Distribution automobile : Comicom rafle la carte Mahindra    Le secteur bancaire confirme sa résilience en 2018    Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients    Alerte Météo : Il va pleuvoir dans plusieurs villes au Maroc    Lekjâa convoque la famille du football marocain à Skhirat    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    Faits divers    Football    Loi-cadre sur l'enseignement    La Jordanie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Artisanat à Fès. 42 MDH pour le développement des compétences    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    Israël démolit des maisons palestiniennes près de Jérusalem    Proscrire la violence!    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Festival des huîtres de Qualidia    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    Accord de pêche. La flotte espagnole est de retour    Dakhla devient une référence nationale    Les prix des produits alimentaires en légère hausse, tirés par les légumes    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    Corée du Nord. Un taux de participation aux votes de 99.98%    Tanger. 20 blessés à cause de l'écroulement d'un manège    La traite humaine nargue la loi 27-14    Mobilisation exceptionnelle pour lutter contre un vaste incendie au Portugal    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    Les atouts touristiques de la région de Dakhla-Oued Eddahab mis en avant à Prague    Bounedjah Le réveil magique de la machine à buts des Fennecs    Les tops et les flops de l'édition égyptienne    Une approche qui n'est pas du goût de tous    C'est parti pour la 6ème édition du Festival Al Haouz    Show haut en couleur de Hamid Bouchnak et Hatim Ammor au Festival international du raï    Débat à Essaouira sur le rôle des jeunes dans la préservation du patrimoine gnaoui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Opérations de change. L'Agence du digital finalise sa plateforme
Publié dans Les ECO le 29 - 05 - 2019

La plateforme pour les opérations de change au profit des startups présentes au Maroc est très attendue par l'écosystème digital. Zoom sur les derniers développements de ce projet.
«La plateforme est en phase de test. Elle nous a été présentée la semaine dernière lors d'une réunion avec l'Agence du développement du digital», affirme Mehdi Alaoui, président de la commission «Economie numérique» à la CGEM. Au sein de l'écosystème digital, des voix se sont élevées pour réclamer l'accélération de cette étape. Annoncée en janvier dernier, cette plateforme concrétise la décision permettant aux entreprises technologiques de réaliser des transfert de fonds vers l'étranger dans leur cadre de leurs activités. «Aujourd'hui, les choses avancent, nous pouvons que se réjouir de cet élan de mobilisation», ajoute Mehdi Alaoui, qui occupe également le poste de vice-président de l'APEBI en charge du dossier des startups.
Les conditions de l'Office de change
La version 2019 de l'instruction générale des opérations de change pour l'année avait permis la revalorisation de la dotation du commerce électronique. Cette autorisation fait passer le plafond de 60.000 à 500.000 DH. L'Office des changes (OC) donne désormais la «possibilité aux jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies de régler les importations de services liés à leurs activités par cartes de paiement internationales au titre du commerce électronique à hauteur de 500.000 DH par année civile». Cette mesure est effective depuis le 14 janvier 2019. Sauf que faute de plateforme digitale prévue dans ce dispositif, les entreprises ne pouvaient pas bénéficier de ce rallongement de la dotation. «Nous demeurons dans les délais annoncés par l'ADD. Nous sommes dans la phase où les entreprises du secteur et les acteurs de l'écosystème sont appelés à donner leur avis sur cette plateforme, avant son lancement officiel. Pour l'heure, aucune date n'est annoncée pour son lancement », précise Mehdi Alaoui.
Rappelons que les acteurs du secteur du digital ne manquaient aucune occasion pour soulever cette obstacle réglementaire à leurs activités. À partir du début de cette année, l'administration a décidé de franchir un palier. La première condition posée par l'Office des changes aux jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies, c'est d'être «répertoriées par l'Agence de développement du digital». D'ailleurs la délivrance par la banque des cartes de paiement internationales au titre du commerce électronique intervient que sur présentation de «tout document émanant de l'ADD justifiant l'identification desdites entreprises auprès de cette Agence, pour les jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies». La deuxième condition est que les opérations de commerce électronique soient «en lien direct avec leurs activités ». Troisième condition, ce paiement en ligne à l'international doit porter «sur les services informatiques, de télécommunication et d'information». L'instruction de l'Office des changes permet aux opérateurs d'effectuer les achats et les transactions avec «une carte de paiement internationale adossée à un compte en dirhams ouvert auprès d'une banque marocaine». La création de la dotation E-commerce date de huit ans. En décembre 2010, l'Office avait assoupli les mesures de paiement en ligne à l'international. Précisions que du côté des particuliers, la dotation commerce électronique pour les personnes résidentes au Maroc demeure inchangée. Elle est de 10.000 DH par bénéficiaire et par année civile pour les personnes physiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.