Botola Pro D1 : La bonne opération du Raja de Casablanca    Situation épidémiologique au Maroc : Les indicateurs s'affolent !    Ali Yata, il y a 23 ans ...    UC: une décision de Sajid crée la zizanie au sein du parti    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Nouvel accident de camion en plein Casablanca (VIDEO)    Coronavirus: l'artiste Abderrazak Baba est décédé à Marrakech    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains    Les victimes de l'immobilier!    Benchaâboun : 45 milliards de dirhams alloués au Fonds d'investissement stratégique    Absence de mesures de sécurité sanitaire    L'Atlético revient à Lisbonne six ans après    Boxe: le combat entre Mike Tyson et Roy Jones Jr reporté    Un investisseur saoudien met la main sur l'hôtel Cesar Palace & Spa de Tanger    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    Ministère de l'Education : un démenti, et après ?    L'engagement des jeunes pour une action mondiale    Dépistage gratuit pour les parlementaires : la coquetterie de trop ?    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    OCP : Nouveau projet pour doubler la capacité de production d'Emaphos    Que vive le Liban des lumières !    France: le Marathon de Paris finalement annulé    «Ne touche pas à mon patrimoine»    Santé : nouvelle décision d'Ait Taleb après l'augmentation des cas    La riposte de Trump au « Spoutnik V »    Casablanca: un camion-citerne percute une station-service (VIDEO)    Procès à distance: 306 audiences en une semaine    Explosion de Beyrouth : Un appel à l'aide lance sur facebook et Instagram    Le e-commerce, une tendance qui s'installe    RAM reconduit ses vols spéciaux jusqu'au 10 septembre    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    Près d'un quart des chômeurs vivent dans la région de Casablanca-Settat    L'hôpital de campagne de Sidi Yahya El Gharb au centre de la polémique    Le Bayern part favori face au Barça    Europa League : United et l'Inter au denier carré    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Mia la sainte, Mia « la salope »    Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira    Antonio Banderas annonce avoir le Covid-19 le jour de ses 60 ans    Entre Brad Pitt et Angelina Jolie, c'est à nouveau la guerre    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    « Spoutnik V », le vaccin russe anti-Covid    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)
Publié dans Le Site Info le 11 - 07 - 2020

Des dizaines de Marocains souhaitant regagner leur pays de résidence se sont rendus vendredi à une agence de la Royal Air Maroc, à Casablanca, après l'annonce du gouvernement.
Les citoyens marocains et les résidents étrangers au Royaume, ainsi que leurs familles pourront, en effet, accéder au territoire national, à partir du 14 juillet 2020 à minuit par voies aérienne et maritime. Toutefois, les passagers seront tenus de présenter, avant l'embarquement, un test PCR de moins de 48 heures, ainsi qu'un test sérologique.
A ce propos, plusieurs MRE bloqués au Maroc depuis mars dernier à cause de la fermeture des frontières ont exprimé leur colère à cause de l'exigence du test PCR. «Je suis venue à cette agence pour avoir de plus amples informations sur ce test. Nous avons eu des informations selon lesquelles il coûterait 3000 ou 4000 dirhams. Je n'ai pas les moyens de le faire. Mon mari est en Italie et mes deux enfants et moi sommes bloqués au Maroc», s'est insurgée une jeune mère.
Un homme, de son côté, a déploré le manque d'organisation et de communication au niveau de l'agence. «Après l'annonce du gouvernement, je suis venue pour voir s'il y a possibilité que ma femme, actuellement en France, regagne le Maroc. Je n'ai toujours pas d'informations», s'est-il désolé.
N.M.
iframe title="في انتظار فتح الحدود.. مغاربة يتساءلون بشأن الخضوع لفحص "كورونا" قبل السفر" src="https://www.youtube.com/embed/bhvNTjhU0gg?feature=oembed&wmode=transparent" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen="" id="fitvid968659" wmode="Opaque"


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.