Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Hariri : «Le gouvernement a entamé ses réformes grâce aux manifestants»    Brexit: Guérilla attendue au Parlement britannique sur l'accord    Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres    SOS Méditerranée cherche de nouveau un port sûr pour 104 migrants    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Technopole Foum El Oued : Une cité du savoir et de l'innovation au service des jeunes    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Les fantaisies d'un président!    Journées musicales de Carthage. Un festival courageux !    Azrou promeut la culture coréenne    Conformité fiscale/Personnes physiques : un cadre légal spécifique est en vue    Le Maroc rejoint le Réseau des Autorités de prévention de la corruption    PLF 2020: Les chiffres à retenir    Label'Vie. "Une valeur de croissance au profil résilient"    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Akhannouch appelle à favoriser l'emploi des jeunes    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Une belle leçon des joueurs botolistes    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Solid'Action : Faisons des enfants des douars nos enfants !    Rabat : Arrestation d'un malade mental pour agression contre un muezzin    Au-delà d'une LDF    Attijariwafa bank décroche le titre «Top Performer RSE» de l'année    Production alimentaire : Le Maroc a atteint «un bon niveau» de couverture de ses besoins    Accès à l'information. Le parquet général secoue les tribunaux    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Météo: le temps qu'il fera ce lundi    Les enseignants cadres des AREF se remettent en grève    Calcio : La Juventus et Ronaldo enchaînent    Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de Tbourida    Belle distinction de Yasser Daho    L'ONMT veut développer le tourisme golfique au Maroc    La politique pénale du Maroc jaugée à l'aune des droits de l'Homme    Coppola travaille sur "Megalopolis", son projet de film le plus ambitieux    Participation marocaine au Festival des musiques "Oslo World"    Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    CAN 2020 : Les joueurs locaux corrigent l'Algérie    Quand Donald Trump s'en prend à Bruce Springsteen et Beyoncé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Iresen et l'UM6P lancent deux masters
Publié dans Les ECO le 01 - 08 - 2019

Ces formations respectivement dédiées à l'ingénierie des bâtiments verts et l'efficacité énergétique et à l'ingénierie électrique dans les énergies renouvelables et les réseaux intelligents démarreront en septembre prochain.
L'Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen) représenté par le Green Energy Park (GEP) et l'Université Mohammed VI polytechnique de Ben Guerir (UM6P) représentée par son GreenTech Institute s'attaquent ensemble à la formation de haut niveau dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. Dans le but de fournir le marché marocain en ingénieurs spécialisés dans ces deux domaines qui sont les épines dorsales de la stratégie énergétique du royaume, ces deux partenaires ont en effet décidé de lancer deux masters qui démarreront simultanément à la rentrée prochaine en septembre.
Faire face à la demande croissante en compétences
Le premier master dénommé Green Bee (Green Building Engineering and Energy Efficiency - Ingénierie en bâtiments verts et efficacité énergétique) est destiné à former des ingénieurs spécialisés dans les bâtiments verts et l'efficacité énergétique avec une possibilité de double diplomation pour les étudiants. Mené par trois partenaires que sont le GEP, l'Iresen et l'Ecole nationale française des travaux publics de l'Etat (ENTPE), le Master Green Bee sera abrité par le SAP+D de l'UM6P qui est un centre d'innovation en architecture, planification et design. L'autre master qui démarrera également en septembre prochain est baptisé Resma. Il est lui dédié à la formation d'ingénieurs spécialisés dans le domaine électrique orienté vers les énergies renouvelables et les réseaux intelligents avec également la possibilité d'une double diplomation. Initié par le GEP, l'Iresen et l'Ecole Polytechnique (France), le Master Resma sera abrité par l'Innovation Lab for Operations de l'UM6P spécialisé dans la digitalisation industrielle. Il est à noter que ces masters sont basés sur l'excellence pédagogique à travers des partenariats stratégiques avec de grandes écoles françaises. D'autre part, tout au long de leur cursus, les étudiants mettront en oeuvre des travaux pratiques dans le domaine des technologies vertes grâce à l'accès aux laboratoires du Green Energy Park et du Green & Smart Building Park. Il est à signaler que ces deux masters se dérouleront sur une durée de formation alternée de 18 mois. Ils ciblent les lauréats d'écoles d'architecture et d'ingénieurs désirant acquérir une spécialisation dans ces domaines promis à un bel avenir au Maroc, en Afrique et dans le monde.
Accompagner la dynamique de développement du secteur
En effet, l'efficacité énergétique, les bâtiments verts, la modernisation des réseaux électriques existants, le déploiement des énergies renouvelables, l'optimisation de la production décentralisée ainsi que la sécurité d'approvisionnement énergétique et la limitation du réchauffement climatique sont devenus des enjeux majeurs au Maroc et surtout en Afrique. C'est pour répondre à la demande en compétences des investisseurs dans ces secteurs qui devient de plus en plus forte que l'Iresen et ses partenaires ont décidé de lancer ces masters. Des formations qui seront menées en parallèle avec d'autres déjà en cours. C'est le cas du master recherche en Ingénierie des systèmes solaires thermodynamiques (I2ST) initié depuis l'année dernière par l'Iresen en partenariat avec l'Université Cadi Ayyad de Marrakech, le Green Energy Park, CIEMAT, GIZ et l'Ecole Mohammédia des ingénieurs. Ce master est notamment destiné à former des compétences dans l'ingénierie des systèmes solaires thermiques. C'est également le cas du programme certifiant dans le domaine de l'ingénierie et de l'entrepreneuriat. Conjointement élaboré par l'UM6P, HEC, le GEP et l'Ecole Polytechnique X de Paris, ce programme a connu le lancement officiel de sa première promotion en mars dernier. Il vise, entre autres, à inculquer aux inscrits qui aspirent à devenir de vrais entrepreneurs dans les énergies renouvelables, adopter les bonnes pratiques en matière d'innovation et d'entrepreneuriat, savoir les appliquer au développement d'un nouveau projet dans ce secteur de pointe, maîtriser les aspects contractuels et l'analyse de risque d'un développement de projet énergétique et plus largement les enjeux du management de projet d'infrastructure.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.