Procès à distance: 306 audiences en une semaine    Fonds stratégique: Le projet de décret examiné en Commission    Damane Oxygène: 17,5 milliards de DH distribués    PME: la BERD accorde un financement au Maroc    Liban: Heurts, démission et conférence des donateurs...    Sidi Yahya du Gharb: L'hôpital de campagne dédié aux asymptomatiques    Stratégie    La Russie annonce un "premier" vaccin anti-Covid19    Botola Pro D1 : Le Raja confirme face au Hassania    Explosion de Beyrouth : Un appel à l'aide lance sur facebook et Instagram    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Mia la sainte, Mia « la salope »    Près d'un quart des chômeurs vivent dans la région de Casablanca-Settat    Le WAC renoue avec la victoire et la pole position    Europa League : United et l'Inter au denier carré    Le Bayern part favori face au Barça    Le e-commerce, une tendance qui s'installe    RAM reconduit ses vols spéciaux jusqu'au 10 septembre    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    La course au vaccin bat son plein    L'hôpital de campagne de Sidi Yahya El Gharb au centre de la polémique    Des projets de l'INDH lancés à Zagora    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains revisité à Rabat    Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira    Antonio Banderas annonce avoir le Covid-19 le jour de ses 60 ans    Cluster de Safi : Des poursuites judiciaires contre les responsables    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Botola: le Covid-19 fait reporter IRT-Berkane    Production d'acide phosphorique: construction d'une nouvelle usine à Jorf Lasfar    Pêche au Maroc: de nouvelles amendes mises en place    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Coronavirus : l'UE va soutenir de nouveaux projets de recherche    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    Chahrazad Akroud quitte le groupe Chada    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    Officiel: Villarreal s'offre le prodige Kubo    Les salles obscures en berne, le milieu s'inquiète    La Méditerranée Jubile d'exultation!    « Spoutnik V », le vaccin russe anti-Covid    Fatalisme et fatalité    Wafa Assurance : Un chiffre d'affaires de 4,69 milliards de dirhams au premier semestre    Lahoucine Echaabi, le panthéon éclairé!    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Les images de l'incendie mortel à Vincennes, en banlieue parisienne (VIDEO)    Quart de final de l'Europa League : Des matchs couperet avec unité de temps et de lieu    Maigre salaire et grosse déconvenue    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Démission du gouvernement français: ce que l'on sait
Publié dans Le Site Info le 03 - 07 - 2020

Le premier ministre Edouard Philippe a présenté, vendredi matin, la démission de son gouvernement au président Emmanuel Macron qui l'a acceptée, a annoncé la présidence française.
Un nouveau chef du gouvernement devrait être connu dans les prochaines heures, selon la presse locale qui cite le palais de l'Elysée. Dans l'attente de la nomination du nouveau gouvernement, le premier ministre, qui ne sera pas reconduit à Matignon, selon les mêmes sources, assurera, avec les membres de l'exécutif, « le traitement des affaires courantes ».
Quant à la nouvelle équipe gouvernementale, elle ne sera pas connue avant dimanche prochain, toujours d'après la presse locale. Il s'agit du 3ème remaniement gouvernemental du quinquennat présidentiel d'Emmanuel Macron depuis son arrivée à l'Elysée en 2017. Cette démission intervient à deux années de la prochaine présidentielle et dans le sillage des résultats obtenus par le parti présidentiel La République en Marche (LREM), lors du second tour des élections municipales, marqué par une poussée des Verts dans plusieurs grandes villes.
Les médias de l'Hexagone ont évoqué la possibilité d'un nouveau remaniement gouvernemental, après que le Premier ministre Edouard Philippe a remporté le scrutin municipal dans le Havre, ville dont il était le maire avant sa nomination à Matignon.
Dans un entretien la veille à la presse régionale quotidienne, le Président Emmanuel Macron a rendu hommage à son Premier ministre, avec lequel il a dû gérer plusieurs crises dont celles des « gilets jaunes », la grève des transport contre le projet de réforme des retraites et la crise sanitaire et économique liée au nouveau coronavirus.
Le chef de l'Etat français a salué le « travail remarquable » mené par le premier ministre depuis trois ans, et leur « relation de confiance unique ». Toujours selon la presse locale, la configuration du nouveau gouvernement devrait intervenir avant mercredi 8 juillet, date de la tenue du prochain conseil des ministres, alors que le conseil qui devait se tenir, ce vendredi dans la matinée, a été annulé.
Pour les observateurs, ce remaniement marque un « virage » ayant pour objectif de relancer le quinquennat du président Macron.
Déjà le 21 juin, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye estimait que la suite du quinquennat passera « nécessairement par un remaniement », qui était selon elle imminent. « Dans la période que l'on est en train de vivre et alors que la majorité qui est en place aujourd'hui a quasiment réalisé la totalité du programme présidentiel, il est assez légitime que l'on se pose la question des deux prochaines années, de nos priorités, et évidemment des hommes et des femmes qui seront amenés à les porter », affirmait-elle.
Parmi les noms pressentis pour remplacer Edouard Philippe à la tête de l'exécutif, les médias locaux évoquent notamment Florence Parly, actuelle ministre des armées, Jean-Yves Le Drian, actuel ministre des affaires étrangères et Jean Castex, haut fonctionnaire, chargé par le président Macron de concevoir la stratégie de déconfinement.
Le prochain locataire de Matignon et son équipe gouvernementale auront à gérer, relèvent les observateurs. nombre de dossiers pressants à commencer par la relance de l'économie du pays frappée de plein fouet par la crise de Coronavirus avec des centaines de milliers d'emplois perdus, mais aussi la réforme de la santé, entre autres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.