ONU : Omar Hilale décrie la propagande fallacieuse de l'Algérie et du "polisario" sur la situation au Sahara    Hakima El Atrassi à cœur ouvert    8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées    Santé: le recours aux compétences et à l'investissement étrangers permettra un «transfert de technologie»    CFC, un hub financier «plus attractif que jamais»    Le gouvernement libanais exprime sa gratitude à SM le Roi pour le soutien accordé au Liban    Le Youssoufia Berrechid arrache le nul face à l'AS FAR    L'examen national unifié entre les 8 et 12 juin prochain    Les services de la Sûreté à pied d'œuvre dans le Grand Casablanca    La Direction de la Santé à Béni Mellal-Khénifra dément tout manquement    La Chambre des représentants adopte le projet de loi relatif au blanchiment des capitaux    Peindre à l'encre océanique    «La quête de sens et du bien-être sont les obélisques dans l'ère post-covid»    «La solitude de Ibrahim, un personnage des plus ordinaires»    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue irlandais    Covid-19/Maroc: Voici le nombre de personnes vaccinées à ce jour    Covid-19 au Maroc: quelque 5.000 salariés ont pu réintégrer leurs emplois    L'ONU met en garde contre les changements climatiques...2021 doit être l'année de l'action (Guterres)    Le journaliste Jamal Boushaba n'est plus    Nouvelle résolution du Parlement européen sur la dégradation des droits de l'homme en Algérie    Pep Guardiola fustige le projet de Super League    L'Opinion : Contractuels, gardez espoir !    Borrell réitère à Al Maliki le soutien de l'UE au processus électoral en Palestine    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques    Le CNDH et l'UNHCR s'allient pour renforcer les droits des réfugiés    2020 est l'année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc    Programme de la Botola Pro D1 et D2 "Inwi"    Les Nuits du Ramadan 2021 célèbrent les «racines africaines»    La diplomatie sportive au centre d'une réunion de l'AMJS    Driss Lachguar, hôte de la Fondation Lafqui Titouani    Famine : des ONG demandent 5,5 milliards de dollars pour sauver 34 millions de personnes    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Mourinho démis de ses fonctions d'entraîneur à Tottenham    En-Nesyri donne la victoire au FC Séville    Le journaliste et critique d'art Jamal Boushaba n'est plus    "Annette" de Leos Carax, film d' ouverture du 74ème Festival de Cannes    Journée internationale des monuments et des sites: Un riche programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Espagne: le « passeport sanitaire » bientôt lancé    La Super League va « sauver le football », selon Florentino Pérez    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Le Maroc insiste sur l'impératif de placer la lutte mondiale contre la drogue parmi les priorités    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    RADEEMA se mobilise contre le stress hydrique    Ukraine : Washington dénonce l'«escalade» de Moscou en mer Noire    Eurafric Information : Nouvelle certification pour la filiale IT de Bank of Africa    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Météo: le temps prévu ce mardi 20 avril au Maroc    Cette semaine en Liga...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19 en France: coup d'accélérateur à la campagne de vaccination
Publié dans Le Site Info le 02 - 03 - 2021

La campagne de vaccination contre le Covid-19 va prendre un nouveau coup d'accélérateur avec le feu vert, mardi, de la Haute autorité de santé (HAS) qui a recommandé que tous les vaccins disponibles en France pouvaient être administrés par les pharmaciens, les infirmiers et les sages-femmes, en plus des médecins.
Jusqu'à présent, la HAS estimait que sur les trois vaccins anti-Covid agrées par la France, seul celui d'AstraZeneca pouvait être injecté par les pharmaciens et les sages-femmes, contrairement aux vaccins développés par Pfizer/BioNTech et Moderna.
Par ailleurs, le ministre français de la Santé Olivier Véran a annoncé, lundi soir, que le vaccin d'AstraZeneca va être administré aux personnes âgées de 65 à 75 ans et présentant des « comorbidités ». Selon le ministre, « c'est 2,5 millions de Français en plus », qui seront concernés, « en gros c'est un tiers des Français âgés de 65 à 75 ans qui peuvent d'ores et déjà y accéder ».
Ce vaccin était réservé, jusqu'à présent, à tous les professionnels de santé, y compris les moins de 50 ans, et aux 2 millions de personnes âgées de 50 à 64 ans atteintes d'une comorbidité. En revanche, « pour les personnes de plus de 75 ans c'est toujours le Pfizer ou le Moderna en centre de vaccination », a expliqué le ministre.
« La Haute autorité de santé (HAS) considère désormais que tous les vaccins dont nous disposons en France ont une efficacité qualifiée de ‘remarquable', pour préserver les gens et les protéger des risques de formes graves du Covid », a ajouté Olivier Véran.
Avec cette annonce, le gouvernement français acte la modification de la stratégie vaccinale pour le vaccin AstraZeneca,
La France fonde de larges espoirs sur sa campagne vaccinale, qui avait débuté timidement le 26 décembre dernier avant de monter en puissance au fil des semaines avec notamment l'autorisation de nouveaux vaccins.
Outre celui du groupe suédo-britannique AstraZeneca, la Haute autorité de santé a autorisé deux autres vaccins; en l'occurrence ceux de Pfizer/BioNTech et de Moderna.
Selon un dernier bilan officiel, près de trois millions de personnes ont reçu au moins une première dose du vaccin anti-Covid en France, depuis le début de la vaccination, alors que la pandémie a coûté la vie à 86.454 personnes sur un total de 3.7550.968 infections.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.