Légère baisse de la production de billets de banque    De bonnes sources    BAM booste son résultat net    En Algérie, les dinars disparaissent    Covid-19 : Nouveau record, 19 décès en 24 heures    Luxe : une grande chaine américaine met la clef sous la porte    Hypertension artérielle : Faites de l'exercice !    Des centaines de voyageurs bloqués : Cafouillage à la gare ferroviaire Rabat-ville    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    C1, C3, C1 dames, L1... Top départ d'un mois d'août fou de foot    Le Raja met la pression sur le WAC    Le surf à l'ère du coronavirus    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Aggravation du déficit commercial en 2019    Nouvelle approche pour l'accès aux facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire    Des experts appellent à l'adaptation des moyens à l'intensité de la propagation virale    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    Amitabh Bachchan, légende de Bollywood, est sorti de l'hôpital    Des turbopropulseurs T700 de General Electric pour les 24 Hélicoptères Apaches des FAR    Gare de Rabat – Ville toujours ouverte aux voyageurs    US Round Up du lundi 3 août – Cannabis, Siri, Frelon meurtrier, New-York, Analphabétisme en santé,    Bataille d'Oued Al-Makhazine    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    Bourita: Il y a une convergence de points de vue entre le Maroc et l'Arabie Saoudite    Le Raja retrouve le podium et met la pression sur le WAC    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    Crise du Covid: le chiffre d'affaires de Lydec en a pris un coup    Tous les congés suspendus : Le personnel hospitalier en état d'alerte    SM le Roi appelle à la vigilance, à la solidarité et au respect des mesures sanitaires    BCP et CDM dévoilent la situation des banques à l'ère du Covid-19    Sept corps rejetés par la mer au large de Tarfaya    Irina Shayk ex Shaykholislamova enflamme les réseaux sociaux    Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts    Médecine : de nouveaux critères pour entrer en facultés    Liban: le ministre des Affaires étrangères jette l'éponge    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    Mohamed Benabdelkader: «3000 personnes ont retrouvé la liberté, grâce au recours au procès à distance»    Botola : le Wydad en tête du classement général    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    Covid-19: Kyrgios annonce son forfait pour l'US Open    Douzi lance son clip pour Afriquia    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    Une nouvelle Consule générale de France nommée à Fès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Iresen et l'UM6P lancent deux masters
Publié dans Les ECO le 01 - 08 - 2019

Ces formations respectivement dédiées à l'ingénierie des bâtiments verts et l'efficacité énergétique et à l'ingénierie électrique dans les énergies renouvelables et les réseaux intelligents démarreront en septembre prochain.
L'Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen) représenté par le Green Energy Park (GEP) et l'Université Mohammed VI polytechnique de Ben Guerir (UM6P) représentée par son GreenTech Institute s'attaquent ensemble à la formation de haut niveau dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. Dans le but de fournir le marché marocain en ingénieurs spécialisés dans ces deux domaines qui sont les épines dorsales de la stratégie énergétique du royaume, ces deux partenaires ont en effet décidé de lancer deux masters qui démarreront simultanément à la rentrée prochaine en septembre.
Faire face à la demande croissante en compétences
Le premier master dénommé Green Bee (Green Building Engineering and Energy Efficiency - Ingénierie en bâtiments verts et efficacité énergétique) est destiné à former des ingénieurs spécialisés dans les bâtiments verts et l'efficacité énergétique avec une possibilité de double diplomation pour les étudiants. Mené par trois partenaires que sont le GEP, l'Iresen et l'Ecole nationale française des travaux publics de l'Etat (ENTPE), le Master Green Bee sera abrité par le SAP+D de l'UM6P qui est un centre d'innovation en architecture, planification et design. L'autre master qui démarrera également en septembre prochain est baptisé Resma. Il est lui dédié à la formation d'ingénieurs spécialisés dans le domaine électrique orienté vers les énergies renouvelables et les réseaux intelligents avec également la possibilité d'une double diplomation. Initié par le GEP, l'Iresen et l'Ecole Polytechnique (France), le Master Resma sera abrité par l'Innovation Lab for Operations de l'UM6P spécialisé dans la digitalisation industrielle. Il est à noter que ces masters sont basés sur l'excellence pédagogique à travers des partenariats stratégiques avec de grandes écoles françaises. D'autre part, tout au long de leur cursus, les étudiants mettront en oeuvre des travaux pratiques dans le domaine des technologies vertes grâce à l'accès aux laboratoires du Green Energy Park et du Green & Smart Building Park. Il est à signaler que ces deux masters se dérouleront sur une durée de formation alternée de 18 mois. Ils ciblent les lauréats d'écoles d'architecture et d'ingénieurs désirant acquérir une spécialisation dans ces domaines promis à un bel avenir au Maroc, en Afrique et dans le monde.
Accompagner la dynamique de développement du secteur
En effet, l'efficacité énergétique, les bâtiments verts, la modernisation des réseaux électriques existants, le déploiement des énergies renouvelables, l'optimisation de la production décentralisée ainsi que la sécurité d'approvisionnement énergétique et la limitation du réchauffement climatique sont devenus des enjeux majeurs au Maroc et surtout en Afrique. C'est pour répondre à la demande en compétences des investisseurs dans ces secteurs qui devient de plus en plus forte que l'Iresen et ses partenaires ont décidé de lancer ces masters. Des formations qui seront menées en parallèle avec d'autres déjà en cours. C'est le cas du master recherche en Ingénierie des systèmes solaires thermodynamiques (I2ST) initié depuis l'année dernière par l'Iresen en partenariat avec l'Université Cadi Ayyad de Marrakech, le Green Energy Park, CIEMAT, GIZ et l'Ecole Mohammédia des ingénieurs. Ce master est notamment destiné à former des compétences dans l'ingénierie des systèmes solaires thermiques. C'est également le cas du programme certifiant dans le domaine de l'ingénierie et de l'entrepreneuriat. Conjointement élaboré par l'UM6P, HEC, le GEP et l'Ecole Polytechnique X de Paris, ce programme a connu le lancement officiel de sa première promotion en mars dernier. Il vise, entre autres, à inculquer aux inscrits qui aspirent à devenir de vrais entrepreneurs dans les énergies renouvelables, adopter les bonnes pratiques en matière d'innovation et d'entrepreneuriat, savoir les appliquer au développement d'un nouveau projet dans ce secteur de pointe, maîtriser les aspects contractuels et l'analyse de risque d'un développement de projet énergétique et plus largement les enjeux du management de projet d'infrastructure.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.