Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Marché européen. Les tomates du Maroc et de Turquie ont la cote
Publié dans Les ECO le 31 - 08 - 2021

L'Espagne et les Pays-Bas cèdent chaque année des parts sur le marché communautaire européen de la tomate fraîche en faveur du Maroc et la Turquie. Bien que la production espagnole et hollandaise de tomates ait baissé, les producteurs de ces deux pays se tournent de plus en plus, vers des légumes plus rentables et vers la tomate transformée pour éviter la concurrence des pays tiers.
Tout au long des cinq dernières années, l'Espagne et les Pays-Bas cèdent, chaque année, des parts sur le marché communautaire européen de la tomate en faveur du Maroc et la Turquie qui sont des pays tiers.
C'est du moins ce qui ressort des chiffres préparés par Hortoinfo à la base des données du service statistique Euroestacom (Icex-Eurostat) et le Tarif intégré des communautés européennes (TARIC).
En se référant au premier semestre de chaque année, les productions espagnoles et hollandaises de tomate ont respectivement baissé, de 117,92 et 77,56 millions de kilos, soit un recul de plus de 27 et 21%. Par contre, les acheminements à l'export du Maroc et la Turquie, ont enregistré respectivement un accroissement de 35,44 et 25,8 millions de kilos, soit l'équivalent d'une hausse frôlant les 15 et 34%. Bien que ces données ne concernent que les premiers semestres des cinq dernières années (de janvier à juin), soit une partie du calendrier de production et d'exportation, les principaux producteurs de fruits et légumes en Europe, notamment l'Espagne, la France et les Pays-Bas..., se tournent de plus en plus, vers des légumes plus rentables, en plus de la tomate transformée, pour éviter la concurrence des pays de l'UE, mais aussi des pays tiers. À cela s'ajoute, la sortie du marché britannique de l'espace communautaire européen.
La production marocaine améliore son score
Toujours selon les mêmes chiffres, entre le 1er janvier et le 30 juin 2021, l'Espagne a vendu 310,86 millions de kilos de tomates sur le territoire communautaire, contre 428,27 millions de kilos vendus durant la même période de 2017.
De leur côté, les Pays-Bas ont vendu durant cette même période l'équivalent de 290,87 millions de kilos de tomates dans l'UE au cours des six premiers mois de cette année, contre 368,43 millions de kilos en 2017, soit un écart de l'ordre 77,56 millions de kilos en comparaison avec 2021.
Pour sa part, le Maroc a intensifié ses exportations de tomates vers l'UE, avec une augmentation constante au cours des six premiers mois des cinq dernières années. Le volume de tomates marocaines vendues dans l'UE au premier semestre 2021 a augmenté de 15,85% par rapport aux ventes des cinq dernières années, atteignant presque les ventes réalisées par les Pays-Bas.
Au premier semestre 2021, le Maroc a vendu 262,84 millions de kilos de tomates aux Etats membres de l'UE, contre 227,4 millions de kilos en 2017.
Toutefois, bien que la production marocaine ait progressé puisque le marché européen est demandeur, il faut souligner que les quantités qui ne paient pas de taxe sont en stagnation alors que celles qui paient le droit de dédouanement sont en nette évolution.
Pour la Turquie, ses ventes de tomates ont diminué jusqu'en 2019, alors qu'elles ont commencé à rebondir depuis le premier semestre de cette année (2019).
En analysant les cinq dernières années, la Turquie a augmenté ses exportations de tomates vers l'UE de 34,6 %, soit 25,8 millions de kilos de plus, passant de 74, 86 millions de kilos en 2017 à 100,66 millions de kilos au cours des six premiers mois de l'année 2021.
Le marché communautaire importera 664.000 t en 2021
Par ailleurs, la Commission européenne (CE) a publié son habituel rapport sur les perspectives à court terme des marchés agricoles relevant de l'Union européenne.
Ce rapport, dont les prévisions correspondantes à l'été 2021 stipulent que le marché communautaire européen importera l'équivalent de 664.000 tonnes de tomates fraîches en 2021, soit une progression de l'ordre de 7% par rapport à la saison précédente de 2020.
S'agissant de l'export, les pays connus pour leur proximité agricole avec l'UE exporteront une quantité égale à 350.000 tonnes de tomates, en baisse d'environ 21% de ce qui a été expédié l'année dernière.
Dans cette perspective, le rapport révèle que le Maroc, en tant que pays tiers, demeure le premier exportateur, hors continent européen, qui approvisionne le marché communautaire européen en tomates.
En se référant toujours à ce rapport, le Maroc totalise 70% des exportations à l'UE alors que les exportations en provenance de Turquie représentent l'équivalent de 17% durant la période oscillant entre janvier et avril 2021, soit une progression de 36% par rapport à la même période l'année 2020. S'agissant des exportations marocaines, elles se sont stabilisées, d'après le rapport.
5% de baisse durant les cinq dernières années
L'autre fait marquant de ces perspectives à court terme, c'est que les exportations de tomates fraîches de l'UE devraient encore s'inscrire dans un trend baissier au cours de l'année 2021.
À cet égard, la Commission européenne prévoit que la production de tomates fraîches diminue de 2% en 2021, représentant une baisse de 5% par rapport aux cinq dernières années, en raison du recul de 10% de la production en Espagne, qui est le principal producteur de tomates de l'UE. À cela s'ajoute, un recul en France de l'ordre de 2%.
Dans le détail, les exportations de tomates fraîches de l'UE, en baisse depuis 2013, devraient atteindre 350.000 tonnes en 2021, soit un recul de 21% en 2020. Cette forte baisse est due essentiellement au repli des exportations vers le Royaume-Uni à hauteur de 37% en janvier-avril 2021, en comparaison avec la même période de l'année dernière. Pour rappel, le marché britannique demeurait le plus grand débouché commercial d'exportation de l'UE à hauteur de 52%.
Yassine Saber / Les Inspirations ECO


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.