Salé : Saisie d'une importante quantité de cigarettes et de tabac à narguilé    Aïd Al-Adha: Le CNPAC appelle à davantage de vigilance sur les routes    Dernière minute: Black Coffee & Virgil Abloh a l'Oasis Festival    Hamza Mendyl file à Schalke 04    Aid Al Adha, les conseils de LG pour bien conserver la viande    Aéroports du Maroc : Plus de 2 millions de passagers en juillet 2018    inwi passe de la 4G à la 4,5G... une 1ère au Maroc !    Le ministère de la Culture veille à la mise en œuvre des dispositions de la loi relative à la presse et à l'édition    PUMA signe Luis Suarez    Aïd Al Adha : les conseils de Autoroutes du Maroc    Le tramway de Casablanca s'adapte à Aïd Al Adha    PLF 2018 : la lettre de cadrage de El Otmani    Munir El Haddadi décide de rester au FC Barcelone    Italie : un séisme d'une magnitude de 5,2 touche le centre du pays    Coupes africaines : Des destins opposés attendent le Wydad et le DHJ    Le cadrage royal    Le Maroc et l'Australie-Méridionale examinent les opportunités de coopération    Le BCIJ loue la coopération antiterroriste avec l'Espagne    Le potentiel d'Agadir Ida Outanane!    50.000 enseignants contractuels déjà en ordre de bataille    Averses orageuses fortes et temps chaud attendus vendredi et ce weekend dans plusieurs provinces ce weekend    La crise de la livre turque : est-ce vraiment un complot ?    Madona, «Berber Queen» pour son anniversaire à Marrakech    Mohamed Brahmi, le Cheikh qui veut moderniser la danse Reggada    Recrudescence de cyberattaques sur les comptes Instagram    Edito : Jeunesse d'esprit    Le Médiateur dresse son bilan : Près de 10.000 plaintes en 2017    «Hacky hack hack» : un adolescent australien de 16 ans pirate les systèmes d'Apple    Pont effondré à Gênes: encore 10 à 20 disparus selon les médias italiens    Facebook offre la diffusion de la Ligue des champions à l'Amérique latine...et la Liga à l'Asie du Sud    Israël: Netanyahu entendu par la police pour corruption présumée    Pakistan: Imran Khan sur le point d'être élu Premier ministre    Un Canadien à la tête d'Air France-KLM    Le «Ceuta est marocaine», fait refuser la nationalité espagnole à une résidente marocaine    Emploi, social, politique : Ce que propose le CESE    Pluie d'hommages mondiaux après la mort d'Aretha Franklin    Classement mensuel de la FIFA: La Maroc perd 5 places et pointe au 46ème rang    760.000 spectateurs au Festival Jawhara    Le Festival des plages Maroc Telecom touche à sa fin    Dakhla : Coup d'envoi de la 4è édition du Dakhla Downwind Challenge    Appel à l'Union    Ali Yata ou la fidélité à un grand fidèle à la patrie et au peuple    3e tour de qualification pour la Ligue des champions d'e l'UEFA : Elimination précoce de Celtic et Fenerbahçe    Cheb El Hindi se retire de la scène artistique algérienne!    La FNM rend hommage au professeur Joudia Hassar-Benslimane    Le «Momo challenge», un nouveau défi dangereux pour nos enfants ?    Les recherches de survivants continuent dans les décombres    Le Paraguay soutient la marocanité du Sahara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La coopération touristique démarre
Publié dans Les ECO le 23 - 01 - 2018

L'ONMT a organisé, lundi 22 janvier, la première édition du Forum maroco-indien pour la coopération touristique. L'office ouvrira bientôt une délégation à Delhi. Cette ouverture coïncide avec les pourparlers bilatéraux en cours, destinés à lancer une première liaison aérienne entre les deux pays.
Un bureau de l'ONMT en vue à Delhi et des négociations pour mettre en place la première liaison aérienne entre le Maroc et L'Inde. Ces deux projets résument l'actualité des échanges entre les deux pays dans le secteur touristique. Cela est-il suffisant ? À voir les potentiels touristiques des deux pays, l'Inde à elle seule enverra selon les prévisions plus de 50 millions de touristes à l'étranger en 2022, cela est clairement en deçà des attentes des deux pays. Et ne reflète en aucun cas ce que le Maroc et l'Inde peuvent réaliser dans le futur. En gros, c'est le principal constat qui ressort des premiers échanges tenus lors de la première édition du Forum maroco-indien pour la coopération touristique, organisé lundi par l'ONMT. «Nous avons des relations diplomatiques excellentes, établies depuis l'indépendance du Maroc. Pour nos deux pays respectifs, le secteur touristique est par ailleurs stratégiques, mais les échanges sont encore relativement faibles. Une représentation de l'ONMT à Delhi et la ligne aérienne donneront un souffle à ces échanges», a souligné Mohamed Sajid, ministre du Tourisme.
Selon le ministre, la délégation qui sera ouverte en Inde aura un rôle important. Elle aura comme objectifs de «consolider la croissance positive du tourisme émetteur indien vers le Maroc, contrôler l'offre concurrente sur le marché indien et augmenter la part de marché Maroc en Inde». Elle servira aussi comme plateforme pour «développer des partenariats avec les prescripteurs indiens et les compagnies aériennes leaders sur le marché».
Potentiel
Contribuant à hauteur de 9.6% du PIB, le tourisme est la plus grande industrie en Inde, caractérisée en outre par une grande diversité de son offre (tourisme d'aventure, tourisme religieux, nature, etc.). Du côté du Maroc, cette contribution se situe à environ 7%. C'est dans les chiffres que le décalage entre le potentiel et le statu quo des échanges touristiques entre les deux pays se sent. En effet, si la demande touristique indienne au Maroc est croissante, la part de marché du Maroc dans cette demande demeure faible comparée à d'autres destinations. À titre d'exemple, les 13.441 voyageurs indiens ayant visité le Maroc en 2016 ne représentent que 10,2% de ce que l'Inde pourvoit en touristes à la Turquie (131.869). Parmi les destinations du pourtour méditerranéen, le pays d'Atatürk reste leader dans le marché indien. Même comparé à l'Egypte, avec 76.887 touristes indiens ayant fait le déplacement aux pays des Pharaons en 2016, le Maroc est loin derrière. Depuis 2010, les arrivées des voyageurs indiens au Maroc se sont pour autant développées à un rythme soutenu. Une augmentation en moyenne de 9% a permis d'atteindre les 13.441 visiteurs cités. À horizon 2019, les perspectives de croissance de la demande indienne à destination du Maroc (TCAM de près de 9% entre 2009 et 2019) demeurent positives. Si des efforts nécessaires pour en profiter sont entrepris, cette croissance pourrait permettre de réaliser des résultats mieux que ceux escomptés. En tout cas, l'ONMT organisera à Delhi, dès le mois prochain, un salon dédié à l'artisanat marocain. Un événement qui doit être dupliqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.