La CMR finalise sa stratégie de transformation digitale 2020-2024    Amnesty: Le modèle économique de Facebook et Google est une « menace » pour les « droits humains »    Mali. Peine de mort prononcée pour l'homme qui a tué un imam    Communiqué du Bureau politique du PPS    Le 19 novembre décrété «Journée du Maroc à Los Angeles»    A Nador, interpellation de deux hommes pour trafic international de drogue et psychotropes de grande ampleur    Météo : De fortes pluies prévues vendredi dans plusieurs régions    L'association Jood lance son camion-douche pour les sans-abris    Le départ de Mustapha Iznasni : des témoignages    Hay Mohammadi: accueil triomphal pour l'équipe du TAS    Affaire ukrainienne: Un ambassadeur dit avoir « suivi les ordres » de Trump    Le roi saoudien appelle l'Iran à renoncer à son « idéologie expansionniste »    Le Maroc s'achète 36 hélicoptères Apache AH-64E américains    Giovanna Barberis «La mise en œuvre effective de la politique intégrée de la protection de l'enfance pourrait être accélérée»    Nouvelle distinction pour Auto Hall    La pénurie des infirmiers pèse sur le système de santé    Nouveau modèle de développement: Le Maroc que nous voulons (Document exclusif)    «La formation un maillon parmi tant d'autres pour structurer la filière musicale»    Financement extérieur : Plus de 4 MMDH mobilisés en 2018    Badr Hari organise le mariage secret de Ronaldo à Marrakech    48es Assises de l'Union internationale de la presse francophone : Latifa Akharbach anime une table ronde    Accidents de la circulation : 9 morts et 1.711 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    Immobilier. Toujours pas de corrélation entre transactions et prix    Al Boraq: 2,5 millions de voyageurs en une année    Edito : Modèle    PLF 2020, M. Benchaaboun nu parmi les loups…    Billetterie en ligne : Le Raja et guichet.ma, champions de la transformation numérique du sport    Distinction : SMAA sacré «Meilleur importateur» d'Opel    Difficulté d'accès au financement : le constat choquant du HCP    Londres, une capitale qui se déguste!    MEDays: Le monde face à la subversion et aux incertitudes    Si l'école ne parle pas la langue de ses élèves…    Le Maroc a choisi la voie du libéralisme et de l'ouverture    Les prix des actifs immobiliers repartent à la hausse    Los Angeles se met à l'heure marocaine    La bonne opération du Onze national à Bujumbura    L'EN des locaux déroule face à la Guinée    La SGM et l'Université Mohammed V scellent un partenariat    Les joueurs de basketball au Maroc s'organisent    Driss Lachguar : Il est nécessaire de doter les femmes des compétences scientifiques et d'encadrement    Habib El Malki et Fatiha Saddas élus au Conseil de l'Alliance progressiste    Les nouveautés en matière de géologie du quaternaire en débat à Kénitra    La richesse du patrimoine culturel africain célébrée à Mohammédia    Nouvelle édition du Festival international des écoles de cinéma de Tétouan    S'toon Zoo, les pros de l'impro sont de retour !    Coupe du Trône: Le TAS de Casablanca entre dans l'histoire    Rajae Lahlou: La quête de soi    Les fonds envoyés à l'étranger par les résidents de l'UE en hausse à 35,6 milliards d'euros en 2018    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Casablanca s'apprête à vivre "un weekend tranquille"
Publié dans Les ECO le 12 - 09 - 2019

Les Théâtrales de Casablanca font leur rentrée avec «Un weekend tranquille», la toute dernière création du comédien et metteur en scène Alil Vardar. Rendez-vous, le jeudi 26 septembre, au Mégarama.
Un air de Paris souffle sur Casablanca. La 9e édition des Théâtrales fait sa rentrée avec «Un weekend tranquille» d'Alil Vardar. Considérée par Le Figaro comme la dernière usine à blagues de Vardar, cette comédie réunit des artistes de talents: Alexandra Vandernoot, Melissa Izquierdo et Jerôme Lenôtre. Le comédien et metteur en scène propose une comédie brillante et bien ficelée, comme à l'accoutumée. Déjantée et ultra-rythmée, «Un weekend tranquille» renverse l'archétype du quadragénaire qui prend une jeune comme maîtresse: Jules (Alil Vardar), 45 ans, est marié à Caroline (Melissa Izqueirdo), 26 ans. Ils vivent un bel amour. Mais Jules est insatisfait, il ne comprend pas cette génération qui passe le plus clair de son temps le nez collé à son téléphone mobile… Il prend ainsi une maîtresse, Geneviève (Alexandra Vandernoot) qui a 57 ans! Jules est très attaché à cette dernière. Il s'arrange pour passer tout un week-end avec sa maîtresse, mais sa femme revient plus tôt que prévu et le surprend avec Geneviève. Jules va devoir faire jouer tous ses talents d'orateur pour trouver une explication rationnelle, et surtout va devoir compter sur son ouvrier portugais pour le couvrir. Bloqué entre sa femme et sa maîtresse, Jules va vivre un week-end explosif.
«La mise en scène est efficace avec aucun répit. Les rebondissements s'enchaînent à un rythme effréné, les gags et les fous rires aussi. Sans vulgarité et avec de nombreux jeux de mots bien tournés, la pièce fait évoluer des personnages qui sont tous plongés dans des situations de plus en plus incongrues». Une pièce de théâtre qui promet twists, rebondissements et fous rires ce 26 septembre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.