Signature d'une convention pour la promotion de l'emploi associatif    Chutes de neige, pluies et temps froid attendus la semaine prochaine    Benslimane: Plus de 800 bénéficiaires d'une caravane médicale multidisciplinaire    MSC2019: L'Alliance Iran-Qatar mise en relief à Munich    Bouzineb: La culture marocaine a toujours fasciné et inspiré les grands écrivains espagnols    Botola Maroc Télécom : Sous un accent des nouveaux coachs    Lydec se rattrape au second semestre 2018    Un élan haussier royal!    La C.I.J. juge recevable la demande de l'Iran    Ahmed Boukous et les traducteurs Hamid Guessous et Azzeddine Chentouf primés    Hossain Bouzineb, premier Marocain à intégrer l'Académie royale espagnole    Etude du CMC : Le secteur agricole doit gagner en compétitivité    Amzazi : Le digital, indispensable à l'employabilité des jeunes    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    Bruxelles: Des marocains partagent avec des étudiants leurs expériences inspirantes    Cinq morts dans une fusillade près de Chicago    Amzazi: Le digital, un levier indispensable pour l'employabilité des jeunes    Sahara marocain : La loi budgétaire américaine très favorable à la position du Maroc    Vidéo-Live : Le Président égyptien présente les défis sécuritaires de l'Afrique au MSC2019    Vidéo-Live : Angela Merkel parle des vraies sources d'insécurité en Algérie et en Afrique    El Othmani : Le Maroc attache un intérêt particulier à la coopération avec le FMI et la BM    Les mises à jour de sécurité prendront fin dans un an    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Divers sportifs    Une journée au complet et du spectacle en vue    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    Bouillon de culture    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Divers    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La coopération touristique démarre
Publié dans Les ECO le 23 - 01 - 2018

L'ONMT a organisé, lundi 22 janvier, la première édition du Forum maroco-indien pour la coopération touristique. L'office ouvrira bientôt une délégation à Delhi. Cette ouverture coïncide avec les pourparlers bilatéraux en cours, destinés à lancer une première liaison aérienne entre les deux pays.
Un bureau de l'ONMT en vue à Delhi et des négociations pour mettre en place la première liaison aérienne entre le Maroc et L'Inde. Ces deux projets résument l'actualité des échanges entre les deux pays dans le secteur touristique. Cela est-il suffisant ? À voir les potentiels touristiques des deux pays, l'Inde à elle seule enverra selon les prévisions plus de 50 millions de touristes à l'étranger en 2022, cela est clairement en deçà des attentes des deux pays. Et ne reflète en aucun cas ce que le Maroc et l'Inde peuvent réaliser dans le futur. En gros, c'est le principal constat qui ressort des premiers échanges tenus lors de la première édition du Forum maroco-indien pour la coopération touristique, organisé lundi par l'ONMT. «Nous avons des relations diplomatiques excellentes, établies depuis l'indépendance du Maroc. Pour nos deux pays respectifs, le secteur touristique est par ailleurs stratégiques, mais les échanges sont encore relativement faibles. Une représentation de l'ONMT à Delhi et la ligne aérienne donneront un souffle à ces échanges», a souligné Mohamed Sajid, ministre du Tourisme.
Selon le ministre, la délégation qui sera ouverte en Inde aura un rôle important. Elle aura comme objectifs de «consolider la croissance positive du tourisme émetteur indien vers le Maroc, contrôler l'offre concurrente sur le marché indien et augmenter la part de marché Maroc en Inde». Elle servira aussi comme plateforme pour «développer des partenariats avec les prescripteurs indiens et les compagnies aériennes leaders sur le marché».
Potentiel
Contribuant à hauteur de 9.6% du PIB, le tourisme est la plus grande industrie en Inde, caractérisée en outre par une grande diversité de son offre (tourisme d'aventure, tourisme religieux, nature, etc.). Du côté du Maroc, cette contribution se situe à environ 7%. C'est dans les chiffres que le décalage entre le potentiel et le statu quo des échanges touristiques entre les deux pays se sent. En effet, si la demande touristique indienne au Maroc est croissante, la part de marché du Maroc dans cette demande demeure faible comparée à d'autres destinations. À titre d'exemple, les 13.441 voyageurs indiens ayant visité le Maroc en 2016 ne représentent que 10,2% de ce que l'Inde pourvoit en touristes à la Turquie (131.869). Parmi les destinations du pourtour méditerranéen, le pays d'Atatürk reste leader dans le marché indien. Même comparé à l'Egypte, avec 76.887 touristes indiens ayant fait le déplacement aux pays des Pharaons en 2016, le Maroc est loin derrière. Depuis 2010, les arrivées des voyageurs indiens au Maroc se sont pour autant développées à un rythme soutenu. Une augmentation en moyenne de 9% a permis d'atteindre les 13.441 visiteurs cités. À horizon 2019, les perspectives de croissance de la demande indienne à destination du Maroc (TCAM de près de 9% entre 2009 et 2019) demeurent positives. Si des efforts nécessaires pour en profiter sont entrepris, cette croissance pourrait permettre de réaliser des résultats mieux que ceux escomptés. En tout cas, l'ONMT organisera à Delhi, dès le mois prochain, un salon dédié à l'artisanat marocain. Un événement qui doit être dupliqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.