Jazouli fait le point sur la politique africaine du Maroc    Le Roi Mohammed VI inaugure un Centre de soins de santé primaires à Casablanca    Startups africaines : Macron annonce une enveloppe de 65 millions d'euros    USA. Les dames en fer    L'ONCF supprime des trains sur l'axe Casablanca-Kénitra    Prix du poisson : Où sont les responsables communaux ?    Salé    6ème session ordinaire du Parlement panafricain    Édification d'un Centre de proximité pour la femme et l'enfant à Mers El Kheir    La fondation Hiba dévoile les lauréats de la World Music 2018    Projection «Nuba d'or et de lumières» à l'IMA de Paris    Le Maroc présent à la coupe d'Afrique de slam poésie en novembre 2018    Webhelp Maroc franchit la barre des 10.000 collaborateurs    En kiosque n° 1248 : Y EN A MARRE !    Régularisation des dossiers de contractuels    Préfecture de l'arrondissement de Hay Hassani : 816 projets INDH d'un investissement de plus de 301 MDH réalisés de 2005 à 2017    Le Burkina Faso rompt ses relations avec Taïwan    Transfert : Vissel Kobe déroule le tapis rouge à Andrès Iniesta, l'icône du Barça    La Mannschaft titille les autres sélections du monde    Sport scolaire : Le Maroc élu président continental de l'ISF    Le Groupe Crédit Agricole du Maroc primé pour ses actions d'inclusion financière    La Corée du Nord a démantelé son site d'essais nucléaires avant un sommet avec Washington    Arrestations de l'ex-président du conseil provincial de Barcelone et de 21 autres personnes    Les Emirats Arabes Unis soutiennent la marocanité du sahara    Casablanca: La police retrouve la fillette de 4 ans portée disparue    Des espèces menacées de disparition sauvées    Italie : Giuseppe Conte, « avocat du peuple », s'attelle à la composition du gouvernement    Les défis du modèle de développement à venir!    De la diplomatie politique à la diplomatie économique    En finir avec la cigarette    Les réseaux sociaux sauvent Ghazal (vidéo)    Libre cours    Zoom : Allo, le 0537718888 ?    Morocco 2026 débarque en Croatie    La Palestine devient membre de deux nouvelles agences de l'ONU    Omari supervise le projet du nouveau siège du parti    L'italien Enel injecte 169 millions de DH dans ses projets marocains    Commerce extérieur : Les exportations algériennes vers le Maroc en hausse de 60%    Le gouvernement épinglé pour ses objectifs utopiques    Humour: Les Inqualifiables font leur show en grand    Le roman de Ramadan: «Ibn khaldoun. Une biographie romancée»    Voilà pourquoi cette hôtesse n'a pas serré la main à Benatia !    Le Comptoir des Mines Galerie expose « Be Your Heart » de Mo Baala    Le Rwanda s'offre les service d'Arsenal pour développer son tourisme    Unai Emery prend la succession d'Arsène Wenger à Arsenal    C1 – Le jeûne de Mo Salah inquiète Liverpool    KASMA visite le Maroc rural    Les «voix de femmes» à la 6e édition des «Nuits du Ramadan»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La coopération touristique démarre
Publié dans Les ECO le 23 - 01 - 2018

L'ONMT a organisé, lundi 22 janvier, la première édition du Forum maroco-indien pour la coopération touristique. L'office ouvrira bientôt une délégation à Delhi. Cette ouverture coïncide avec les pourparlers bilatéraux en cours, destinés à lancer une première liaison aérienne entre les deux pays.
Un bureau de l'ONMT en vue à Delhi et des négociations pour mettre en place la première liaison aérienne entre le Maroc et L'Inde. Ces deux projets résument l'actualité des échanges entre les deux pays dans le secteur touristique. Cela est-il suffisant ? À voir les potentiels touristiques des deux pays, l'Inde à elle seule enverra selon les prévisions plus de 50 millions de touristes à l'étranger en 2022, cela est clairement en deçà des attentes des deux pays. Et ne reflète en aucun cas ce que le Maroc et l'Inde peuvent réaliser dans le futur. En gros, c'est le principal constat qui ressort des premiers échanges tenus lors de la première édition du Forum maroco-indien pour la coopération touristique, organisé lundi par l'ONMT. «Nous avons des relations diplomatiques excellentes, établies depuis l'indépendance du Maroc. Pour nos deux pays respectifs, le secteur touristique est par ailleurs stratégiques, mais les échanges sont encore relativement faibles. Une représentation de l'ONMT à Delhi et la ligne aérienne donneront un souffle à ces échanges», a souligné Mohamed Sajid, ministre du Tourisme.
Selon le ministre, la délégation qui sera ouverte en Inde aura un rôle important. Elle aura comme objectifs de «consolider la croissance positive du tourisme émetteur indien vers le Maroc, contrôler l'offre concurrente sur le marché indien et augmenter la part de marché Maroc en Inde». Elle servira aussi comme plateforme pour «développer des partenariats avec les prescripteurs indiens et les compagnies aériennes leaders sur le marché».
Potentiel
Contribuant à hauteur de 9.6% du PIB, le tourisme est la plus grande industrie en Inde, caractérisée en outre par une grande diversité de son offre (tourisme d'aventure, tourisme religieux, nature, etc.). Du côté du Maroc, cette contribution se situe à environ 7%. C'est dans les chiffres que le décalage entre le potentiel et le statu quo des échanges touristiques entre les deux pays se sent. En effet, si la demande touristique indienne au Maroc est croissante, la part de marché du Maroc dans cette demande demeure faible comparée à d'autres destinations. À titre d'exemple, les 13.441 voyageurs indiens ayant visité le Maroc en 2016 ne représentent que 10,2% de ce que l'Inde pourvoit en touristes à la Turquie (131.869). Parmi les destinations du pourtour méditerranéen, le pays d'Atatürk reste leader dans le marché indien. Même comparé à l'Egypte, avec 76.887 touristes indiens ayant fait le déplacement aux pays des Pharaons en 2016, le Maroc est loin derrière. Depuis 2010, les arrivées des voyageurs indiens au Maroc se sont pour autant développées à un rythme soutenu. Une augmentation en moyenne de 9% a permis d'atteindre les 13.441 visiteurs cités. À horizon 2019, les perspectives de croissance de la demande indienne à destination du Maroc (TCAM de près de 9% entre 2009 et 2019) demeurent positives. Si des efforts nécessaires pour en profiter sont entrepris, cette croissance pourrait permettre de réaliser des résultats mieux que ceux escomptés. En tout cas, l'ONMT organisera à Delhi, dès le mois prochain, un salon dédié à l'artisanat marocain. Un événement qui doit être dupliqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.