Djokovic achète 80% d'une biotech danoise développant un traitement anti-covid    UE: les 27 déterminés à verdir leurs importations, divisés sur l'énergie    Blinken consulte les alliés européens avant le face-à-face russo-américain    CAN 2021: Première séance d'entraînement des Lions de l'Atlas en vue des 8ès de finale    La Cour suprême inflige un revers à Trump dans l'enquête sur l'assaut du Capitole    L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    La pandémie de Covid-19 a fragilisé l'ensemble des droits humains dans le monde, selon l'ONU    Maroc-Mexique : Une coopération universitaire qui se fortifie    Météo Maroc: temps assez froid sur l'intérieur du pays ce jeudi 20 janvier    CAN 2021: voici l'adversaire des Lions de l'Atlas aux huitièmes de finale    Le Chery Tiggo 7 Pro remporte le prix du SUV le plus vendu de l'année au Qatar    Tourisme. Des solutions ponctuelles à une crise structurelle    L'ancien président du Wydad, Abdelmalek Sentissi, n'est plus    Auteur de deux agressions, le meurtrier de Tiznit interné à l'hôpital psychiatrique Errazi de Salé    Le PPS appelle à la réouverture des frontières    Accord entre le gouvernement et les syndicats d'enseignement les plus représentatifs    Cervantes, le théâtre centenaire de Buenos Aires    «Il est temps de vous libérer du complexe du colonisé»    Le poète et militant, Houcine Kamari, n'est plus    La circulation temporairement coupée sur ce tronçon routier    USA: Bilan mitigé de Biden après un an à la Maison Blanche    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 Janvier 2022 à 16H00    Maroc : La DGI lance un assistant virtuel «chatbot»    «L'autonomie, sous souveraineté marocaine. Autonomie entérinée par l'ONU» : en Espagne, le rapprochement entre Rabat et Berlin scruté    Le PPS critique la faible présence politique du gouvernement et appelle à l'ouverture des frontières    Espagne : L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    Casablanca : Interpellation de sept individus, dont un agent de sécurité, présumés impliqués dans l'enlèvement et la séquestration    Ouverture de la billetterie pour la Coupe du monde de football 2022    CAN2021-Arbitrage : La Marocaine Bouchra Karboubi assiste l'Ethiopien Tessema à la VAR du ''Soudan-Egypte'' (20h)    Consommation : Les ménages entre espoir et incertitude pour 2022    L'Oriental Fashion Show retrouve la scène de la mode parisienne    Maroc-Gabon : Le superbe golazo de Hakimi impressionne Mbappé et fait le tour de la toile    CAN: Halilhodzic s'exprime après le match Maroc-Gabon    Covid: nouveau record de contaminations en Allemagne    Ceuta. Les frontières avec le Maroc fermées jusqu'en juin    Covid-19: Abdelilah Benkirane hospitalisé suite à des complications    L'UA condamne "l'attaque terroriste" des houthis contre les Émirats Arabes Unis    Les ports de Casablanca et Jorf Lasfar ont réalisé 70,5% du trafic national en 2021    Bain de foule dans un souk populaire pour Najat Aâtabou (VIDEO)    Attaque des Houthis contre les Emirats : Pr Zakaria Abouddahab fait le point (VIDEO)    Emirates suspend des vols vers les Etats-Unis en raison de la transition 5G    L'Egypte en pleine confiance face au Soudan    Lucile Bernard présente «A l'aube de nos rêves» en février à Marrakech    Fès : Session de formation sur l'éducation inclusive et l'autisme    Khalifa Mennani, membre de Fnair, lance «Mi Lalla»    Affaire Ghali : Le directeur adjoint de la police nationale entendu par le juge Lasala    "أحسن Pâtissier", la deuxième saison bientôt de retour sur 2M !    Enseignement/Dialogue social : l'accord MEN-syndicats, "un accord d'étape" pour la FNE qui "augure du positif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'UE assène le coup de grâce au polisario
Publié dans Les ECO le 17 - 05 - 2018

Dorénavant les quelques énergumènes du polisario qui se pavanent dans les couloirs du Parlement européen ne pourront plus lever la tête. Le représentant du Service européen pour l'action extérieure (SEAE) vient de leur infliger, ainsi qu'à l'escouade d'eurodéputés qui les soutiennent, une correction sévère en leur ôtant toute qualité ou prétention de vouloir représenter les populations sahraouies.
Lors d'un échange de vues, jeudi, au sein de la Commission du commerce international (INTA) au Parlement européen à Bruxelles, sur l'état d'avancement des négociations entre le Maroc et l'UE concernant les accords d'association et de pêche, le représentant du SEAE a éconduit sèchement les tenants de la thèse séparatiste en affirmant que le polisario n'a aucune qualité de représenter les intérêts des populations locales.
«Le polisario n'a pas vocation à représenter de manière exclusive les populations du Sahara», a martelé Nicolas Bulte, représentant de l'organe qui régit, sous la houlette de Mme Federica Mogherini, les relations diplomatiques de l'UE avec les pays non membres et mène la politique étrangère et de sécurité de l'Union.
Le responsable européen a insisté à lever toute ambigüité sur cette question en rappelant que même l'avocat général de la Cour de justice de l'UE (CJUE) l'avait clairement souligné dans son avis sur l'accord agricole.
De même, ajoute M. Bulte, dans le dernier arrêt de la CJUE sur l'accord de pêche du 27 février il n'est pas fait mention du front polisario. Cela explique, éclaire-t-il, pourquoi «l'UE considère que le polisario n'a pas l'exclusivité de représenter les populations concernées dans le cadre d'une négociation commerciale».
Rappelant la doctrine de l'UE qui consiste à ne pas reconnaitre l'entité fantoche, ni à s'ingérer dans un processus politique mené exclusivement par l'ONU, le représentant du service d'action extérieure de l'Union européenne a relevé que «ça a toujours été notre position, ça le demeure et nous sommes décidés encore plus fortement aujourd'hui que par le passé de soutenir les efforts des Nations unies dans la direction d'une solution pragmatique, politique et mutuellement acceptée comme le rappelle la dernière résolution du Conseil de sécurité de l'ONU».
Répondant à des députés qui insistaient sur le consentement des populations pour toute négociation commerciale avec l'UE, M. Bulte a expliqué que des consultations ont été menées avec un large éventail des représentants des populations locales, notamment les élus, la société civile et les différents acteurs concernés, rappelant que «les Nations unies se sont évertuées pendant longtemps à essayer d'organiser un référendum et n'ont pas réussi car justement cette question de représentativité est assez complexe ».
Et d'ajouter que «ce n'est pas à nous dans le cadre d'une négociation commerciale de réaliser cela».
Prenant la parole à leur tour, les représentants de la Commission européenne ont abondé dans le même sens, notant que l'identification de la population sahraouie pose problème.
«La Commission et le SEAE ne peuvent pas organiser un référendum et dire qui est sahraoui et qui ne l'est pas. Notre responsabilité est de s'assurer du bénéfice des populations et c'est ce que nous avons fait», a précisé un représentant de l'exécutif européen.
Donnant l'exemple de l'accord de pêche, un responsable de la direction maritime de la commission européenne a rappelé que 14 millions d'euros par an vont à l'appui sectoriel qui concerne essentiellement les régions du sud du Royaume, ce qui prouve que le bénéfice des populations est bien établi.
Si les interventions des différents responsables de l'Union européenne devant la commission INTA sont venues rappeler des vérités bien connues, ils confirment la prise de conscience de plus en plus forte de la communauté internationale de l'urgence d'une solution politique de la question du Sahara sur la base du réalisme que reflète la proposition marocaine de large autonomie, loin de toute surenchère et de manipulation politicienne ou à travers une lecture biaisée du principe de l'autodétermination ou encore en usant à profusion d'allégations sur une prétendue « occupation du territoire » ou « l'exploitation » des ressources naturelles au détriment des populations. N'en déplaise aux ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume, les chiffres sont là pour le rappeler :
- 8 milliards de dollars est le montant consacré au nouveau modèle de développement des provinces du sud conçu par SM le Roi Mohammed VI.
- La région du Sahara marocain enregistre les indicateurs de développement humain les plus élevés par rapport à l'ensemble des régions du Royaume.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.