Botola Pro D1 / 28e journée / OCS-IRT (3-1) : Les Mesfiouis restent en première division, les Tangérois en stand by !    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaires    Futsal : Les Lions de l'Atlas progressent au 10è rang mondial    Décès du professeur Yves Coppens: les condoléances du roi Mohammed VI    Laâyoune: le RNI tient son congrès régional    L'assaut de Melilla: l'Espagne dénonce « les mafias » et salue les sacrifices de la gendarmerie marocaine    Saison estivale : la tutelle étudie les potentialités touristiques de Dakhla    Les arrivées touristiques ont plus que quadruplé à fin mai 2022    Drame de Melilla : PP et Podemos pointent le Maroc, Sánchez accuse la mafia    Assaut de migrants à Nador: 2 membres des forces de sécurité et 33 migrants à l'hôpital    Plusieurs joueurs du Raja et Wydad sanctionnés par la FRMF    Mohsine Moutouali persona non grata au Raja ?    L'Espagne annonce un nouveau plan d'aide de neuf milliards d'euros pour surmonter l'inflation    Covid-19 : 3.235 nouveaux cas et un décès ce 25 juin    Tourisme: les arrivées ont plus que quadruplé à fin mai 2022    Sadiki présente à Agadir le plan de développement de la filière de l'arganier    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 25 juin 2022    Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    Maroc. Smeia dévoile en avant-première la nouvelle Série 7 et le X7    L'ONCF déploie son plan Eté 2022    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Assaut à Melilla/Nador: Pedro Sanchez accuse les "mafias" de trafic d'êtres humains    Mohamed Mehdi Bensaid testé positif au covid-19    Hakim Ziyech aurait choisi sa prochaine destination    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Appel à la mobilisation pour accompagner le retour des MRE    Fusillade à Oslo: la police enquête sur un « acte terroriste »    La junte algérienne vit mal la participation tunisienne à l'exercice «African Lion 2022»    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    Le jeune pianiste marocain Marouan Benabdallah anime avec brio un concert à Rome    CA de l'Agence Maroc PME: Hausse importante des réalisations 2021    Maroc : des instigateurs d'un vaste réseau d'immigration clandestine arrêtés    Sénégal. Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance    Ghana. L'inflation atteint son plus haut niveau en 18 ans    Fouzi Lekjaa réélu à la tête de la FRMF pour un troisième mandat    USA: Biden fustige la décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    Classement 2022 des World Airport Awards : L'aéroport Med V de Casablanca au Top 5    Les jeunes astronomes à l'honneur lors de la 10e édition du festival d'astronomie d'Ifrane    C'est parti pour la première édition de l'évènement « Anfa Park en fête » (VIDEO)    Soirée à Dublin sous le signe de la culture et de l'histoire du Maroc    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



119ème vendredi du Hirak algérien: « Nous n'allons jamais arrêter de résister »
Publié dans Le Site Info le 28 - 05 - 2021

Alger était quadrillée par les services de police mobilisés en milliers pour empêcher les manifestations organisées chaque vendredi dans le cadre du mouvement de contestation, hirak.
Malgré l'interdiction et le blocus imposé dans les lieux habituels de la capitale, des manifestants ont pu marcher dans d'autres quartiers outre qu'Alger centre.
Des vidéos ont été retransmises en direct sur les réseaux sociaux de quelque dizaine de manifestants qui ont réussi à marcher notamment au quartier d'Ain Benian et El Harrach. Les manifestants ont scandé des slogans habituels du hirak appelant à l'instauration d'un Etat civil et rejetant les élections législatives du 12 juin.
Alors que la capitale est presque totalement verrouillée par un dispositif sécuritaire répressif de grande envergure empêchant pour le troisième vendredi consécutif les manifestations, la région de la Kabylie a continué à entretenir la flamme de la contestation populaire en faveur du départ d'un « régime corrompu », du changement démocratique, l'indépendance de la Justice et l'édification de véritables institutions légitimes.
A Béjaia comme à Tizi-Ouzou, des milliers de manifestants ont défilé dans les rues pour scander les revendications pacifiques du Hirak réclamant aussi la libération des détenus, tout en défiant la répression policière et judiciaire.
« Nous n'allons jamais arrêter de résister », criaient les foules mobilisées ce vendredi à Béjaia et Tizi-Ouzou, les deux principales régions en Algérie qui ont réussi à contourner le blocus sécuritaire imposé par le pouvoir contre le Hirak.
Le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD) a fait état de plusieurs interpellations notamment aux wilayas de Jijel, Tlemcen et Boumerdes où plusieurs centaines de manifestants arrivent à imposer leur marche dans la commune de Bordj Menaïel.
« L'Etat nous réprime mais nous nous n'arrêterons pas », scandent les manifestants, dénonçant les récents actes de violence contre les manifestants pacifiques.
D'après plusieurs avocats algériens impliqués activement dans la défense des détenus d'opinion, le régime a intensifié sa politique répressive contre le hirak » avec des tentatives d'intimidation ciblant des militants qui sont le cœur battant du hirak.
« Le hirak est criminalisé alors qu'il est consacré par la Constitution », selon Me Abdeghani Badi, qui rappelle que 156 détenus d'opinion croupissent toujours dans les geôles algériennes pour des faits liés au hirak ou aux libertés individuelles.
De son côté, Me Mustapha Bouchachi a exprimé son indignation face à la dégradation continue de la situation des droits de l'Homme dans le pays.
Pour lui, « l'heure est grave » et « l'opinion publique, la classe politique, les associations, les médias et les syndicats, dit-il, doivent être tenus au courant de ces agissements et pratiques qui mobilisent tout un corps de sécurité contre les citoyens ».
« Nous assistons depuis le 7 mai dernier à des dépassements dangereux systématiques et programmés contre les Algériens, dans la capitale et dans plusieurs villes du pays », a-t-il regretté.
« Les arrestations, opérées par les forces de l'ordre, sur ordre du régime, sont illégales (...). L'appareil judiciaire et sécuritaire est au service d'un régime dictatorial », a-t-il dénoncé, relevant que « seul le régime est responsable » de cette situation.
Face aux atteintes des droits de l'homme, Me Bouchachi a lancé un « appel de détresse » et exhorté la classe politique et les syndicats à dénoncer des pratiques « impunies ».
Selon lui, cette répression des manifestations du hirak est accompagnée d'un black-out médiatique.
Selon le dernier décompte du CNLD et de la Ligue algérienne de défense des droits de l'Homme, 175 détenus sont actuellement en prison.
A l'approche des législatives, les autorités continuent de cibler opposants politiques, militants, journalistes et internautes, multipliant poursuites judiciaires et condamnations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.