Hyundai Maroc : commercialisation amorcée pour le nouveau Tucson    WAC-MCO: le pactole pour les joueurs oujdis en cas de victoire    Alerte météo: averses orageuses et fortes rafales de vent au Maroc    La CNOPS fait une annonce importante    Couvre-feu ramadanesque: Casablanca comme vous ne l'avez jamais vue (VIDEO)    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    La Bourse de Casablanca débute en hausse    Neymar se dit " plus heureux qu 'avant" à Paris    WAC-MCO en prologue de la 12ème manche de la Botola Pro D1    Abdellatif Hammouchi, l'oeil qui veille sur le Maroc    Sahara Marocain : Une fois de plus, Paris joue l'ambiguïté    Le Conseil des oulémas de Ouarzazate planche sur la désintégration familiale    La vigilance au quotidien, au maroc et à l'étranger    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue omanais    Maroc/Accidents de la route: 12 morts et 2.355 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    OMS : Septième semaine consécutive d'augmentation des contaminations dans le monde    Un ministre australien en Europe pour régler un différend au sujet des vaccins    Khalid Chihab crée un instrument Ade musique combinant l'Oud et l'Outar    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Le Street Art pour embellir la médina d'Oujda    Coupes africaines : Le tirage au sort fixé au 30 avril au Caire    Algérie : dégradation de l'état de santé de 23 détenus, en grève de la faim depuis 9 jours    Les TPE toujours pénalisées par les retards de paiement des factures    Ligue des Champions : Le bus du Real attaqué par des hooligans !    Programme de la 5ème journée de la CAF : Tous les matchs se jouent le 21 avril    Sahara marocain: L'ambassadeur du Maroc à Moscou s'entretient avec le vice-ministre russe des AE    USA: la policière qui a tué un jeune Afro-américain à Minneapolis, arrêtée et inculpée    Assurance maladie obligatoire: 3 conventions-cadres signées devant SM Mohammed VI (reportage)    Edito : Révolutions mesurées    MMA: troisième confrontation entre McGregor et Poirier à Las vegas    Fruit d'un partenariat avec le ministère de l'éducation nationale : 27 centres des classes prépa équipés par OCP    8 personnes interpellées à Laâyoune : Mise en échec d'une tentative de trafic de plus d'une demie-tonne de chira    Union européenne : 5 milliards de dirhams décaissés pour le Maroc    Barid Al Maghrib lance «Barid Suppliers»    Dakhla : Le RNI lance Ramadaniyat Al Ahrar    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    Ligue des champions: Le Real disputera sa 9ème demi-finale sur les 11 dernières    Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    Ramadan : les bus de Casablanca adaptent leurs horaires    Afghanistan : les USA annoncent le retrait des troupes américaines avant le 11 septembre 2021    L'ICESCO lance la 2è édition de ses programmes ramadanesques    Le festival international du rire de Casablanca aura lieu en distanciel du 15 au 18 avril    Maroc : La Fondation TGCC pour l'Art et la Culture lance un nouveau concours destinée aux jeunes artistes    Un artisan innove un instrument de musique combinant l'Oud et l'Outar    L'écrivain musé, comme s'il était l'ultime intrigue de l'Histoire.    Des pèlerins immunisés contre la Covid-19 se rendent à la Mecque au premier jour du ramadan    Nos vœux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un journal brésilien flingue le Polisario
Publié dans Le Site Info le 29 - 01 - 2020

“Le polisario est une escroquerie géopolitique qui manque de fondement historique, de légitimité populaire et de réalité démographique”, a souligné mardi le journal brésilien O Globo.
Cette réalité ne fait que se confirmer récemment avec le retrait par plusieurs pays, notamment en Amérique du Sud, de leur reconnaissance de la pseudo “rasd”, a écrit le quotidien à grand tirage, dans une tribune signée par l'ambassadeur du Maroc au Brésil, Nabil Adghoghi, rappelant notamment les cas de la Bolivie, du Paraguay, de la Jamaïque, du Salvador, du Venezuela et du Suriname.
En Afrique et dans le monde arabe, a ajouté la même source, la grande majorité des pays ne reconnaissent pas le polisario, alors que ce dernier n'a de statut juridique ni dans la Ligue arabe, ni dans le Mouvement des pays non alignés (MNA), encore moins à l'ONU.
“Lorsque le Maroc a soulevé la question du Sahara devant l'ONU dans les années 1960, le polisario n'existait tout simplement pas. Il a été créé, dans le contexte de la guerre froide, par la Libye et l'Algérie, sous forme d'une guérilla avant qu'elle ne se transforme, après sa défaite, en un mouvement séparatiste”, lit-on dans cet article.
Selon la publication, cela montre comment les divergences idéologiques en Afrique du Nord après l'indépendance ont affecté la stabilité de la région et prouve que le polisario n'est rien qu'une fraude géopolitique, car “il n'a aucun fondement historique, aucune légitimité populaire et aucune réalité démographique”.
Evoquant la question de l'autodétermination, le journal a rappelé que le Maroc a toujours défendu ce principe. “C'est le Maroc qui a lancé, en 1961, la Conférence des mouvements de libération des colonies sous domination portugaise et initié le leader Nelson Mandela à la lutte armée, entre 1960 et 1962. C'est le Maroc aussi qui a lancé un gigantesque mouvement de solidarité pour soutenir la lutte de l'Algérie qui a conduit à l'indépendance en 1962”, a fait observer l'auteur de l'article.
Le principe de l'autodétermination ne doit s'appliquer qu'à un peuple dûment défini comme tel, c'est-à-dire un groupe humain qui a en commun des références culturelles, historiques, ethniques et linguistiques, a relevé Adghoghi dans cette tribune.
En ce qui concerne les “réfugiés” à Tindouf, la publication fait observer qu'ils sont les seuls au monde qui n'ont jamais été recensés par le Haut-commissariat aux réfugiés, les seuls à être mis dans une zone militaire sans jouir du droit à la mobilité sur le territoire algérien et à l'étranger. “Une telle opération, à la fois urgente et nécessaire, discréditera une fois pour toutes la propagande frauduleuse du polisario”, selon la même source.
Le journal est revenu, par ailleurs, sur la position du Brésil, conforme à celle des membres permanents du Conseil de sécurité, le pays sud-américain n'ayant jamais reconnu cette entité et qui continue d'appuyer les efforts en faveur d'une solution politique juste, consensuelle et mutuellement acceptable, dans le cadre des Nations Unies.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.