Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 21 juin    Euro 2021: coup dur pour la France    Réunion jeudi du Conseil de gouvernement, la lutte contre la violence à l'égard des femmes au menu    Permis de conduire : La digitalisation des épreuves pratiques pour bientôt    Jumia conclut un partenariat avec Huawei    Palestine : Biden appelé à aider à mettre fin à l'oppression israélienne    Chambre des conseillers : séance plénière mardi pour examen et vote de projets de loi relatifs au domaine agricole    Handisport / Championnat national d'athlétisme : Attahadi et Amis de Fès remportent le titre    Coupe de la CAF: le Raja de Casablanca et Pyramids font match nul (VIDEO)    Botola : Le FUS tombe à Berrechid, le MAS et la RCOZ accrochent le HUSA et le DHJ    Coupe arabe U20 : Réaction d'Idrissi après la victoire des Lionceaux    Le président du Barça défend encore le projet de la Super Ligue    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 juin 2021 à 16H00    Tout savoir sur la qualité des eaux de baignade    Covid-19: La Santé met en garde contre le non-respect des mesures préventives    France : au moins trois blessés dans l'effondrement de deux immeubles à Bordeaux    Météo au Maroc: il fera chaud ce lundi 21 juin    Patrimoine immatériel : La tutelle complète son inventaire    Mohamed Aboudrar quitte le PAM pour le MP    Une relance des IDE en 2021 face à des perspectives incertaines    Guercif. Le britannique Predator a foré le puits MOU-1    Tanger Med. MFM Radio au cœur de Marhaba 2021 [Vidéo]    Michelle Bachelet déplore une augmentation de l'extrême pauvreté et des inégalités dans le monde    Le Chili reconnait avoir rompu la bulle sanitaire en faisant venir un coiffeur    10.000 spectateurs autorisés sur les sites de compétition    Organisation des ministres de l'Education d'Asie du Sud-Est. Le Maroc est le premier pays arabe et africain à obtenir le Statut de «Membre Associé»    La pandémie aggrave les effets néfastes du blocus américain contre La Havane    Echec de Macron et Le Pen, un avertissement pour 2022    Elections iraniennes : Un ultraconservateur à la tête du pays    Allemagne : les conservateurs dessinent le paysage politique de l'après-Merkel    Quarantaine des voyageurs au Maroc. Voici la liste des hôtels participants    Opération Marhaba 2021: voici la liste de numéros de téléphone et d'e-mails mise à disposition des MRE    Espagne : malgré la polémique, le gouvernement va gracier les indépendantistes catalans    «Drawing life» remporte le Grand Prix de la Compétition internationale officielle du court-métrage    Remise du Prix de l'Excellence musicale de la Fondation Brahim Akhiate pour la diversité culturelle    Un chef d'œuvre qui inspire la haute couture mondiale    Exposition: Abdoulaye Konaté, un doux harmattan    Corée du Nord: le représentant spécial des Etats-Unis propose une rencontre    Législatives au Maroc : une circulaire du ministère public et le ministère de l'Intérieur dévoilé    RAM: de nouveaux vols additionnels programmés en juillet (PHOTO)    La Libye, calvaire pour les femmes sur le chemin de l'Europe    Bac 2021 : taux exceptionnel de réussite dans la région Dakhla-Oued Eddahab    Marché des changes (10-16 juin): le dirham se renforce face à l'euro    Guterres reconduit, les félicitations de Sa Majesté le Roi    Elections professionnelles : L'UMT confirme, le syndicat du PJD régresse    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19 au Maroc: un assouplissement progressif des mesures est désormais possible (expert)
Publié dans Le Site Info le 12 - 05 - 2021

L'assouplissement progressif et contrôlé des mesures restrictives est désormais possible grâce à l'amélioration de la situation épidémiologique et à l'avancement de la campagne nationale de vaccination anti-Covid-19, a estimé le médecin et chercheur en politique et systèmes de santé, Tayeb Hamdi.
Dans une analyse de la situation épidémiologique du Royaume, Hamdi a indiqué que le Maroc est apte à entamer après Aid El Fitr, un allégement progressif, contrôlé et contrôlable des mesures territoriales restrictives, afin de permettre un retour à une vie sociale, économique et commerciale plus souple, dans le plein respect des mesures préventives individuelles et collectives et dans attente de l'immunité collective. L'expert énumère cinq facteurs qui dictent la prise de telle décision, à savoir la situation actuelle, les risques potentiels, la résilience du système de santé, le comportement des citoyens ou encore la capacité du pays à affronter le risque d'une situation épidémiologique incontrôlable et de ses conséquences.
Abordant la situation épidémiologique dans le Royaume, Hamdi a révélé que les indicateurs sont actuellement au vert. En effet, le Maroc enregistre en moyenne 500 cas d'infection à la Covid-19 par jour, soit un taux d'incidence journalier de 1 pour 100.000 habitants, a-t-il fait observer, mettant en avant la baisse significative des décès dus au coronavirus.
De même, près de 6 millions de personnes ont reçu à ce jour la première dose du vaccin, tandis que 4,5 millions ont été complètement vaccinées, a-t-il souligné, rappelant l'élargissement de la tranche d'âge de vaccination pour les 50-55 ans. « Aujourd'hui, les données scientifiques confirment la possibilité de briser complètement la courbe de l'épidémie, au lieu de l'aplatir, en évitant les espaces clos et en privilégiant les activités de plein air », a-t-il dit. Or, il existe des facteurs qui tendent à limiter la flexibilité, tels que l'apparition des variants britannique et indien sur le territoire national, qui constituent une source d'inquiétude, a expliqué Hamdi, appelant à une vigilance absolue afin d'éviter un éventuel retour aux mesures sanitaires strictes. Mais le plus inquiétant, poursuit-il, n'est autre que le comportement irrespectueux de la part d'une partie de la population, qui ne respecte plus aucune mesure sanitaire collective ou individuelle et constitue un réel danger communautaire.
A cet égard, le spécialiste met en garde contre ces comportements irresponsables ayant entraîné dans certains pays des catastrophes épidémiques, appelant à éviter les rassemblements dans les endroits clos, à se désinfecter régulièrement les mains, à respecter la distanciation sociale et à porter un masque de protection.
« L'assouplissement des mesures est désormais nécessaire pour donner plus d'oxygène à la vie sociale, à l'économie, à l'activité touristique et à la sauvegarde des secteurs les plus touchés, et ce, dans une vision et des mesures garantes d'une amélioration de la situation épidémique et évitant sa dégradation », a indiqué le chercheur.
A cet effet, il estime qu'un allègement des mesures pourrait débuter après Aïd El Fitr, notant que l'assouplissement doit s'opérer dans la progressivité, notamment en termes d'activités et d'horaires, tels que la réouverture des cafés et restaurants jusqu'à 21 heures (GMT+1) dans un premier temps, puis plus tard.
La surveillance épidémiologique, la vigilance génomique et l'adaptation des procédures aux réalités régionales et locales, sont autant de points à prendre en compte pour un assouplissement réussi, a-t-il souligné.
Le Royaume peut entamer un assouplissement progressif et prudent des mesures barrières en attendant d'atteindre l'immunité de groupe, sans pour autant mettre la vie des citoyens en danger ou de dégrader la situation épidémique du Royaume ce qui, « empêcheraient de récolter les fruits de mois de patience et d'efforts, ou de profiter d'une saison estivale normale ou presque, dans le respect des mesures individuelles, avec peu de mesures restrictives », a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.