Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    Marrakech: plusieurs interpellations suite à une descente dans un café    Champions League: le Real élimine Liverpool et Man City fait tomber Dortmund (VIDEOS)    Ramadan : les bus de Casablanca adaptent leurs horaires    Nancy : Amine Bassi capitaine pour son centième match avec l'AS    Afghanistan : les USA annoncent le retrait des troupes américaines avant le 11 septembre 2021    L'ICESCO lance la 2è édition de ses programmes ramadanesques    Justice : Le CSPJ change les membres des commissions permanentes    Le festival international du rire de Casablanca aura lieu en distanciel du 15 au 18 avril    Ismail Aissati : "Si j'étais Overmars, je prendrai Ihattaren tout de suite    Maroc : La Fondation TGCC pour l'Art et la Culture lance un nouveau concours destinée aux jeunes artistes    Le Roi préside la cérémonie de lancement du projet de généralisation de la protection sociale    Sanchez : «le plus ambitieux de l'histoire économique récente de l'Espagne»    Un sommet Biden-Poutine    Israël sabote la centrale nucléaire iranienne «Natanz»    Un artisan innove un instrument de musique combinant l'Oud et l'Outar    L'écrivain musé, comme s'il était l'ultime intrigue de l'Histoire.    Le Street Art pour embellir la médina d'Oujda    S.M le Roi Mohammed VI ordonne le lancement de l'opération "Ramadan 1442"    Maroc : le moral des ménages enregistre une amélioration au premier trimestre (HCP)    La cartographie de la misère    La BVC clôture en hausse    Le chef du parquet appelle à rationnaliser l'émission des avis de recherche    Laâyoune : Mise en échec d'une tentative de trafic de plus d'une demie-tonne de chira, huit personnes interpellées    Mariage des mineures: Appel à la vigilance dans l'octroi des autorisations    Covid-19 : Suspension des vols Maroc-Tunisie    Portugal-Maroc : un nouveau groupe d'amitié parlementaire voit le jour    L'Espagne compte plus de 5,8 millions étrangers, dont 811.000 Marocains (ministère)    Fortes averses orageuses et rafales de vent mercredi et jeudi    Le tunisien, Lassaad Chabbi nouvel entraineur du Raja Casablanca    Dossier libyen : le SG de la Ligue arabe s'entretient avec l'envoyé spécial de l'ONU    Loi 55-19/investissement: une pierre s'ajoute à l'édifice!    Les USA vont déployer 500 soldats supplémentaires en Allemagne    Les textes portant création d'une ambassade à Rabat et d' un consulat à Laâyoune publiés au Bulletin officiel de Sao Tomé-et-Principe    "Absence et présence, fragments entre la main et le cerveau ", une exposition haute en couleurs de l'artiste Mo Baala    Des pèlerins immunisés contre la Covid-19 se rendent à la Mecque au premier jour du ramadan    Coronavirus : hausse de 6% des cas critiques ou sévères admis aux unités de soins intensifs    Les parlementaires appellent le gouvernement à prendre des mesures urgentes en faveur des catégories impactées    Finales de la Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération : La C1 à Casablanca, la C2 au Caire !    F1 : Le directeur technique de Mercedes James Allison va être remplacé par Mike Elliott    Le polisario réprimandé pour avoir abusé du système juridique néo-zélandais, écrit EU Political Report    Sahara marocain : l'essentiel des recommandations d'un panel d'experts américains    General Motors suspend la production dans plusieurs usines en raison de la pénurie des semi-conducteurs    Nos vœux    Ligue des Champions et Coupe de la CAF: L'utilisation de la VAR dès les quarts, est-elle possible ?    JO / Football féminin : Le Cameroun n'ira pas à Tokyo !    Conseil de gouvernement : la réorganisation de la CMR au menu    Marché de changes: "une période de forte volatilité pour le dirham"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coût du vaccin, durée, effets indésirables... Les explications d'un responsable du ministère
Publié dans Le Site Info le 05 - 12 - 2020

Modalités, durée, coût, effets indésirables ... Les points d'interrogations ne manquent pas s'agissant de la campagne de vaccination massive contre le Covid-19 qui sera lancée prochainement. BAB, le Magazine intelligent de la MAP, est parti chercher les réponses à ces questions et d'autres auprès du directeur de la population au ministère de la Santé, Abdelhakim Yahyan :
D'abord où en sont les essais cliniques concernant le vaccin chinois ?
La phase III des essais cliniques, dont une partie s'est déroulée au Maroc avec la participation de 600 volontaires, vient d'être achevée et les données sont en cours d'exploitation en coordination avec la partie chinoise et toutes les parties prenantes.
Qu'en est-il des effets secondaires éventuels ? Peut-on dire que le vaccin est 100% sûr ?
Il faut toujours se méfier des rumeurs. Toutes les données disponibles montrent qu'il s'agit d'un vaccin prometteur et, à ce jour, on n'a pas enregistré d'effets secondaires majeurs.
Quand est- ce que la campagne va démarrer ?
Prochainement. Dans les semaines qui viennent.
De combien de doses s'agit-il ?
Je ne peux pas vous avancer de chiffre exact mais, approximativement, il s'agira d'un premier apport de 10 millions de doses commandées auprès du laboratoire SinoPharm. Pour ce vaccin, il se présente sous forme de seringues pré-remplies et le schéma vaccinal prévoit deux injections par personne, espacées de 21 jours. Donc on parle à peu près de 5 millions d'individus qui bénéficieront de la prochaine campagne de vaccination, sur la base, bien sûr, de l'hypothèse de 10 millions de doses reçues.
Sur quelle durée va s'étaler la campagne de vaccination massive ?
On veillera à ce qu'elle soit la plus courte possible. La durée c'est en fonction du rythme d'approvisionnement, du nombre de doses que nous allons recevoir au titre de la première tranche, etc. Les livraisons auront lieu au fur et à mesure. Donc, on ne peut pas se prononcer dès maintenant sur le temps que va durer l'opération.
Comment cette campagne va-t-elle être déclinée à l'échelle régionale ?
Toutes les régions auront leur part du vaccin en fonction de la population cible identifiée. Une cartographie de la population à vacciner sera établie et c'est sur cette base que la campagne va se dérouler dans chaque région. Bien entendu, la priorité sera donnée, conformément aux Hautes orientations royales, aux personnels de première ligne, en l'occurrence, le personnel de santé, les autorités publiques, les forces de sécurité et le personnel de l'éducation nationale, ainsi que les personnes âgées et vulnérables au virus.
Le vaccin sera-t-il 100% gratuit ? Combien a-t-il coûté au budget de l'Etat ?
Jusqu'à présent, on a opté pour le principe de la gratuité du vaccin. Quant au coût, il n'est pas encore établi avec exactitude parce que nous sommes dans l'urgence de préserver la santé des citoyens. C'est la priorité absolue.
Sur le terrain, qui va assurer cette mission de vaccination massive ?
L'opération sera assurée par l'ensemble des cadres et services compétents du ministère de la Santé, qui ont d'ailleurs l'habitude de faire des campagnes vaccinales. C'est, en effet, leur cœur de métier et c'est là un avantage important à notre actif pour réussir cette campagne d'envergure nationale.
Quid de l'aspect logistique (transport, chaîne de froid, stockage...) ?
Contrairement à d'autres vaccins, celui développé par SinoPharm ne nécessite pas une conservation à très basse température. Il peut être conservé entre +2 et +8 degrés Celsius, en somme, comme un vaccin ordinaire. Toute la logistique nécessaire sera déployée : camions frigorifiques, caisses isothermes, réfrigérateurs... Bref, la qualité du vaccin en termes de chaîne de froid sera garantie.
Pourquoi le choix de ces deux fournisseurs (SinoPharm et AstraZeneca) ?
Comme vous le savez, il y a aujourd'hui une course mondiale pour l'acquisition du vaccin anti Covid-19. L'offre est très limitée alors que la demande est colossale. Les producteurs ne peuvent pas livrer le monde entier d'un seul coup. Dans ce contexte et afin de ne pas avoir un problème de rupture de stock, le Maroc a diversifié ses fournisseurs, en l'occurrence SinoPharm et AstraZeneca. C'était, justement, l'objet des accords signés précédemment avec ces deux groupes par le ministre de la Santé.
Le Maroc pourra-t-il fabriquer lui-même le vaccin ?
Dans un premier temps, ça va être importé. La production locale va démarrer prochainement. Mais, pour les besoins de la campagne de vaccination annoncée, on va utiliser le vaccin qui nous sera acheminé à partir des sites de production (la Chine pour SinoPharm et le Royaume-Uni pour AstraZeneca).
Quel est l'objectif de la campagne de vaccination massive ? Est-ce d'atteindre l'immunité collective ou bien de faire baisser les décès et les cas graves ?
L'objectif général c'est de réaliser l'immunité collective en touchant 80% de la population. Mais il s'agit surtout d'arrêter la propagation du virus, de désencombrer les réanimations, de soulager le système de santé et de diminuer les décès. En parallèle, la vaccination massive va permettre de relancer la machine économique parce que, bien évidemment, des gens malades ou confinés ne peuvent pas travailler ce qui induit une diminution de la productivité.
L'enjeu est donc double: d'abord, protéger la santé des citoyens, réduire les hospitalisations et les séjours en réanimation et faire baisser les décès et, ensuite, relancer l'économie parce que c'est seulement du moment où les gens seront protégés et rassurés sur leur santé qu'ils pourront participer pleinement et efficacement à la vie économique.
Le ministère de la Santé vient de lancer une campagne de communication sur cette opération de vaccination massive. Quelle en est la portée ?
Le but est surtout de lutter contre les fake news en sensibilisant les gens et en les incitant à ne prendre pour argent comptant que les informations émanant de sources officielles. Les médias ont un rôle primordial à jouer là-dessus. Certains sites électroniques, en publiant des informations non sourcées ou attribuées à des sources anonymes, sèment le doute et la confusion. Le citoyen marocain doit se méfier de ce genre de contenus et cultiver le réflexe de chercher l'info, la vraie, auprès des sources officielles. En quelque sorte, il faut se faire vacciner contre le Covid-19 mais aussi contre les fake news qui sont un virus pas moins dangereux !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.