Relance économique : les associations de microcrédit bénéficieront aussi des garanties de la CCG    Dernière plongée pour Sindika Dokolo    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    PSG: Neymar forfait jusqu'à la trêve internationale    Casablanca: mini-tsunami à Ain Diab    Attentat de Nice: nouveau rebondissement    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    En 9 mois, les tribunaux du Royaume ont enregistré plus d'un million d'affaires    Mais où est donc Charlemagne ?    Casablanca : 12 ans de prison ferme pour avoir abusé d'une mineure    Covid-19: la mort rôde partout, surtout à Casablanca    Casablanca-Settat : les détails du plan stratégique 2020-2022 du CRI    Vaccin grippal : le Ministère de la Santé rationne les quantités et met les pharmaciens en difficulté    Météo: temps brumeux ce vendredi au Maroc    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Et revoilà Benkirane, le retour!    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Condoléances du Roi Mohammed VI à la famille de feu Mohamed Melehi    BAM: hausse du crédit bancaire en septembre    Le Maroc dénonce l'attaque perpétrée à Nice    Pour l'ex-Premier ministre malaisien, les Musulmans ont « le droit d'être en colère et de tuer des millions de Français pour les massacres du passé »    Covid-19 au Maroc : De nouveaux chiffres inquiétants    Air Arabia. une liaison Casablanca – Rennes pour la première fois    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Procès à distance: 8.775 audiences du 27 avril au 23 octobre    Ahmed Amsrouy Belhassane, un grand capitaine de l'industrie s'en va    CRI de Casablanca-Settat : 37 MMDH d'investissements approuvés à fin septembre    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Attaque dans une église à Nice: plusieurs morts et blessés (VIDEO)    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Botola Pro / D1 : Youssef Fertout s'engage avec le Rapide Club Oued Zem    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Coronavirus: nouvelles guérisons au Raja    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Laftit: une série de compétences propres seront transférées aux régions    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ONU: le Maroc lance un appel à la communauté internationale
Publié dans Le Site Info le 26 - 09 - 2020

Devant la 75ème session de l'Assemblée générale des Nations-Unies, le Maroc a lancé ce samedi un vibrant appel à la communauté internationale pour redoubler d'efforts afin de surmonter la crise du Covid-19 et les crises antérieures qu'elle a mis en évidence, et à repenser les stratégies de mise en œuvre de l'Agenda de développement durable.
« Cette pandémie a mis en évidence trois grandes crises interconnectées auxquelles nos sociétés font face depuis le début du siècle: la dégradation incontrôlée de l'environnement; le creusement des inégalités économiques et sociales et la hausse de la pauvreté; et les déséquilibres institutionnels face à la pandémie, la coopération internationale ayant manqué d'efficacité et de cohérence », a relevé le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, dans un discours préenregistré diffusé lors du débat de haut niveau, à la salle de l'Assemblée générale devant les représentants des Etats membres de l'ONU.
« Les manifestations dangereuses de ces crises, et la nécessité d'y trouver des solutions urgentes, n'ont pas été provoquées par l'épidémie du Covid 19, mais ont jeté une ombre sur nos sociétés depuis le début du troisième millénaire », a-t-il noté.
El Othmani a ajouté que « ce constat a poussé le Royaume du Maroc, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à intégrer cette vision dans la conception d'un nouveau modèle de développement intégré », en rappelant que le Souverain avait lancé dès le sommet sur le développement durable en 2002 un appel pour une solidarité mondiale renouvelée en s'interrogeant si « les différentes secousses et les violentes crises que le monde a connues ne constituent-elles pas de puissants arguments pour convaincre les plus sceptiques que la réalisation d'un développement durable est l'affaire de tous, et une responsabilité partagée? ».
A neuf ans de l'échéance pour la réalisation des Objectifs de développement durable, a poursuivi le chef du gouvernement, l'engagement de la communauté internationale reste plus que jamais décisif dans le contexte de la pandémie, en ce sens qu'il concerne en premier lieu les catégories les plus vulnérables et démunies, notamment en Afrique.
Et de souligner qu'il est plus que jamais important de procéder à une réforme du système des Nations-Unies afin qu'il soit davantage en harmonie avec les changements successifs que connaît le monde et plus réactif face aux crises, à l'instar de celle du Covid-19.
« Il ne suffit plus de proclamer de simples intentions, mais il faut passer à l'action fondée sur le savoir et orientée vers les résultats », a-t-il dit.
El Othmani a fait observer dans ce sens que la riposte du Maroc face à la pandémie a été guidée par la vision clairvoyante du roi Mohammed VI, sur la base de l'anticipation, la prévention et la primauté de la santé des citoyens, permettant ainsi la mobilisation de l'ensemble des institutions et des composantes de la société pour faire face à l'urgence sanitaire.
Le chef du gouvernement a également souligné que l'urgence actuelle consiste à garantir un vaccin et un traitement au Covid-19 de manière juste et équitable, ce qui constitue la manifestation la plus réaliste d'un système sanitaire mondial solidaire et humaniste, voire d'un réel test de l'essence même et de la portée de la coopération internationale.
Et de rappeler qu'il est important aujourd'hui de mettre à profit de la pandémie du Covid-19 pour reconstruire le système multilatéral sur des bases plus efficaces et efficientes, affirmant que le Maroc, qui reste attaché au cadre d'action multilatérale, s'engage à œuvrer avec les pays partageant cette conviction en vue d'aboutir à un ordre mondial plus juste, en harmonie et ouvert.
Cet engagement, a rappelé El Othmani, avait été mis en avant par le roi Mohammed VI au Sommet du millénaire de l'ONU en affirmant que la communauté internationale avait le devoir « de prendre l'engagement solennel d'entrer dans le nouveau millénaire en traçant une nouvelle frontière à l'humanité, faite de performance dans la justice et de compassion dans la solidarité ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.