Projet de budget 2019. L'opposition aiguise ses armes    BMW rappelle 1 million de ses voitures qui présentent « un danger d'incendie »    Plus de 726.000 enfants ne sont pas préscolarisés au Maroc    Mohamed Laaraj au Musée national de la Serbie    M'hamid El Ghizlane : Tinariwen à l'ouverture du Festival Taragalte    5ème journée de la Botola Maroc Telecom : Le Wydad débloque son compteur    Le Maroc et l'Italie déterminés à renforcer leur coopération dans le domaine de la justice administrative
 
    8ème Conférence internationale sur l'ingénierie des modèles et des données se tiendra à Marrakech    Drame de Bouknadel.. le verdict du procureur général    Un magnifique sans faute de Philippe Rozier montant Cristallo ALM    Yémen: L'ONU tire la sonnette d'alarme    Dialogue social : Le gouvernement cherche un compromis    Mohammed Ben Salmane, un prince héritier (bientôt) déshérité?    Des migrants subsahariens refoulés vers leurs pays d'origine par les autorités marocaines    «Parcours amoureux de Salé», un guide pour revisiter Salé avec Rita Aouad    Fake news. Un observatoire voit le jour    Réhabilitation des anciennes médinas, plusieurs projets lancés    (Vidéo) Meurtre de Khashoggi.. Erdogan sort l'artillerie    Kamal Lahlou: participation «très honorable»    Botola: Enfin une journée complète!    Le ministère lance une plateforme dédiée aux MRE    Télémédecine. Lancement officiel au Maroc    PLF 2019 : Divergence d'opinions entre la majorité et l'opposition    Edito : Mobilisation générale    Grandes écoles. 300 bourses pour les études en France    La place de la Femme dans le soufisme débattue à Fès    PLF 2019. Le gouvernement ne touche pas à la TPI    Festival de Fès de la culture soufie: Coup d'envoi ce samedi    200 migrants irréguliers entrent en force à Mellilia    Le Paraguay réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    News    18 morts dans un accident de train au Taïwan    Daniel Kretinsky, un golden boy tchèque amateur des médias traditionnels    Les trois voies de l'industrialisation en Afrique    Des chercheurs ont compté le nombre de joints dans les clips de rap    Insolite : Alliance retrouvée    Divers    80 entreprises exportatrices marocaines au SIAL Paris    Driss Lachguar au Colloque international sur «La reconsidération du modèle de développement à la lumière des évolutions que connaît le Maroc»    Les opérateurs chinois satisfaits du climat des affaires au Maroc    Lopetegui tremble avant une semaine infernale    Malgré procès et scandales, l'argent reste tabou dans le sport universitaire américain    Le Maroc invité d'honneur du Salon international du livre à Belgrade    Les influences africaines sur les travaux des artistes peintres occidentaux    "Halloween" en tête du box-office nord-américain    Retrait américain d'un traité nucléaire : John Bolton à Moscou pour explications    Khashoggi : La presse turque implique « MBS » avant des révélations attendues d'Erdogan    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Meknès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La coopération touristique démarre
Publié dans Les ECO le 23 - 01 - 2018

L'ONMT a organisé, lundi 22 janvier, la première édition du Forum maroco-indien pour la coopération touristique. L'office ouvrira bientôt une délégation à Delhi. Cette ouverture coïncide avec les pourparlers bilatéraux en cours, destinés à lancer une première liaison aérienne entre les deux pays.
Un bureau de l'ONMT en vue à Delhi et des négociations pour mettre en place la première liaison aérienne entre le Maroc et L'Inde. Ces deux projets résument l'actualité des échanges entre les deux pays dans le secteur touristique. Cela est-il suffisant ? À voir les potentiels touristiques des deux pays, l'Inde à elle seule enverra selon les prévisions plus de 50 millions de touristes à l'étranger en 2022, cela est clairement en deçà des attentes des deux pays. Et ne reflète en aucun cas ce que le Maroc et l'Inde peuvent réaliser dans le futur. En gros, c'est le principal constat qui ressort des premiers échanges tenus lors de la première édition du Forum maroco-indien pour la coopération touristique, organisé lundi par l'ONMT. «Nous avons des relations diplomatiques excellentes, établies depuis l'indépendance du Maroc. Pour nos deux pays respectifs, le secteur touristique est par ailleurs stratégiques, mais les échanges sont encore relativement faibles. Une représentation de l'ONMT à Delhi et la ligne aérienne donneront un souffle à ces échanges», a souligné Mohamed Sajid, ministre du Tourisme.
Selon le ministre, la délégation qui sera ouverte en Inde aura un rôle important. Elle aura comme objectifs de «consolider la croissance positive du tourisme émetteur indien vers le Maroc, contrôler l'offre concurrente sur le marché indien et augmenter la part de marché Maroc en Inde». Elle servira aussi comme plateforme pour «développer des partenariats avec les prescripteurs indiens et les compagnies aériennes leaders sur le marché».
Potentiel
Contribuant à hauteur de 9.6% du PIB, le tourisme est la plus grande industrie en Inde, caractérisée en outre par une grande diversité de son offre (tourisme d'aventure, tourisme religieux, nature, etc.). Du côté du Maroc, cette contribution se situe à environ 7%. C'est dans les chiffres que le décalage entre le potentiel et le statu quo des échanges touristiques entre les deux pays se sent. En effet, si la demande touristique indienne au Maroc est croissante, la part de marché du Maroc dans cette demande demeure faible comparée à d'autres destinations. À titre d'exemple, les 13.441 voyageurs indiens ayant visité le Maroc en 2016 ne représentent que 10,2% de ce que l'Inde pourvoit en touristes à la Turquie (131.869). Parmi les destinations du pourtour méditerranéen, le pays d'Atatürk reste leader dans le marché indien. Même comparé à l'Egypte, avec 76.887 touristes indiens ayant fait le déplacement aux pays des Pharaons en 2016, le Maroc est loin derrière. Depuis 2010, les arrivées des voyageurs indiens au Maroc se sont pour autant développées à un rythme soutenu. Une augmentation en moyenne de 9% a permis d'atteindre les 13.441 visiteurs cités. À horizon 2019, les perspectives de croissance de la demande indienne à destination du Maroc (TCAM de près de 9% entre 2009 et 2019) demeurent positives. Si des efforts nécessaires pour en profiter sont entrepris, cette croissance pourrait permettre de réaliser des résultats mieux que ceux escomptés. En tout cas, l'ONMT organisera à Delhi, dès le mois prochain, un salon dédié à l'artisanat marocain. Un événement qui doit être dupliqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.