Coupe de la CAF: on connaît l'adversaire de Berkane en finale    Enseignant décapité en France: les derniers éléments de l'affaire    Vents poussiéreux et aveuglants s'abattent sur Settat (VIDEO)    Subvention des projets artistiques : El Ferdaous fait le point    Le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de feu maître Ahmed Dghrni    Coronavirus : Casablanca, Rabat, Tanger, Marrakech…la situation dans chaque ville    Maroc. L'école, un enjeu vital    Quatre tonnes de résine de cannabis saisies près d'Al-Hoceima    Investissements publics. Ce que prévoit le gouvernement pour2021    Tennis : Lajovic, Rublev et Zverev, le tiercé gagnant    Présidentielle US : Insultes, attaques, tous les coups seraient-ils permis en campagne ?    Les Etats-Unis saluent le leadership de S.M le Roi dans les questions d'intérêt commun    L'ONMT donne un coup d' accélérateur à son plan de relance touristique national    La FIFA inaugure un programme exécutif de lutte contre le dopage    Diego Costa absent face au Bayern    Larbi Naji, fidèle combattant de Berkane    L'Alliance du Pacifique réitère son appui au Plan d'autonomie au Sahara    Installation de la Commission des droits de l'Homme de Fès-Meknès    Moscou prêt à un gel russo-américain du nombre de têtes nucléaires    Athènes demande à l'UE d'examiner la suspension de l' union douanière avec Ankara    Asha, la nouvelle révélation marocaine de la chanson espagnole    El Jadida : Une mineure dénonce son père incestueux    Sahara marocain : Le «Polisario» poursuit ses provocations sous le regard de la MINURSO    Scandale de l'arbitrage : le Raja se plaint auprès de la CAF    Covid-19, pas de vaccin avant 2021    Il existerait six types différents de coronavirus [Etude]    Projet de loi de finances : ce qui est prévu pour la Santé    Convention entre Rabat et Madrid pour lutter contre la criminalité    Atlantic Free Zone. MEDZ et DMA signent pour une extension    Marrakech: le musée Yves Saint Laurent rouvre ses portes    Institut français du Maroc : le post-Covid-19 sera digital !    Les mesures restrictives prolongées à Jerada    Le match Zamalek-Raja sera-t-il reporté ? Les explications d'un ancien membre de la CAF    JESA en mission pour la réalisation d'une Cité Olympique à Abidjan    Benabdallah: «le quotient électoral n'est pas du tout une obsession des Marocains»    Relance économique: des mesures fiscales pour contrecarrer les répercussions du covid    Tourisme: l'ONMT passe à la vitesse supérieure    Un colloque dédié au secteur de la presse à l'initiative de l'ANME    Débat du siècle. Combattre l'économie turque mène en enfer    Le PLF-2021, un projet réaliste qui tient compte des «capacités objectives»    IDE : le Maroc s'accapare la 9ème place dans la région MENA en 2019 [Rapport]    Hakimi, l'ailier qui déborde d'ambition à l'Inter    Boujemaâ Lakhdar, le maître    Le Maroc récupère 25.500 pièces archéologiques rares    Cinemed. Les films marocains cartonnent au festival de Montpellier    "La lecture, acte de résistance": «Un élan de solidarité citoyenne pour sauver le livre»    Bolivie: Le dauphin d'Evo Morales vainqueur de l'élection présidentielle    France: le gouvernement annonce un plan d'action contre la radicalisation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc: le déficit commercial continue de s'aggraver
Publié dans Le Site Info le 30 - 07 - 2020

Le déficit commercial a enregistré en 2019 une aggravation de 3,2 milliards de dirhams (MMDH) à 209,2 MMDH, indique Bank Al-Maghrib (BAM).
Les importations se sont accrues de 9,8 MMDH et les exportations de 6,6 MMDH, précise la Banque centrale dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l'exercice 2019, présenté, mercredi, devant SM le Roi Mohammed VI, par le Wali Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri.
En conséquence, le taux de couverture s'est amélioré de 0,2 point de pourcentage à 57,4%, ajoute BAM.
Au niveau des importations, les acquisitions de biens d'équipement ont connu une hausse de 5,6% à 127 MMDH, portée principalement par la progression de 66,4% à 8 MMDH de celles « d'avions et autres véhicules aériens ou spatiaux », fait savoir le rapport. De même , les achats de demi-produits se sont accrus de 4,7% à 104,5 MMDH, avec des expansions de 63% à 4,1 MMDH des « demi-produits en fer ou en aciers non alliés », de 4,5% à 14,4 MMDH pour les « matières plastiques » et de 22,6% à 4,4 MMDH pour les « fils, barres, et profilés en fer ou en aciers ».
Pour leur part, les importations de produits finis de consommation ont affiché une augmentation de 4,2% à 113,1 MMDH, tirée notamment par celle des achats de « parties et pièces pour voitures et véhicules de tourisme » de 6,7% à 18,8 MMDH, relève la même source, notant que pour les produits alimentaires, les approvisionnements ont atteint 47,8 MMDH, contre 45,8 MMDH, résultat essentiellement du renchérissement du blé et de l'accroissement des quantités importées de sucre et d'aliments de bétail. En revanche, la facture énergétique s'est allégée de 7,2% à 76,3 MMDH, souligne le rapport, expliquant cette évolution par la forte diminution des importations d'électricité qui sont revenues d'une année à l'autre de 2,3 MMDH à 149 millions de dirhams (MDH), suite au renforcement des capacités de production nationale. Cette évolution reflète également des replis de 6,6% des achats de « gas-oils et fuel-oils » et de 9,9% de ceux du « gaz de pétrole et autres hydrocarbures », en lien avec le reflux des cours sur les marchés internationaux, ajoute le rapport.
En parallèle, l'augmentation de la production de la centrale thermique à charbon de Safi s'est traduite par une hausse de 5% à 9,1 MMDH des acquisitions des « houilles crues, agglomérées et coke », en dépit de la baisse de leur prix à l'import de 8,4%, fait remarquer la banque centrale.
S'agissant de l'automobile, premier secteur à l'export, il a continué d'afficher de bonnes performances au niveau des segments du câblage et de « l'intérieur véhicules et sièges » avec des progressions de 8,9% à 32 MMDH et de 14,2% à 4,8 MMDH. « A l'inverse, et pour la première fois depuis l'entrée en activité de l'usine Renault Tanger en 2012, les expéditions de la construction automobile ont baissé de 1,3% à 33,8 MMDH, malgré une amélioration de 3% du nombre de véhicules exportés à 367.000 et un élargissement du marché à 82 pays contre 77 en 2018 », souligne BAM. Le rapport fait en outre savoir que les exportations du secteur agricole et agro-alimentaire ont augmenté de 4,1% à 60,8 MMDH, tirée principalement par celle de 9,1% à 26 MMDH des produits agricoles, relevant, dans le même sens, que le « dynamisme à l'export du secteur de l'aéronautique s'est poursuivi, avec une augmentation de 7,3% à 15,8 MMDH ».
Quant aux expéditions du secteur de l'électronique, elles ont diminué de 3,1% à 8,7 MMDH. Celles du « Textile et Cuir » ont reculé de 2,3% à 37 MMDH, avec principalement des replis de 2,1% des ventes des « vêtements confectionnés », de 2,4% pour les « articles de bonneterie » et de 7,1% pour les « chaussures ».
Concernant les phosphates et dérivés, les exportations ont régressé de 5,9% à 48,9 MMDH. Selon le rapport, le reflux des cours internationaux a induit une baisse des ventes de 6% à 28,1 MMDH pour les engrais et de 2% à 13,6 MMDH pour l'acide phosphorique, alors que celles des phosphates bruts ont, pour leur part, reculé de 15,6% en volume et de 11,9% en valeur à 7,3 MMDH.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.