Compteur Coronavirus : les nouveaux cas continuent leur augmentation, 153 contaminations en 24h    Amélioration de l'école publique : le ministère de l'Education lance un formulaire pour recueillir les avis des citoyens    Le Maroc récolte les fruits d'une riche expérience institutionnelle des Rois de la Dynastie Alaouite    RDC : au moins 1.284 cas suspects de variole du singe signalés depuis le début de l'année    La guerre en Ukraine sur fond de crise énergétique internationale, par Yassine Gamal    Températures prévues pour le dimanche 22 mai 2022    Tempête en Allemagne: un mort et près de 60 blessés    Yasmina Sbihi : «Les figures féminines de la sainteté sont des modèles de leadership» [Interview]    Les supporters de l'OCK interdits de déplacement à Casablanca    Bourse de Casablanca : Une nouvelle semaine dans le rouge    Guerre en Ukraine : Joe Biden valide l'envoi de 40 milliards de dollars d'aide à Kiev    Boxe: Khadija El Mardi sacrée à Istanbul vice-championne du monde des poids lourds    Variole du singe : pas de raisons de s'inquiéter selon Tayeb Hamdi    Nostalgie : Hassan Sefrioui, un grand dirigeant sportif de Tanger    LaLiga : Dénouement dans les courses à l'Europe et au maintien    Photos. Le Maroc et la France unis dans un exercice militaire aérien    Le Directeur Général de l'ONEE explore de nouvelles possibilités de financement avec la Suisse    Maroc-Espagne: Plus de 2 600 véhicules ont déjà franchi les frontières    L'Ambassade du Maroc au Sénégal réfute les allégations de l'ambassadeur palestinien à Dakar    Melilla a enregistré une secousse de magnitude 4    INTELAKA : 44 695 crédits accordés depuis le début du programme    Voici la date de l'Aid Al Adha 2022 au Maroc    Première édition de "Safi Investor Day" : la cité portuaire en émergence    Région de Casablanca: les prix des légumes ce samedi    Quand Rico Verhoeven danse sur du Chaâbi (VIDEO)    SM le Roi félicite le club de la renaissance sportive de Berkane suite à sa consécration à la coupe de la CAF-2022    Bono vainqueur du trophé Zamora    Volaille: le prix du kilo atteint 25 dirhams, les Marocains en colère    Le DG de l'ADM Anouar Benazzouz prend la présidence de la fédération routière internationale    Dérives verbales de l'ambassadeur palestinien à Dakar : Hassan Naciri remet les pendules à l'heure    France : grève au Quai d'Orsay le 2 juin contre les réformes qui décapitent le corps diplomatique    Casablanca. Interdite d'accès en classe à cause d'une jupe: du nouveau dans l'affaire    Région de Khémisset: trois enfants meurent noyés    Nabila Mounib peut désormais accéder au parlement    ONU : engagement renouvelé aux objectifs du Pacte de Marrakech sur les migrations    Etude : Vivre à proximité d'un feu de forêt augmente les risques de cancer    PSG où Real Madrid ? Mbappé se prononcera ce week-end    France : voici les 27 ministres du nouveau gouvernement Macron    Justice : réactivation de l'accord de jumelage maroco-belge    Le Maroc fait don d'un laboratoire de langues à l'Académie diplomatique en Mauritanie    Le Maroc appuie l'élargissement de la Convention contre la torture    Voici la météo pour ce samedi 10 mai 2022    Paris : Spectacle solidaire de D'jal le 29 mai au profit de l'association keepSmiling    Décès de l'acteur égyptien Samir Sabry à l'âge de 85 ans    L'icône de Jil Jilala, Hajja Sakina Safadi, n'est plus    Gnaoua Festival Tour dévoile sa programmation    Madrid : Présentation du 26e Festival de Fès des musiques sacrées du monde    Le projet de loi n° 66.19 sur le droit d'auteur adopté à la Chambre des conseillers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Universités marocaines: voici quand le système du Bachelor entrera en vigueur
Publié dans Le Site Info le 07 - 01 - 2020

Le système du Bachelor, dont le Maroc a fait le choix judicieux d'adopter, démarrera effectivement en septembre prochain dans les établissements d'enseignement supérieur marocains, a affirmé ce mardi à Marrakech, le ministre de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saïd Amzazi.
L'adoption de ce nouveau système permettra de s'ouvrir davantage sur les systèmes éducatifs internationaux, notamment ceux des pays anglo-saxons, qui ont démontré leur efficacité étant donné que près de 50 universités américaines sont classées parmi les 100 premières universités au monde (selon le Times Higher Education), a relevé Amzazi à l'ouverture de la conférence maroco-américaine, organisée sous le thème “Réforme pédagogique nationale de l'enseignement supérieur: Préparation de la mise en œuvre du Bachelor”.
Le Bachelor est le diplôme universitaire le plus répandu et le plus adopté au monde, a-t-il souligné, notant que l'adoption de ce système par le Royaume intervient suite aux recommandations des institutions marocaines, qui ont procédé à une évaluation de l'ancien système LMD, et y ont décelé un certain nombre de déficiences.
Tout en rappelant que le système LMD avait contribué à l'augmentation de l'attractivité des universités marocaines puisque le nombre d'étudiants inscrits dans les universités a dépassé les 1,10 millions d'étudiants, le ministre a indiqué que le système Bachelor est à même de faciliter la mobilité des étudiants marocains dans les universités internationales.
Les universités, qui vont s'approprier ce grand projet, sont invitées à produire des contenus qui seront évalués par l'Agence nationale d'évaluation et d'assurance qualité de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique (ANEAQ) pour que les universités puissent lancer la campagne d'inscription dans les filières, a-t-il expliqué, ajoutant que ce système permettra de doter les étudiants de soft skills et de renforcer l'apprentissage des langues étrangères et des NTIC entre autres.
Le ministre a, en outre, fait savoir que les universités adopteront une période de transition dans le cadre de la mise en œuvre de ce nouveau système, ce qui implique que les étudiants de la première année universitaire 2020-2021 seront les seuls concernés par ce système alors que ceux qui sont en deuxième année universitaire poursuivront leurs études selon l'actuel système (LMD).
À cette occasion, Amzazi a présenté les principales réformes dans l'enseignement supérieur au Maroc, notamment l'instauration d'un pont entre l'enseignement secondaire et l'enseignement supérieur et le règlement du problème de la langue véhiculaire entre le secondaire et le supérieur, en restaurant la place des langues étrangères dans l'enseignement des matières scientifiques.
Le secteur de l'enseignement est l'un des piliers du nouveau modèle de développement, vu qu'une formation de qualité est à même d'accompagner les diverses stratégies sectorielles entreprises par le Maroc, a-t-il conclu.
Initiée par le ministère de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique en collaboration avec l'ambassade des Etats-Unis au Maroc et la Commission maroco-américaine pour les échanges éducatifs et culturels, cette rencontre de deux jours vise à favoriser l'échange et le partage autour des moyens susceptibles de préparer la mise en application du système du Bachelor et présenter les mécanismes de coopération liant le Maroc et les Etats-Unis, de nature à contribuer à relever les défis relatifs à ce chantier.
Cette rencontre offre aussi l'opportunité pour explorer les moyens et les perspectives de coopération entre les deux pays dans le domaine de l'enseignement supérieur.
Au programme de ce colloque figurent des sessions traitant des thématiques se rapportant à “la transition vers le système Bachelor : Les opportunités et les défis”, “le système d'enseignement supérieur aux Etats-Unis d'Amérique”, “la langue anglaise comme langue d'enseignement”, “l'élaboration des programmes de formation et système de crédits”, “l'éducation à l'ère du numérique” et “préparation des étudiants au marché de l'emploi”.
Cette rencontre connaît la participation des présidents d'universités publiques et privées, des représentants des ministères de l'éducation nationale et de l'économie et des finances et de la réforme de l'administration et des responsables d'universités et d'établissements d'enseignement supérieur marocains et américains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.