Un policier contraint de dégainer son arme pour arrêter deux individus à Fès    650 kg de chira saisies à Agadir    Casablanca: Annonce des projets primés au Festival international du film de l'étudiant    Secteur industriel : L'indice des prix à la production en hausse    El Othmani loue l'action de l'AMMC    L'Organisation de Coopération Islamique fait le bilan de 20 ans d'activités    Forum Maroc-France : La déclaration finale proclame un partenariat pour l'Afrique    Forum parlementaire: Le Maroc et la France, partenaires pour la sécurité et le développement en Afrique    Rabat: Huit accords de partenariat pour l'accompagnement des personnes en situation de handicap    Attijariwafa bank renforce son engagement en faveur des MRE du Canada    Météo: Le temps qu'il fera ce samedi    Botola Pro D1 : Le classico Wydad-AS FAR vole la vedette    Complexe Mohammed VI: Le modus operandi    Oriental: Le CRI en mode proximité    Arganier: Le bio pour monter en gamme    Cafés hors la loi: La démolition commence!    Rabat: L'Intérieur se charge du budget 2020    Un nouveau souffle pour la Fondation «Esprit de Fès»    Des entreprises portugaises en mission d'affaires multisectorielle au Maroc    Avec la victoire de Boris Johnson, tout reste à jouer pour l'économie britannique    Un ex-Premier ministre turc égratigne Erdogan en lançant son parti    L'intelligence artificielle, entre opportunité et menace pour la santé    Ligue des champions : Ciel dégagé pour le PSG avant l'heure de vérité    Ligue Europa: Arsenal et la Roma au rendez-vous des seizièmes    La musique gnaoua, entre rituel africain et culte des saints vénérés au Maroc    André Azoulay: Il s'agit d'une consécration de l'engagement pionnier d'Essaouira    Les Algériens ne veulent pas Tebboune    Le vivarium du jardin zoologique de Rabat désormais ouvert au public    Football: Qui sont les joueurs africains les mieux payés?    Présidentielles algériennes : Abdelmadjid Tebboune vainqueur selon les résultats préliminaires    La BAD approuve près de 245 millions d'euros pour développer les réseaux de transport d'électricité et d'électrification rurale    Présidence de la CGEM: Le binôme Alj-Tazi confiant    Karim El Aynaoui : « Atlantic Dialogues », une invitation à formuler des réponses urgentes aux grands défis communs »    Gestion des catastrophes naturelles : La Banque mondiale accorde un prêt de 275 millions de dollars au Maroc    Nouvelle défaite cruelle de l'OCK    Eliminatoires Mondial-2022 : La date du tirage au sort fixée    Les prémices d'un nouvel espoir    Habib Sidinou, un président sobre et altruiste    Espagne: Les 3 footballeurs accusés de viol écopent de 38 ans de prison chacuns    L'opposition et la Constitution «adoptent» le PLF    Neutralité carbone en 2050: l'UE s'engage, mais sans la Pologne    Ce que la Turquie pense du Polisario    La Gambie annonce l'ouverture prochaine d'un consulat général à Dakhla    Officiel ! RAM intègre le 31 mars 2020 Oneworld    Académie française: Abdeljalil Lahjomri reçoit le Grand Prix de la francophonie    G-B : La Livre sterling s'envole après la victoire des Tories    L'art Gnaoua inscrit au patrimoine immatériel universel    One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'innovation éducative, levier essentiel à la réforme de l'enseignement
Publié dans Les ECO le 10 - 10 - 2018

Le Conseil supérieur de l'éducation organise, les 9 et 10 octobre, dans son siège à Rabat, un colloque international portant sur le thème : «L'innovation éducative et la dynamique de la réforme au Maroc». L'objectif ? Apporter une vision d'experts à la réforme de l'enseignement en intégrant l'innovation comme levier essentiel à cette démarche réformatrice.
Le Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) a invité toute une panoplie d'experts et chercheurs à son colloque de deux jours portant sur le thème : «L'innovation éducative et la dynamique de la réforme au Maroc».
Les participants se sont engagés durant les différentes activités programmées, d'échanger points de vue et expériences, de partager des propositions susceptibles d'enrichir les savoirs relatifs à l'innovation et à la créativité et d'explorer les possibilités de les décliner concrètement dans les pratiques pédagogiques, notamment des enseignants et apprenants. Ce colloque vise, par ailleurs, à insuffler une dynamique dans l'effort de réflexion collective en vue de l'élaboration d'une vision stratégique partagée de l'innovation en matière d'éducation, de formation et de recherche, considérée comme un levier essentiel pour l'amélioration de la qualité et la promotion de l'excellence individuelle et de l'intelligence collective. «L'innovation en éducation consiste d'abord à encourager les pratiques et les expériences novatrices orientées vers l'amélioration de la qualité des enseignements, l'accélération du rythme des apprentissages et le renforcement du désir d'apprendre, de la curiosité intellectuelle et de l'initiative créatrice chez l'apprenant», a mentionné Omar Azziman, Président du conseil lors de son discours inaugural.
Une stratégie pour l'innovation
Etant l'un des acteurs-clés de la réforme du système éducatif au Maroc, le CSEFRS tente de profiter de l'apport de ce colloque pour aider, comme le consignent ses missions de base, à l'élaboration d'une stratégie nationale pour l'innovation en matière d'éducation, de formation et de recherche. «Il est vrai, comme le confirment les recherches, les études et les expériences internationales, que les domaines de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique constituent le terrain idoine pour le déploiement de l'innovation. Du reste, ces mêmes travaux nous apprennent que les solutions les plus novatrices que nous sommes en mesure d'apporter aux défis et enjeux auxquels font face les systèmes éducatifs, sont celles qui découlent en premier lieu des efforts créatifs et innovants des acteurs éducatifs», souligne le président du conseil. La stratégie nationale pour l'innovation viendra donc épauler et garantir l'aspect qualitatif de la Vision stratégique 2015-2030 dont l'un des leviers déterminants consiste dans l'encouragement de l'innovation en matière éducative.
Le rôle du conseil
«Notre conseil est parfaitement conscient de l'importance de l'innovation dans la dynamisation et l'accompagnement des mutations pédagogiques et éducatives qui s'imposent à l'ensemble des acteurs engagés dans la transformation de l'école marocaine», note le président du conseil. Résultats de cette prise de conscience ? Le CSEFRS est encore plus attentif au rôle essentiel que devrait jouer l'encouragement des initiatives et des pratiques innovantes en matière d'éducation, de formation et de recherche ainsi que leur généralisation auprès des acteurs éducatifs et apprenants, mais aussi de la nécessité d'encourager la culture de l'innovation chez l'acteur éducatif, «Ceci a un impact direct sur la qualité des apprentissages et sur la solidité des acquis chez l'apprenant», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.