Les jugements exécutés au Maroc ont plus que doublé en 2017    Benatiq : Le Maroc est conscient des grandes mutations que connaît le phénomène migratoire    Une première. Une commission du Parlement d'Amérique centrale se réunit en bientôt à Rabat    Désenclavement rural : Le taux d'accessibilité est passé 80% selon Amara    Zinebladi : Centrale Danone met en valeur le patrimoine marocain    ADM : Ouverture de l'extension du péage de l'échangeur Meknès-Est    Emmanuel Macron loue le passage d'Henri Michel au Raja de Casablanca !    Mondial-2026 : La candidature du Maroc présentée à Accra aux présidents des Fédérations africaines    Plus de 770.000 diabétiques pris en charge par le ministère de la santé    La princesse Lalla Hasnaa a préside le vernissage de l'exposition « La Méditerranée et l'art moderne »    City Week 2018, avec ou sans Brexit, Londres restera en pole position !    La note américaine au Maroc    OCP : Un emprunt obligataire de 5 milliards de dirhams    Plus de 84 MMDH d'investissements depuis la privatisation    AWB finance la transformation du cacao au Cameroun    Le Maroc accompagne le Nigeria dans la gestion de l'eau    Une «Romantada» à Rome ?    Nasser Larguet restera-t-il à la tête de la direction technique de la FRMF ?    Un Monde Fou    Toronto : Plusieurs morts dans l'attaque à la voiture bélier    L'affaire devant le Parlement:retrait des cyclistes marocains    Réforme des CRI: Les propositions d'El Othmani    L'UIR en route vers le doctorat    La Solidarité Française disntingue trois Marocains    Istiqlal: Le clan sahraoui renforce sa position    L'emission Ensemble pour un seul but :la Candidature du Maroc 2026    Echec d'une tentative d'importation de marchandises prohibées    La plus grande ferme d'Afrique ouverte    Rabat: Lalla Hasnaa préside le vernissage de l'exposition « La Méditerranée et l'art moderne »    SM le Roi visite la Direction Générale de la Surveillance du Territoire national (DGST)    De fortes averses orageuses prévues ce mardi de 15H00 à 24H00 dans plusieurs provinces du Royaume    Salon du livre à Montréal : La culture immatérielle du Maroc au centre du débat    Le concert «Harmonie» à Oujda    INDH : Une arme contre la précarité    Le conducteur d'une camionnette fait 10 morts et 15 blessés    Inde: La peine de mort pour les violeurs d'enfants    Amazigh : Le Parlement accélère l'examen du projet de loi organique    Décès de l'ex-sélectionneur du Maroc, le Français Henri Michel    «La dévalorisation de l'action politique produit des effets négatifs»    Macron et Trump testent leur amitié sur des sujets qui les divisent    L'UE ouvre une enquête sur le projet d'acquisition de Shazam par Apple    Les clubs du peloton de tête s'inclinent    Morocco, Polisario, why war is possible...    (Exclusif) Offre d'emploi: Travaillez sur une île sans payer le loyer!    Génocide arménien, l'ombre de Talaat Pacha    (Vidéo) Accusé de racisme, Gad Elmaleh s'excuse!    «La musique me permet d'articuler des idées pour lesquelles je n'ai pas de mots»    Deux ouvriers blessés suite au renversement d'une grue géante à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un nouvel outil pour mesurer les risques climatiques
Publié dans Les ECO le 14 - 12 - 2017


Le cabinet de conseil spécialisé sur la transition énergétique, Carbone 4 a développé un nouvel outil dénommé «Climate Risk Impact Screening - CRIS» pour mesurer les risques climatiques des Etats, entreprises et acteurs financiers. Il ressort ainsi de la première analyse effectuée suivant un scénario de réchauffement climatique moyen de 4°C, que les pays à risque représentent 20% des Etats recensés dans le monde et pèsent pour 11% de l'économie mondiale, selon leur PIB de 2015. Ces derniers sont les pays côtiers d'Asie, du Pacifique et de l'Océan Indien qui sont à la fois les plus exposés et les plus vulnérables aux phénomènes de réchauffement climatique. Du côté des entreprises, CRIS a révélé que 19% des multinationales actives dans le monde présentent un taux de risque élevé à cause de leurs activités dont les plus décriées sont celles de l'industrie manufacturière, l'eau et l'électricité, la chimie, l'agro-alimentaire et les transports. Signalons que cette première évaluation a porté sur un échantillon de 300 entreprises cotées au MSCI World, un indice boursier mesurant la performance des marchés de pays économiquement développés.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.