Conseil de gouvernement: adoption d'un projet de loi portant création de l'Agence nationale des eaux et forêts    CMC: La campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    Liga: L'Atlético fonce vers le titre, En-Nesyri enfonce Valence    Voici le temps qu'il fera ce jeudi    M'diq-Fnideq: Madaëf soutient les porteurs de projets touristiques    Botola: Remontada de l'AS FAR face au MAS    Botola: le Raja accroché (1-1) par le FUS (Vidéo)    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Baccalauréat 2021: Le MEN publie les cadres de référence actualisés des examens certifiants    Agadir: la veille de l'Aid, les autorités mobilisées pour le respect des mesures préventives (Photo)    Aïd Al-Fitr au Maroc: un virologue craint un « remake » du scénario de l'Aïd Al-Adha    Lions de l'Atlas : Le Maroc affrontera le Ghana et le Burkina Faso en amical    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    Streaming musical: Spotify améliore les options de partage pour les réseaux sociaux    Ramadan : Thomas Pesquet souhaite bonne fête aux Musulmans avec une photo de la Mecque vue de l'espace    Liga : Youssef En-Nesyri s'offre son 18ème but face au FC Valence    Aïd Al Fitr: Grâce royale au profit de 810 personnes    Officiel : Grâce Royale au profit de certains détenus du Hirak du Rif    Le Maroc place la question palestinienne au même rang que sa cause nationale (El Otmani)    Manchester City tient son titre, la C1 dans le viseur    Le Barça trébuche à Levante, le faux-pas de trop ?    «Aywad»: un hymne à la vie    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 12 mai 2021 à 16H00    Covid-19: maintien du couvre-feu de 20h à 6h durant les jours de l'aid el fitr    Aziz Rabbah : Le Maroc dépassera 52% de son mix énergétique en 2030    Le PPS condamne l'agression contre la Palestine    Conseil de Gouvernement : Approbation de projets de décrets fixant les dates des échéances électorales    Journée internationale des musées : ouverture exceptionnelle et gratuite des musées affiliés à la FNM    Amrani: Modeste jusqu'au bout du pinceau    Messagerie : WhatsApp largement en tête au Maroc    Affaire Brahim Ghali : un appel urgent exhorte la justice espagnole à mettre fin à l'impunité    Marché des changes (3-7 mai): l'écart de liquidité à son plus bas historique    D'un patrimoine immatériel à un écosystème générateur d'emplois et de richesse    Aid El Fitr 2021: voici la date de la fin du Ramadan au Maroc    CMC : la campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    UEFA: enquête disciplinaire contre le Real, le Barça et la Juve    Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    Palestine : Pluie de bombes sur Gaza, déluge de roquettes sur Israël    Tan-Tan: Saisie de plus de 6,5 tonnes de Chira, cinq personnes interpellées    Nasser Bourita aborde les relations maroco-ivoirienne avec son homologue, Kandia Camara Kamissoko    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Services de santé: le calvaire des ménages dirigés par des femmes pendant le confinement (Enquête)
Publié dans Le Site Info le 24 - 02 - 2021

Pendant le confinement décrété suite à la pandémie de Covid-19, les ménages dirigés par une femme ont rencontré plus de difficultés pour bénéficier des services de santé, que les ménages dirigés par un homme, relève le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un rapport publié en partenariat avec l'ONU Femmes.
« Avant même de naitre, les enfants issus de familles dirigées par des femmes vivent une situation d'inégalité des chances aggravée par la crise », indique le rapport d'analyse genre de l'impact de la pandémie COVID-19 sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages.
L'écart d'accès aux soins de santé reproductive, entre ces ménages, est encore plus significatif lorsqu'ils résident en milieu rural : une différence de 46 points de pourcentage (17% pour les chefs de ménages femmes contre 63% pour les chefs de ménages hommes), estime le rapport.
Cette situation est plus prégnante en milieu rural, relève la même source, notant que dans les ménages dirigés par les hommes, il y a près de deux fois plus de chances d'accéder aux services de soins prénatals et postnatals que pour les membres des ménages dirigés par des femmes (69% versus 37%).
Comme il s'agit de soins accordés gratuitement dans les unités hospitalières publiques, la différence observée est vraisemblablement inhérente aux coûts d'accès (transport, etc.).
Les ménages dirigés par les hommes disposent de plus de moyens pour permettre aux femmes qui en relèvent d'être conduites aux dites unités.
De même, pour les services de vaccination, une différence de 17 points de pourcentage est constatée, soit respectivement 57% contre 40%.
Lorsqu'on classe les ménages selon le niveau scolaire du chef de ménage, les disparités sont plus aggravées.
Le rapport relève ainsi que dans la catégorie des ménages où tous les membres n'ont aucun niveau d'études, il y a moins de chances d'accès aux services de santé reproductive pour les membres des ménages dirigés par des femmes (49%) par rapport à ceux dirigés par des hommes (65%).
L'analyse explicative par référence aux résultats de la modélisation des comportements sanitaires montre que d'autres variables influencent aussi la propension d'accès aux soins.
L'existence de femmes actives occupées dans le ménage, par exemple, augmente les chances de bénéficier d'au moins un soin de santé ; mais la pertinence du phénomène baisse avec l'accroissement de la proportion des femmes actives occupées. Cela peut s'expliquer par le fait que ces ménages sont alors davantage touchés par la précarité.
Ce rapport analyse les conséquences de la crise sanitaire ainsi que des diverses dispositions prises pour en atténuer les effets.
Il met en exergue la dimension genre dans l'acuité du vécu de la crise et les bénéfices tirés des politiques publiques palliatives implémentées.
Ce rapport s'inscrit dans le cadre du programme de partenariat entre le HCP et ONU-Femmes intitulé « Les Femmes Comptent » dont l'objectif est de promouvoir un environnement institutionnel favorable à la production, la dissémination et l'utilisation des statistiques sensibles au genre, renforcer la production de statistiques sensibles au genre et appuyer la diffusion et l'accessibilité des statistiques sensibles au genre auprès de l'ensemble des utilisateurs au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.