En vertu d'une convention entre la FNM et Renault : Un véhicule Renault Master pour transporter les toiles en toute sécurité    Projet de loi de Finances 2019 : Les amendements des conseillers bien accueillis    Lutte contre la spoliation immobilière : Aujjar s'attaque à la mafia du foncier    Le road show de la CCG au profit des banquiers fait escale à Laâyoune    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste composée de trois «Daechiens» à Kénitra    Real Madrid.. 63 millions de livres sterling sur la table pour Hazard    Accord agricole : Les eurodéputés disent oui    Les droits sociaux et juridiques de l'artiste à l'ordre du jour    Fès-Meknès. Dardouri communique autour de l'INDH    Espagne : Pedro Sanchez annonce une hausse de 22% du SMIC    Malgré l'adoption formel, le combat se poursuit    PLF 2019 en phase finale chez les conseillers    L'Africa Gaming Fest, c'est ce weekend à Casablanca    Le groupe Attijariwafa bank remporte deux prix à Londres    La Cour des comptes pointe l'inefficacité de la hausse budgétaire de l'éducation    Attentats de Strasbourg : Qu'est-ce qu'un fiché S ?    Où en sont les pourparlers de paix inter-yéménites?    «L'autisme est un prétexte pour parler de nos différences»    Le gel des biens de Hosni Moubarak maintenu par l'UE    L'ES Tunis souhaite rencontrer River Plate au Carré d'AS    Ligue des Champions : Messi, Salah, Kane et Hakimi disputeront les huitièmes    Skoda Scala: Coup de jeune    Apple. Voici les meilleures applications de 2018    Un couple marocain meurt dans l'incendie d'un bâtiment en Italie    Royal Air Maroc réceptionne à Seattle un nouveau Boeing 787-9 Dreamliner    Championnat arabe des Clubs: le Raja rallie les 1/4 de finale, après sa victoire face à Al-Ismaïly d'Egypte    Réfugiés. Le Maroc réactive les régularisations    E-Commerce : Le Maroc cinquième en Afrique    Effet de dissuasion    Noël endeuillé pour Strasbourg    Le transfert des compétences toujours en stand-by    Entreprises : De nouveaux textes législatifs approuvés par la Chambre des représentants    Le taux de mortalité infantile a baissé à 2,9% en 2018 au Maroc    La Cour béninoise de répression des infractions économiques et du terrorisme menacerait-elle l'Etat de droit ?    Madrid menace d'assumer le maintien de l'ordre en Catalogne    Carlos Ghosn, l'empereur déchu de l'automobile    L'Iran déterminé à poursuivre ses essais de missiles    Le secret de la longévité des tortues géantes des Galapagos    Rencontres de concertation au sujet des colonies de vacances    Lancement à Kénitra d'un modèle de classes d'enseignement préscolaire    Marcelo Gallardo Stratège et idole de River Plate    Valverde : Nous voulons aider Dembélé    Ronaldo : J'aimerais que Messi vienne en Italie    Abdelali Hamieddine de nouveau rattrapé par l'affaire Aït Ljid    Insolite : Bague perdue    L'OCP Policy Center devient le "Policy Center For The New South"    Azoulay appelle les Souiris à s'enquérir des intérêts de leur cité    Décès à Marrakech de l'icône de la chanson populaire marocaine Hamid Zahir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Othmani : GMT+1, les protestations spontanées des élèves contre sont «compréhensibles»
Publié dans Les ECO le 16 - 11 - 2018

Les protestations «spontanées» des élèves, récemment au sujet de l'heure légale sont «compréhensibles», a indiqué, vendredi à Rabat, le chef du gouvernement, Saâd Dine El Othmani, soulignant que les choses ont repris leur cours normal grâce aux efforts de tous les cadres d'éducation, les associations des parents et tuteurs des élèves, les enseignants et les élèves.
«Malgré quelques égarements partiels et marginaux, la question exige la vigilance de tous en vue de hisser notre vision et notre discours pour qu'il soit pacifique et patriotique», a affirmé El Othmani, qui intervenait au début des travaux du Conseil de gouvernement, notant qu'il s'agit d'une responsabilité éducative de tous : famille, société, école, médias, ainsi que les autorités gouvernementales qui assume une part de responsabilité. L'amélioration de notre vécu et de notre avenir est tributaire de la coopération collective, de manière à contribuer à hisser le niveau du traitement entre les Marocains avec patriotisme, et du comportement positif, bénéfique et moral entre les citoyens, a-t-il ajouté, notant qu'«en dépit de plusieurs réalisations, des défis et des problèmes sont encore à résoudre et nous disposons de toute la volonté pour y faire face et trouver les solutions de la manière appropriée».
El Ohtmani a estimé que «les Marocains se distinguent par leur génie et leur intelligence, comme en témoignent les prix internationaux remportés par nos jeunes, nos institutions et nos entreprises durant cette courte période, ce qui constitue une fierté pour tous les Marocains et que nous félicitons tous».
Il a dans ce sens mis en avant «la nécessité d'ouvrir un dialogue national avec l'adhésion de la société civile, le corps des enseignants, les intellectuels et les médias, autour de la démarche à même de résoudre certains dysfonctionnements».
Par ailleurs, le chef du gouvernement a appelé les partis politiques à s'acquitter de leur responsabilité d'encadrement et de communication avec les citoyens et d'être à l'écoute de leurs préoccupations d'une manière positive, relevant que ceci revendique des partis agissants, indépendants et capables d'agir et de convaincre les citoyens de s'impliquer dans la politique. D'autre part, El Othmani a évoqué la célébration ces jours-ci de la glorieuse fête de l'indépendance, affirmant que cet événement constitue une étape importante pour le pays qui a marqué l'émergence d'un Maroc nouveau. Le royaume, a-t-il poursuivi, a accompli nombre de réalisations, sur les plans officiel et populaire, sous la conduite du roi Mohammed VI, revenant par la même sur l'inauguration par le souverain et le président français, Emmanuel Macron, du Train à grande vitesse, un «exploit» marocain qui vient s'ajouter à plusieurs réalisations de la même envergure.
Il s'est arrêté également sur plusieurs chantiers qui nécessitent la conjugaison des efforts, notant que les difficultés et les défis ne doivent pas éclipser les actions accomplies pour le bien de la Nation, dont des réalisations qui sont connues de tous, outre des chantiers qui doivent être entamés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.