Edito : Loupé    Royaume du Maroc Un horizon vertical    CHAN : La RDC bénéficiaire de la 1ère journée du groupe « B »    Exercice naval conjoint entre la Marine Royale et l'US Navy    Manifestation sportive au sein de l'UH2C pour inciter les jeunes à pratiquer le sport    Le rêve ou l'illusion sont forcément de l'autre côté    Evolution du coronavirus au Maroc : 806 nouveaux cas, 459.671 au total, dimanche 17 janvier 2021 à 18 heures    Notre objectif est de retarder l' arrivée au Maroc de la nouvelle souche de la Covid-19 et de limiter sa propagation    Bernard Casoni, nouvel entraîneur du MCO    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Les employés du Groupe Sentissi en visite au passage d'El Guergarat    L'Opinion : Susciter l'adhésion des sceptiques    Achraf Hakimi vendu à crédit par le Réal, l'Inter en défaut de paiement !    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces Sud    3è réunion de la Commission nationale du suivi et de l'accompagnement    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira au large de cap spartel    Agadir, à l'aune de génération de réformes!    WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Fusion : PSA et FCA officiellement unis    Maroc : l'Ukraine pourrait détrôner la France comme premier fournisseur de blé    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Biden promet une série de décrets dès mercredi    Mondial de Handball : Face aux Islandais, dernière chance pour les Marocains, mais... difficile !    Confessions dominicales : Témoignage édifiant en réponse aux chantres du défaitisme    La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique    L'Agence marocaine antidopage tient à Rabat son premier conseil d'administration    Officiel: le Maroc désigné pays-hôte    Ronaldo: «Le Real a eu tort de laisser partir Hakimi»    Défis et perspectives de l'aménagement territorial post Covid-19    Agriculture-Pluies: l'année s'annonce prometteuse    Marc Thépot, une nouvelle vie    Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji    Les temps sont durs pour Mohamed Ismaïl!    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    Bank Of Africa veut cofinancer l'investissement chinois en Afrique    La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    UGTM : Moulay Brahim El Othmani nouveau président du Conseil d'administration de la MGPAP    Covid-19 : 1 million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées en Serbie    e-commerce : la Covid-19 dope le marché en 2020    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerguarate: la Chambre des représentants de Belgique salue l'intervention marocaine
Publié dans Le Site Info le 25 - 11 - 2020

L'intervention marocaine à El Guerguarat visant à rétablir la libre circulation des biens et des personnes entre l'Europe et l'Afrique a été saluée, ce mercredi, à la Commission des relations extérieures (RELEX) de la Chambre des Représentants de Belgique.
Interpelant la ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès, à l'occasion de sa présentation de la note de politique générale de son département, le ministre d'Etat-député fédéral André Flahaut a rappelé que de fortes tensions avaient eu lieu ces dernières semaines dans la zone tampon d'El Guerguarat se traduisant par le blocage par des éléments du polisario de «l'unique route carrossable menant à la Mauritanie ». Il s'agit d'un blocage, a-t-il affirmé, qui vient remettre en cause l'accord de cessez-le-feu de 1991.
M. Flahaut, ancien président de la Chambre des Représentants et ancien ministre de la Défense de Belgique, a expliqué devant les députés fédéraux membres de la Commission RELEX et à l'adresse de la cheffe de la diplomatie de son pays, « le caractère crucial » de cette route «qui ne relie pas uniquement le Maroc à la Mauritanie mais l'Afrique à l'Europe».
Pour le ministre d'Etat belge, «bloquer ce point de contact, c'est mettre en péril la libre circulation des biens et des personnes. C'est aussi dénoncer le lien historique entre le Maroc et le reste de l'Afrique».
Il a souligné, dans ce contexte, que «le Maroc est intervenu de manière proportionnée afin de permettre une reprise de la circulation et des échanges commerciaux» au niveau de ce point de passage vital, notant que «la communauté internationale a réagi favorablement à l'intervention marocaine destinée à faire émerger une solution durable pour le Sahara».
Rappelant la position de l'Union européenne qui est en « droite ligne des résolutions du Conseil de sécurité et qui est favorable à la recherche d'une solution politique réaliste, réalisable et durable, qui repose sur le compromis», le ministre d'Etat belge a appelé à une position de son pays en harmonie avec celle de l'UE.
La position de l'UE sur la question du Sahara marocain, rappelle-t-on, avait été réitérée récemment par son Haut représentant de la politique étrangère et la sécurité Josep Borrell lors de l'entretien qu'il avait eu avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.
M. Borrell avait alors exprimé le plein soutien de l'UE aux efforts des Nations Unies et de son Secrétaire Général en vue de trouver un règlement pacifique à la question du Sahara, « dans le respect des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité des Nations Unies et tout particulièrement de la dernière résolution (2548) adoptée le 30 octobre 2020 ».
Au sujet des développements liés à la situation au passage frontalier entre le Maroc et la Mauritanie, le chef de la diplomatie européenne avait «tout particulièrement insisté sur la préservation de la liberté de circulation et des échanges transfrontaliers dans la zone d'El Guerguarat, et son impact important sur toute la région du Maghreb et du Sahel, région d'importance stratégique».
Il avait également souligné «l'importance primordiale de veiller au respect des accords de cessez-le-feu en place depuis 1991 et réitéré le plein soutien de l'UE aux efforts de la MINURSO à cette fin».
Pour M. Flahaut, « il serait légitime que la Belgique se positionne – par souci de cohérence – dans la continuité des interventions du Haut représentant Borrell et du travail mené par les Nations unies ».
« Nous pourrions ainsi rappeler notre attachement au multilatéralisme et au dialogue qui sont à la base d'une paix durable », a-t-il plaidé.
Selon lui, la Belgique pourrait dans sa position à ce sujet, rappeler l'importance cruciale de respecter l'accord de cessez-le-feu et souligner la nécessité de respecter aussi « le lien historique, donc la libre circulation des personnes et des biens entre le Maroc et le reste de l'Afrique, et par extension entre l'Afrique et l'Europe ».
Le député fédéral a invité également la ministre des Affaires étrangères à souligner «l'importance d'une reprise rapide des pourparlers sous l'égide des Nations unies afin de permettre l'émergence d'une solution négociée et durable à la question du Sahara».
Il a à cet égard appelé à prendre «une position claire et motivée devant le Conseil de sécurité » où la Belgique occupe aujourd'hui le siège de membre non permanent.
Plusieurs personnalités politiques européennes et des experts, rappelle-t-on, ont été unanimes à saluer l'attachement du Maroc au cessez-le-feu et à souligner le caractère légitime de l'intervention des Forces Armées Royales (FAR) afin de sécuriser le passage reliant le Royaume et la Mauritanie via la zone tampon d'El Guerguarat et de mettre un terme aux agissements du polisario.
Dans un appel adressé à M. Borrell plusieurs députés européens appartenant à différents groupes politiques ont demandé un soutien fort de l'UE au Maroc dans ses efforts pour garantir le libre passage des biens et des personnes dans la zone démilitarisée d'El Guerguarat. Ils ont également plaidé pour un appui européen aux actions de l'ONU afin de relancer les pourparlers visant à parvenir à une solution politique durable au conflit régional autour du Sahara marocain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.