Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Covid-19: le Maroc enregistre un 40ème décès    Confinement : L'audience TV explose    Larbi Alaoui Belrhiti : « Nous nous sommes engagés à respecter les normes sanitaires »    Cours de change: devises vs Dirham marocain    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Adieu Si Fadel    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Coronavirus : après le Maroc, l'Afrique subsaharienne se rue sur la chloroquine    Dette : Quel geste politique demandé au Maroc ?    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Balance commerciale : Le déficit s'aggrave à 2%    Commerce extérieur : Les indices reculent au quatrième trimestre 2019    Un 1er cas testé positif au coronavirus déclaré à Azilal    Voici le temps qu'il fera ce jeudi    Brèves Internationales    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Les réserves des centrales syndicales    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le Maroc n'y échappera pas    L'ONEE prend des dispositions spéciales pour préserver son personnel    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Le ministère de la Santé étoffe sa communication    Des patients guéris du coronavirus livrent leurs témoignages    Des sans-abris hébergés par des ONG de Tanger    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    Coronavirus : A quand une audition des responsables gouvernementaux marocains ?    Le Gadem pense fort aux socio-économiquement isolés ou plus vulnérables    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelouahed Radi: “J'étais un disciple de Mehdi Ben Barka” (VIDEO)
Publié dans Le Site Info le 26 - 02 - 2020

Dans ce deuxième de épisode de notre série “Hikayat”, Abdelouahed Radi nous emmène dans un récit passionnant aux péripéties diverses.
L'homme politique et psychologue, natif de Salé en 1935, y relate ses débuts dans la politique, ainsi que des rencontres qui ont compté dans sa vie et marqué son long parcours, avec de nombreuses personnalités incontournables dans l'Histoire du Maroc moderne.
Ainsi, Radi explique comment il été initié à la chose politique par Mehdi Ben Barka dont il se considère comme ayant été “l'élève”. Plus tard, et à plusieurs reprises, le “maître”(ndlr: assassiné le 29 octobre 1965) et son “disciple” ont participé, de concert, à de nombreuses activités et rencontres partisanes. Et ce, aussi bien aux quatre coins du Maroc qu'à l'étranger, notamment à Paris.
Abdelouahed Radi ne manque pas de rappeler qu'il doit beaucoup au leader USFPiste, enlevé du café “Lipp” à Saint Germain, dans la capitale française et assassiné, dans des circonstances que l'on connaît… ou pas encore entièrement. Ainsi, il a témoigné de sa grande gratitude à Mehdi Ben Barka grâce à qui il s'était vu confier sa première grande mission au sein de l'Union socialiste des forces populaires, section de Rabat.
Et c'était également grâce au défunt président du Comité préparatoire de la Conférence de la Tricontinentale,-qui devait se tenir en janvier 1066 à la Havane (Cuba)-, que Abdelouahed Radi avait entamé sa longue carrière de député au sein du Parlement marocain, puis en tant que président de la Chambre des représentants.
Bonne lecture et bonne écoute!
Larbi Alaoui et Naima Lambarki


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.