Relance économique : Le montage financier dévoilé    Beyrouth: au moins 100 morts et plus de 4000 blessés (nouveau bilan)    Liban : des tonnes de nitrate d'ammonium à l'origine des explosions    Message de condoléances du Roi Mohammed VI au Président et au peuple libanais    4 nouveaux cas de Covid-19 dans un club de Ligue 1    Twitter. #SoisUneFemme, le hashtag contre le sexisme au quotidien    Innovation : Al Akhawayn partenaire du projet EM4FIT    Via agence ou mobile, Cash Plus simplifie l'ouverture d'un compte de paiement    Expérience client multicanale : Eqdom lance son service de crédit en ligne    Nouveauté Nissan Juke : Un retour remarqué    Iker Casillas annonce sa retraite    Météo : temps chaud au Maroc, jusqu'à 45 degrés prévus mercredi    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche encore plus virulente    Discours du Trône : début d'opérationnalisation    Des mesures préventives à Tanger-Assilah et à Fès    Liberté religieuse: L'Algérie au ban de la communauté internationale    Les délais de paiement, un problème posé avec acuité    Bernal frappe fort à moins d'un mois du Tour    L'Espanyol demande à LaLiga d'annuler sa relégation    La CAF dévoile le calendrier des finales des compétitions interclubs    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    Tikhanovskaïa, une femme ordinaire devenue égérie pour bouleverser le Bélarus    Hôtellerie : Accor compte supprimer 1.000 emplois dans le monde    L'intensification des échanges commerciaux bénéficie économiquement aux femmes    Un Banksy vendu aux enchères au profit d'un hôpital de Bethléem    Mel Gibson complètement remis du coronavirus    Au Bac, le taux dé réussite a frôlé les 80%    Pour congés écourtés ou annulés, mais pas que...    Accident mortel à Tamri    Entretien avec Omar Menzhi, expert en épidémiologie    Le Discours de la clarté et de l'espérance    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    Football: La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Officiel : Wail Sadaoui rejoint le Raja    Belhanda sur les pas d'Amrabat?    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Accident d'Agadir: ce que l'on sait    L'application TikTok sera bannie aux Etats-Unis si...    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières», un beau-livre de l'agence de l'Oriental    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tanger: un gardien de nuit sème la terreur dans une station-service
Publié dans Le Site Info le 03 - 07 - 2020

Deux fonctionnaires de police exerçant respectivement au sein des brigades mobiles de secours de Tanger et Fès ont été contraints, vendredi matin, à brandir leurs armes de service sans en faire usage lors d'interventions sécuritaires visant à interpeller deux individus qui se trouvaient en état d'ébriété avancée et avaient exposé la sécurité des citoyens et des éléments de la police à des menaces sérieuses et dangereuses à l'aide d'armes blanches.
La police de secours relevant du district de Béni Makada de Tanger est intervenue pour interpeller un gardien de nuit, ayant des antécédents judiciaires pour vol qualifié, qui avait menacé le personnel d'une station service à l'aide d'une arme blanche, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que le suspect avait opposé une résistance violente à la patrouille de police contraignant un de ses éléments à dégainer, par précaution, l'arme de service, ce qui a permis d'interpeller le mis en cause.
À Fès, les éléments de la police de secours sont intervenus pour interpeller des individus en état d'ébriété avancée qui avaient mis en danger la sécurité des citoyens, ce qui a contraint un gardien de la paix à brandir son arme de service, sans l'utiliser, pour neutraliser la menace et interpeller le mis en cause principal qui avait opposé une résistance violente à la patrouille de police, ajoute la même source.
Les services de la police judiciaire de Tanger et Fès ont placé les mis en cause en garde à vue, à la disposition des enquêtes préliminaires menées sous la supervision des parquets compétents, en vue de déterminer l'ensemble des actes criminels qui leurs sont reprochés, conclut la DGSN.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.