, réalisées en numérique, sans retouche, où l'humain reprend une place, sa place. Artistiques et modernes, ses toiles photographiques de 80x120 cm à 100x150 cm, sont une prouesse personnelle et technique. Adepte du travail de la lumière, qu'elle installe comme un décor de cinéma et qu'elle dompte par instants fugaces, Nawal Amarech a banni la retouche de son travail artistique.
Avec ses toiles picturales, elle assume un noir et blanc tout en contraste, comme à l'écran. Toutes ces œuvres sont à découvrir à la 6.4 Gallery à Marrakech, «un espace qui veut contribuer à insuffler un vent nouveau dans le paysage artistique marocain. Sa fondatrice, Alia Sqalli, entend, à travers des expositions, des événements et des débats, y créer du lien entre les artistes et le public pour leur permettre de dialoguer et d'échanger», selon les maîtres des lieux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.