Coronavirus : 826 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 34.063 cas cumulés lundi 10 août à 18 heures    Maigre salaire et grosse déconvenue    Covid-19 : 826 nouveaux cas, 18 décès et 1.177 guérisons en 24H    Les cours mondiaux des huiles végétales et des produits laitiers poursuivent leur ascension    EEP: Liquidation de plus de 70 entités    Louis Tripard ou les souvenirs d'un colon exproprié    Vols spéciaux de Royal Air Maroc: les précisions de la compagnie aérienne    L'e-commerce, une tendance qui s'installe au Maroc    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    Sondage: Biden devance Trump au Wisconsin et en Pennsylvanie    Messi, Lewandowski, Neymar, De Bruyne... L'heure de briller    Report imminent du match IRT-RSB    Deux cas de Covid-19 à l'Atlético : Premiers remous à la Ligue des champions    Algérie: trois ans de prison ferme pour le journaliste Khaled Drareni    Abdallah Boussouf, secrétaire général du CCME    El Jadida : Opération d'immigration illégale avortée    Sidi Bennour célèbre la journée internationale de la jeunesse    Alerte météo: averses orageuses ce lundi au Maroc    Gad Elmaleh de retour sur scène    France Télévisions prépare un concert caritatif pour le Liban    Une rentrée des classes sous le signe du mystère    Le Conseil National des Droits de l'Homme plaide pour un nouveau contrat social    Hommage aux contributions des Marocains du monde    Covid-19 : le Ministère de l'Intérieur évalue l'impact sur les ressources humaines des collectivités locales    Un an après l'abrogation du statut d'autonomie    Youssef Zalal sur le toit du monde!    Getafe veut se séparer de Fayçal Fajr    Schalke 04: Amine Harit sur le départ?    Société générale creuse ses pertes à cause du Covid-19    Enjeux et défis pour le Maroc (2e partie)    Projet d'Akon en Afrique    SundanceTV lance son 1er concours de courts métrages    Najib Bensbia se glisse parfaitement dans une peau féminine    Casablanca: une voiture folle provoque d'importants dégâts sur l'autoroute (VIDEO)    Covid-19: les Philippines, premier pays à réimposer un large confinement    Conférence de soutien au Liban: 250 millions d'euros d'aides internationales    Botola Pro D1 : programme de la 21ème journée    La rentrée scolaire, c'est dans trois semaines    Une humble pensée d'une petite germe nommée Abderrahmane El Youssoufi    Le MMVI retrace la genèse artistique au Maroc    Au bord du naufrage!    Le gouvernement libanais exprime sa gratitude pour l'initiative royale    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Le nouveau khalife général de la famille tidjane Niass remercie le Roi Mohammed VI    France: Une explosion fait 8 blessés à Antibes    Liban Message plein d'émotion de Majda Roumi au milieu des décombres (Vidéo)    Rabat: une nouvelle expo au Musée Mohammed VI    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara marocain: des experts dénoncent la propagande algéro-polisarienne
Publié dans Le Site Info le 04 - 07 - 2020

Les dernières propagandes menées par l'Algérie et le polisario visent à perturber le processus de développement socio-économique dans les provinces du Sud du Royaume, ont souligné les participants à un débat par visioconférence.
Lors de cette rencontre initiée par le Centre Sahara et Afrique pour les études stratégiques et l'Association de la régionalisation avancée et de l'autonomie dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, les intervenants ont indiqué que cette campagne médiatique de désinformation et ces allégations fallacieuses ont pour objectifs de saper les efforts consentis par le Maroc dans les domaines politique, des droits de l'Homme et du développement dans les trois régions du Sahara marocain.
Ils ont également souligné que l'Algérie fuit ses responsabilités morale et politique dans l'affaire du Sahara, en prétendant ne pas être impliquée dans ce dossier, au moment même où elle multiplie les rencontres, les communiqués et les déclarations faisant fi du devoir de réserve envers une question soumise aux Nations unies, en plus de ses positions provocatrices contre les intérêts du Royaume.
Tout en adoptant la politique de la main tendue aux dirigeants algériens pour résoudre les différends par la négociation, le Maroc appelle la communauté internationale à engager toute la responsabilité d'Alger quant aux campagnes tendancieuses systématiques visant à porter préjudice au Royaume.
Le Maroc, qui se tourne vers l'avenir à travers des partenariats régionaux, n'a cessé d'appeler l'Algérie à instaurer un dialogue permanent pour normaliser les relations bilatérales, surmonter les différentes questions en suspens et relancer l'Union du Maghreb Arabe, en vue de renforcer la stabilité en Afrique, ont-ils poursuivi, notant que face à toutes ces initiatives du Royaume, l'Algérie persiste toujours dans le déni.
Le président du Centre Sahara et Afrique pour les études stratégiques, Abdelfattah El Fatihi, a affirmé que ces campagnes de propagande « ne sont qu'une réaction hostile au consensus national et au soutien croissant affiché par la communauté internationale à la position pertinente du Maroc axée sur les négociations pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara marocain ».
El Fatihi, également expert en questions du Sahel et du Sahara, a noté que « la nature des discours véhiculés et les parties d'où ils émanent, en plus des moyens adoptés, montrent bel et bien qu'il s'agit d'une propagande visant à décrédibiliser les acquis réalisés par le Maroc dans les provinces de Sud ».
Le bilan désastreux des droits de l'Homme de l'Algérie, qui a déclenché cette campagne de propagande dépourvue de crédibilité, ne peut être comparé à celui du Maroc qui a réalisé des avancées indéniables en matière de promotion et de protection des droits humains au cours des dernières années, a-t-il relevé.
Pour sa part, le président de l'Association de la régionalisation avancée et de l'autonomie dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, Ahmed Slay a indiqué que l'Algérie se contredit elle-même dans ce dossier, étant donné qu'elle a toujours refusé le recensement de la population des camps de Tindouf ou de recevoir les émissaires de l'ONU pour les droits de l'Homme.
De même, il a salué le rôle des élus des régions Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab dans la supervision de la mise en œuvre des projets de développement censés faire de cette partie du territoire national un véritable pôle de développement économique aux niveaux régional et continental.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.