Un élan haussier royal!    Lydec se rattrape au second semestre 2018    La C.I.J. juge recevable la demande de l'Iran    Botola Maroc Télécom : Sous un accent des nouveaux coachs    Ahmed Boukous et les traducteurs Hamid Guessous et Azzeddine Chentouf primés    Hossain Bouzineb, premier Marocain à intégrer l'Académie royale espagnole    Etude du CMC : Le secteur agricole doit gagner en compétitivité    Amzazi : Le digital, indispensable à l'employabilité des jeunes    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    Vidéo-MSC2019 : La formule de Lavrov qui a fait mouche    Bruxelles: Des marocains partagent avec des étudiants leurs expériences inspirantes    Amzazi: Le digital, un levier indispensable pour l'employabilité des jeunes    Cinq morts dans une fusillade près de Chicago    Vidéo-Live : Le Président égyptien présente les défis sécuritaires de l'Afrique au MSC2019    Vidéo-Live : Angela Merkel parle des vraies sources d'insécurité en Algérie et en Afrique    El Othmani : Le Maroc attache un intérêt particulier à la coopération avec le FMI et la BM    Sahara marocain : La loi budgétaire américaine très favorable à la position du Maroc    Les mises à jour de sécurité prendront fin dans un an    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    Divers sportifs    Une journée au complet et du spectacle en vue    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    Bouillon de culture    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Divers    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    Nador : Arrestation d'une bande de présumés passeurs    Le Forum international de l'étudiant à Safi    La nouvelle vie du Grand théâtre Cervantès    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Vidéo – Munich : La sécurité mondiale en question    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Othmani : Le Maroc mobilisé pour la sécurité routière en Afrique
Publié dans Les ECO le 13 - 11 - 2018


r
Le Maroc est mobilisé, en vue de coopérer avec ses partenaires africains, pour relever le défi de la sécurité routière à l'échelle du continent, tout en partageant son expertise et en tirant profit des autres expériences afin de lutter contre les accidents de la route qui revêtent "un aspect horrible et effrayant", a affirmé, mardi à Marrakech, le chef de gouvernement, Saâdeddine El Othmani.
S'exprimant à l'ouverture du 1er Forum africain de la sécurité routière, organisé sous le patronage du roi Mohammed VI, El Othmani a indiqué que le Royaume a réalisé un relatif progrès au cours des dernières années dans le domaine de la sécurité routière et aspire à davantage de résultats en vue d'assurer la sûreté et la sécurité de la mobilité des citoyennes et citoyens.
Après avoir relevé la dimension humaine de la sécurité routière, eu égard aux coûts humain et social des accidents de la route, outre les souffrances vécues par les victimes, le chef de gouvernement a souligné que le Maroc est disposé à partager son expérience en la matière, expliquant que le Royaume considère la sécurité routière comme un moyen essentiel pour réaliser le développement durable qui demeure un véritable défi pour l'Afrique.
Outre le développement économique et social et les différents chantiers auxquels aspirent le continent africain et sa population, la question du renforcement de la sécurité des citoyens sur les routes doit rester une priorité absolue et un souci permanent pour l'ensemble des acteurs gouvernementaux, des professionnels et de la société civile, a-t-il dit.
El Othmani a noté que les statistiques font ressortir que la population du continent africain souffre en matière de sécurité routière, comme l'atteste le taux élevé du nombre de morts avec environ 26,6 décès pour 100.000 habitants, contre 6 morts pour 100.000 personnes en Europe, soulignant que l'Afrique est appelée à protéger ses citoyens face à l'hécatombe des accidents de la route qui engendrent "des résultats dévastateurs".
Initié par le ministère de l'Equipement, du transport, de la logistique et de l'eau, le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) et le Programme de politiques de transport en Afrique (SSATP), sous le thème : "Sécurité routière en Afrique, facteur de développement durable", ce forum continental de trois jours se veut une plateforme d'échange des expertises et des bonnes pratiques dans ce domaine.
Cette rencontre, à laquelle prennent part un parterre de ministres, de hauts responsables, de représentants d'institutions continentales et internationales, d'organismes gouvernementaux et de la société civile, outre des experts et des acteurs concernés, venus de 70 pays, dont 45 du continent africain, vise à capitaliser sur les acquis des uns et des autres en la matière pour que les similitudes socio-économiques et culturelles, entre pays africains, soient des atouts et des facteurs clés de succès, à créer un cadre africain de réflexion sur la sécurité routière, à promouvoir la prise en charge de la sécurité routière en Afrique pour atteindre les objectifs de la décennie d'action 2011-2020 et à réunir les institutions et les organismes gouvernementaux, les experts, les acteurs économiques, les entreprises publiques et privées, et les ONG du continent africain œuvrant pour la sécurité routière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.