France: le gouvernement Castex détaille sa feuille de route    Coronavirus : 165 nouveaux cas et 379 guérisons en 24h    Le petit fils d'Elvis Presley se suicide    Vols spéciaux : Des tarifs fixes pour la RAM    Report des cérémonies prévues à l'occasion de la fête du Trône    Pour un soutien gouvernemental juste et équitable à la presse    Maroc: le taux de réussite au Bac 2020 est de...    Un juriste japonais tire à boulets rouges sur le polisario    Casablanca à 2M ou l'homicide d'une cité    Rassemblement des artistes autour de «L'art pour l'espoir»    M2M décroche un marché à Casablanca    Nasser Bourita revient sur les accusations d'Amnesty International    Quelques réflexions pour une rentrée réussie    Comment booster son système immunitaire    Les plages: ces bombes à retardement?    Vacances. Le soleil c'est bon mais ça peut être dangereux    Mali: Un imam rigoriste fait trembler le pouvoir    Message du roi Mohammed VI au sultan de Brunei Darussalam    Serie A: l'Atalanta n'en finit plus de régaler    PAM-PJD. Un débat qui risque de mal finir    Aïd Al-Adha: voici le prix du mouton cette année (VIDEOS)    Tourisme : 16 milliards de DH pour relancer le secteur    Aïd Al-Adha : Les préparatifs dans le respect des exigences sanitaires    Urbanisme. La destruction du patrimoine se poursuit    La deuxième Chambre est dominée par l'opposition : Le PLFR à l'épreuve du feu des conseillers    Coronavirus : les autocars bientôt autorisés à transporter jusqu'à 75% de leur capacité    Coronavirus : Chakib Alj appelle les entreprises à plus de vigilance [Courrier]    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 84 nouveaux cas, 16.181 au total    Chelsea. Une victoire signée Giroud    Covid-19: ce qu'il faut retenir de la réunion Laftit/CGEM    Espagne: Arrestation de deux présumés terroristes algériens    Explications    Netflix dévoile les coulisses du tournage de "The Old Guard" à Marrakech    Nouveau programme de diffusion de longs métrages marocains sur le site web du CCM    La famille Travolta en deuil    Retour sur six années de procédure    Les canoë-kayaks reprennent de plus belle au Bouregreg    Stage de l'EN de futsal au Complexe Mohammed VI de football    Tenue de 362 procès à distance en moins d'une semaine    Le Maroc reconduit à la vice-présidence du comité exécutif du Centre Nord-Sud    La Turquie et le monde arabe    Driss Lachguar : Il est grand temps de mettre fin aux agissements électoralistes afin de doter les consultations électorales de la crédibilité nécessaire    Sous conditions : Rentrer au Maroc ou en sortir, c'est possible    France post-Covid-19: Macron décline les priorités de son plan de relance    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    L'émergence du cinéma digital    Foot. Le Real se rapproche du titre    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sidi L'Ghazi. Ouverture de la pêche au poulpe
Publié dans Les ECO le 11 - 06 - 2019

Les plafonds de captures de poulpe attribuées dans 17 circonscriptions maritimes situées au nord de Sidi L'Ghazi sont fixés à 1.655 tonnes durant la période allant du 16 au 30 juin.
La reprise de la pêche au poulpe, au titre de la saison estivale, vient d'être lancée par le Département de la pêche au nord de Sidi L'Ghazi (nord de Boujdour) en attendant le démarrage de l'activité dans les zones situées au sud. Selon la décision ministérielle n°6/19 du 4 juin courant fixant les conditions de reprise de la pêche au poulpe, l'activité sera lancée le 16 de ce mois dans les circonscriptions maritimes situées au nord de Sidi L'Ghazi. Les plafonds de captures de poulpes attribuées dans la zone précitée sont fixés à 1.655 tonnes en faveur de 17 circonscriptions maritimes durant la période allant du 16 au 30 juin. Respectivement, c'est la zone de Tan-Tan qui dispose du quota le plus élevé à hauteur de 200 tonnes. Quant aux circonscriptions de Safiet d'Agadir, elles détiennent 180 tonnes pour chacune alors qu'Essaouira dispose de 150 tonnes, Al Hoceïma (110 T), Tarfaya et Lâayoune (100 T pour chacune).
S'agissant de Larache, M'Diq, Tanger, El Jadida, Kénitra, Casablanca, Sidi Ifni et Tanger, le plafond varie entre 90 à 50 tonnes en fonction de chaque zone. Pour le reste, notamment Jebha, le plafond a été fixé à 30 tonnes alors que pour Mohammédia, elle est de 5 tonnes. Cependant, le chalutage est interdit en permanence à l'intérieur de deux polygones (A et B) délimités par les coordonnées mentionnées dans la décision ministérielle publiée le 4 juin 2019. Selon l'article 3 de ladite décision, c'est la commission locale regroupant les délégations de pêche maritime, l'Office national des pêches (ONP) et les entités professionnelles qui répartira le plafond de captures de poulpes entre les segments côtier et artisanal dans les sites et ports de pêche relevant de chaque circonscription maritime selon la clé établie sur la base des données d'exploitation, d'efforts de pêche et aussi par marée et type d'unité (chalutier et barque). À l'instar de la décision ayant fixé les conditions de la reprise de l'activité de la pêche au poulpe pour la saison d'hiver 2019, les dispositions générales de la décision relative à la période estivale a interdit l'utilisation du chalut de fond à grande ouverture verticale «GOV» dont la taille des éléments constitutifs du bourrelet, en l'occurrence les rondelles de caoutchouc, qui dépassent 160 mm. Il va sans dire que l'introduction de tous nouveaux gréements, modifications ou amélioration aux chaluts classiques ne peut se faire selon la décision qu'après avis et accords préalables de l'administration, notamment le département de la Pêche à travers ses directions et délégations.
De plus, l'utilisation des caisses en bois par les chalutiers côtiers est interdite selon l'article 6 de la même décision alors que pour le segment artisanal, l'utilisation de casiers et nasses appâtés ou tout autre matériel non biodégradable portant préjudice à l'environnement marin est interdit. Par ailleurs, l'administration procédera à la suspension immédiate de l'activité de la pêche au poulpe ou à l'amendement des dispositions de cette décision dans le cas d'apparition de juvéniles dans les captures ou d'autres indicateurs biologiques montrant l'exposition du stock au risque.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.